A LA UNE »
Le paillis d'ardoise

Joubarbe du calcaire

Joubarbe du calcaire, Sempervivum calcareum 'Mrs Giuseppi'
Joubarbe du calcaire, Sempervivum calcareum 'Mrs Giuseppi'

Botanique

Nom latin  : Sempervivum calcareum
Synonyme  : Sempervivum tectorum subsp calcareae
Famille  : Crassulacées
Origine  : Europe
Période de floraison : juillet à août
Couleur des fleurs  : blanc à rosé
Type de plante : plante alpine succulente
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 15 à 25 cm, lors de la floraison

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, -26°C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : très drainant et très minéral
Acidité du sol  : légèrement acide à très calcaire
Humidité du sol  : sec
Utilisation : potée, auge, rocaille alpine, mur
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : bouturge, semis

Sempervivum calcareum, la joubarbe du calcaire est une plante alpine, succulente et rustique appartenant à la famille des Crassulacées. La joubarbe du calcaire est distribuée en Europe, plus précisément en Espagne, Suisse, et Italie septentrionale. Elle croît en massif montagneux sur les roches calcaires. On peut la rencontrer en France, de la Savoie jusqu’aux Bouches du Rhône. Cette petite plante se développe sur les rochers et les éboulis, mais aussi au milieu de pelouses rases et sèches.

Cette joubarbe est très facile de culture dans la rocaille. Elle est parfois considérée comme une sous-espèce de Sempervivum tectorum, la joubarbe des toits, et s’en diffère par une apparence plus plate et compacte.

Description de la joubarbe du calcaire

Sempervivum calcareum forme une rosette de feuilles larges et plates, de 4 à 7 cm de diamètre, pour 2 à 3 cm de hauteur. Les feuilles succulentes sont imbriquées très régulièrement et densément autour d’une très courte tige. Elles sont plates, larges et épaisses, en forme de cuillère et sans pétioles, leur limbe légèrement velu est vert bleuté, colorée de brun rouge au niveau de leur pointe mucronée.

La rosette se développe et s’élargit durant quelques années avant de fleurir. Sempervirens calcaeum est monocarpique, toute la rosette met son énergie à produire l’épaisse hampe florale de 15 à 20 cm de haut , portant 3 à 12 fleurs en étoiles de couleur clair, entre blanc et rosé. Ces fleurs attirent les insectes qui les pollinisent, et produisent de fines graines. La floraison s’épanouie de juillet à aout, mais auparavant, la rosette basale a commencé à produire plusieurs rejets dès le printemps.

Dans la nature, la joubarbe du calcaire produit lentement de larges coussins de rosettes incrustées dans les creux des rochers. Elle développe de longues racines épaisses qui s’enfoncent dans les interstices des roches. Elle n’a pas vraiment la même forme que la plante cultivée. Cette dernière est plus régulière et généralement plus étalée.

Quelques variétés de la joubarbe du calcaire :

Sempervivum calcareum 'Greenii': cette variété développe des rosettes plus petites (5 cm maxi) et plus vertes, ce qui accentue le contraste avec les pointes rouges. Elle est très prolifique.

Sempervivum calcareum 'Nigricians’, fait des rosettes de taille moyenne, dont les pointes sont très foncées. Elle est relativement prolifique.

Sempervivum calcareum monstrosum ‘Red Tips’, est une étonnante forme monstrueuse, où les feuilles bleutés sont très épaisses, arrondies, plutôt que plates: une curiosité.

Cultiver la joubarbe du calcaire

Sempervivum calcareum est une plante de rocaille très facile à cultiver. Elle apprécie une orientation ensoleillée à mi-ombre, dans un sol drainant. Bien qu’étant une plante calcicole, comme son nom l’indique, en culture elle tolère les sols neutres ou légèrement acides.

Elle ne craint que l’humidité excessive ou les plantes voisines plus grandes qui lui font concurrence. Sempervivum calcareum peut être utilisé sur un vieux mur, dans une auge, en potée, ou dans les massifs rocailleux. Il s’associe avec les autres joubarbes ou tout autre plante de rocaille de croissance relativement lente, comme Delospersma congestum, ou un Sedum spathulifolium, un œillet nain, par exemple Dianthus webbianus ou des saxifrages.

Multiplier Sempervivum calcareum

La multiplication végétative est très simple en prélevant les rejets, au moment où ils commencent à développer quelques fines racines et en les maintenant en contact avec le sol là où ils doivent s’enraciner.

Le semis est plus long, mais possible. Les graines germent à 20 °C en 3 mois environ.

Espèces et variétés de Sempervivum

une trentaine d’espèces de Sempervivum
Sempervivum tectorum, la joubarbe des toits
Sempervivum montanum, aux feuilles veloutées
Sempervivum arachnoideum, joubarbe à toile d’araignée
Sempervivum calcareum 'greenii', plus petite et plus verte
Sempervivum calcareum 'Sir William Lawrence', grande et  de couleur intense
Sempervivum calcareum 'Nigricians’, aux pointes presque noires
Sempervivum calcareum monstrosum ‘Red Tips’, une forme monstrueuse

Nos fiches
Lire aussi
Les plantes pour sol calcaire Les plantes pour sol calcaire

Cultiver des plantes en sol calcaire demande quelques précautions car certaines d'entre-elles le redoutent. Un choix judicieux, adapté à ce type de sol devrait vous éviter bien des déconvenues....

Histoires de plantes; bruyère, joubarbe, camélia et absinthe Histoires de plantes; bruyère, joubarbe, camélia et absinthe

Les plantes ont toutes leur petite histoire. Certaines furent importées puis acclimatées pour notre plus grand bonheur, d'autres ont une réputation sulfureuse... Explorons ensemble leurs secrets....

Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Vos commentairesAjouter un commentaire