Abélia parfumé

Abelia mosanensis l’abélia parfumé est peut-être l’espèce la plus rustique du genre. Sa floraison odorante est printanière et il s’égaye de chaudes couleurs automnales : c’est une plante extrêmement robuste qui ne demande qu’à être un peu modelée pour devenir remarquable.

Abélia parfumé, Abelia mosanensis

Botanique

N. scientifique Abelia mosanensis
Synonymes Zabelia mosanensis, Abelia tyaihyonii
Famille Caprifoliacées
Origine Corée
Floraison avril, mai
Fleurs blanc rosé
Typearbuste ornemental
Végétationarbustive
Feuillage caduc
Hauteur1,2 à 1,80 m

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -20 °C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Solplutôt drainant
Acidité légèrement acide à légèrement alcalin
Humidité normal
Utilisationisolé, fond de massif, haie fleurie
Haies Fleurie
Plantationautomne, printemps
Multiplicationbouture, semis
Abélia parfumé, Abelia mosanensis

Abelia mosanensis, l’abélia parfumé, est un arbuste ornemental appartenant à la famille des Caprifoliacées, comme les chèvresfeuilles ou les weigélias. Cette espèce d’abélia est originaire de l’est de l’Asie, notamment de Corée. L’abélia parfumé est un arbuste robuste, plus tolérant à la chaleur et plus rustique que la plupart des autres. Il est précoce et presque aussi parfumé qu’un lilas. Ses variétés sont devenues des buissons fleuris de choix.

Description de l’abélia parfumé

Abelia mosanensis est un buisson haut de 1 à 2 m, aux longues branches souples portant de petites feuilles (2/3 cm) opposées, lancéolées, vert vif, caduques, s’égayant une belle teinte orangée avant de chuter.

Les fleurs sont regroupées en grappes qui se détachent assez nettement du feuillage. Les fleurs tubulaires sont roses en boutons (à l’extérieur) et s’ouvrent sur une petite corolle blanche. Abelia mosanensis dégage un puissant parfum qui n’a rien à envier au lilas ou à la jacinthe. Il attire ainsi de nombreux insectes pollinisateurs. Il fleurit, selon le climat, entre avril et juin, ce qui est bien plus tôt que les autres abélias de jardin.

Ses longues branches souples, mais de croissance vigoureuse reposent parfois à terre et s’enracinent éventuellement par marcottage. On reproche facilement à l’abélia parfumé laissé en forme libre de devenir désordonné, voir un peu envahissant. Mais quelques variétés ont été améliorées pour contrecarrer ce défaut :

  • Abelia mosanensis ‘Monia ‘, variété mieux formée assez compacte.
  • Abelia mosanensis ‘Sweet Emotion’, amélioration avec un joli port.

Comment cultiver l’abélia parfumé ?

Abelia mosanensis est certainement l’un des abélias les plus faciles à cultiver. Non seulement il est plus rustique, mais il supporte mieux la sécheresse ou les coups de chaleur que les autres espèces.

Cependant, ses besoins rejoignent ceux des autres : une terre aux environs de neutre qui ne doit pas être trop compacte et qui sera de préférence gardée assez fraîche, ainsi qu’une exposition ensoleillée ou mi-ombre qui garantit une floraison abondante.

Cet abélia parfumé est transplanté facilement en automne, mais aussi le reste de l’année à partir de plante en pot s’il est arrosé régulièrement durant son premier été.

Pour profiter de son agréable parfum, il sera planté assez proche des allées ou de la terrasse. Il peut également être cultivé en grand conteneur.

Comment tailler l’abélia parfumé ?

Abelia mosanensis est taillé chaque année pour éviter qu’il ne devienne dégingandé ou qu’il ne se marcotte naturellement un peu trop facilement. Il sera rabattu de 1/3 juste après la floraison vers le mois de mai/juin. En effet, ses fleurs se développent sur le bois de l’année antérieure, donc toute taille plus tardive, bien que tolérée, l’empêchera de fleurir au printemps suivant.

Après avoir été rabattu, il reformera rapidement de longues branches souples et retombantes.

Sur les arbustes plus âgés qui perdent leur attrait ou deviennent trop imposants, une taille de rajeunissement sévère peut avoir lieu, mais pas plus de tous les 5/6 ans.

Lorsqu’il est jeune, l’abélia parfumé gagne à être densifié : il suffit de pincer régulièrement les bourgeons terminaux pour favoriser ses ramifications.

Comment multiplier l’Abelia mosanensis ?

Les marcottes naturelles sont transplantées en automne. Les boutures de toute sorte reprennent sans difficulté dans une terre maintenue fraiche.

Espèces et variétés de Abelia

Une trentaine d’espèces arbustives

  • Abelia floribunda, avec des fleurs plus grandes, mais moins rustique
  • Abelia schumannii, espèce bien rustique, mais moins vigoureuse
  • Abelia floribunda, une jolie espèce mexicaine
  • Abelia serrata, très fin
  • Abelia engleriana, aux fleurs plus grandes
  • Abelia intergrifolia, originaire du Japon et de Corée
  • Abelia triflora, plus grand et originaire de l’Himalaya
  • Abelia x grandiflora, croisement de Abelia chinensis et Abelia uniflora
  • Abélia chinensis, abélia de Chine
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Abélia de Chine, Abelia chinensis Abélia de Chine, Abelia chinensis

Abelia chinensis, l'abélia chinois, ou abélia de Chine est une espèce d'arbuste appartenant à la famille des Caprifoliacées qui comprend d'autres arbustes ornementaux tels que le chèvrefeuille ou...

Abélia, Abelia (incluant Linnaea, Vesalea, Zabeli) Abélia, Abelia (incluant Linnaea, Vesalea, Zabeli)

Abélia est un genre contenant une trentaine d'espèces d'arbustes. Outre leurs couleurs, les abélias sont appréciés pour leur silhouette légère et leur forme facile à manier.

Abélia Edouard Goucher, Abelia x 'Edouard Goucher' Abélia Edouard Goucher, Abelia x 'Edouard Goucher'

Un peu plus compact que ses parents et très florifère, l'abélia Edouard Goucher se montre résistant au froid, même au nord de la Loire.

Abélie à grandes fleurs, Abelia x grandiflora Abélie à grandes fleurs, Abelia x grandiflora

L'abélie à grandes fleurs est une plante au bon caractère, facile à faire croitre et sans grand entretien. Elle convient bien dans les haies libres basses.

Vos commentairesAjouter un commentaire