Ascocentrum

Les orchidées du genre Ascocentrum sont d’adorables vandas miniatures, assez faciles à cultiver. Leurs fleurs plus petites sont plus nombreuses et vivement colorées, notamment de teintes chaudes : 13 espèces tout à fait remarquables.

Ascocentrum ampullaceum, parfois nommée Aerides ampullacea

Botanique

N. scientifique Ascocentrum
Famille Orchidées, Orchidacées
Origine Asie tropicale, Philippines
Floraison toute l'année
Fleurs jaune, orange, rouge, rose...
Typeorchidée tropicale à subtropicale
Végétationvivace
Feuillage persistant
Hauteur10 à 50 cm

Planter et cultiver

Rusticité de 16 °C à 32 °C
Exposition très lumineuse
Solà base d'écorce de pin ou pas de sol
Acidité acide
Humidité humide
Utilisationserre tempérée à chaude, intérieur très lumineux, industrie de la fleur coupée
Plantationprintemps, été
Multiplicationbouturage, semis in vitro
Ascocentrum ampullaceum, parfois nommée Aerides ampullacea

Le genre Ascocentrum représente un petit genre d’orchidées tropicales à subtropicales, très proches des Vandas, au point qu’elles sont parfois inclues dans ce genre. Pourtant, autant les vandas sont des plantes imposantes, parfois encombrantes, autant les ascocentrums sont nains. Ces orchidées font admirables miniatures dont la floraison est pourtant extraordinaire, de couleurs chaudes et vives, en épis denses et dressés.

Les ascocentrums sont des espèces forestières originaires d’Asie tropicale. Elles croient en épiphyte sur les branches des arbres, profitant de l’humidité atmosphérique et de la matière organique véhiculées par les pluies ou emprisonnées dans les creux. Selon les espèces, ces orchidées vivent dans les forêts humides ou les forêts sèches, d’arbres caducs ou persistants.

Description générale de Ascocentrum

Les orchidées du genre Ascocentrum sont des orchidées sympodiales : elles ne présentent pas d’organe de réserve en particulier (pas de pseudo-bulbes) et continuent leur croissance d’une année sur l’autre à partir d’un bourgeon apical.

Les ascocentrums sont d’assez petite taille (10 à 50 cm), ils présentent une tige courte parfois ramifiée, souvent dressée, mais parfois aussi retombante comme chez Ascocentrum himalaicum ; portant des feuilles engainantes disposées face à face (distiques), étroites de 0,5 à 2 cm, longues de 10 à 25 cm, soit rubanées, ou en « V », soit encore semi-cylindriques à cylindriques, comme succulentes alors. Elles sont coriaces, assez raides.

Les inflorescences (souvent plusieurs en même temps) émergent des aisselles des feuilles. Elles sont longues de 10 à 25 cm, et portent des fleurs petites, de l’ordre de 1 à 3 cm de large, mais charmantes et en assez grand nombre pour être particulièrement attrayantes.

En effet, les inflorescences des Ascocentrum sont denses, donc couvertes de fleurs, raides et érigées, dépassant parfois la hauteur de la plante. De plus, ces orchidées à échelles réduites, un peu cireuses et souvent plutôt étalées sont très jolies et de couleurs vives : rouges, jaunes, oranges, roses, d’autant plus percutantes que généralement monochrome en dehors parfois d’une pointe plus sombre sur le gymnostème (colonne sexuelle typique des orchidées). De plus, ces petites orchidées portent un éperon bien visible et un pédoncule floral assez long, tous deux généralement de mêmes couleurs que la fleur.

L’ascocentrum produit des racines aériennes épaisses recouvertes de vélamen qui pendent ou qui se fixent sur le tronc, les branches ou un panier de culture, une plaque d’écorce...

Un peu de taxonomie

Parmi les Orchidacées les Ascocentrum appartiennent à la sous-famille des Epidendroideae, à la tribu des Vandeae et à la sous-tribu des Aeridinae. Cette sous-tribu contient à elle seule environ 1500 espèces en 83 genres, dont les réputées Vanda et Phalaenopsis. Cela donne une idée du fourmillement d’espèces qu’il existe parmi les orchidées.

Dans certaines classifications, les Ascocentrum sont maintenant inclus dans le genre Vanda.

Les espèces botaniques (naturelles) du genre Ascocentrum

Il y a actuellement 13 espèces reconnues dans ce genre, que l’on peut plus ou moins retrouver en culture. Elles sont toutes intéressantes et très colorées. Voici leur brève description, ainsi que quelques renseignements sur leur culture, qui est tout à fait à la portée d’orchidophile, aguerris ou non.

Ascocentrum ampullaceum

Ascocentrum ampullaceum parfois nommée Aerides ampullacea une orchidée à tiges courtes et feuilles presque basales qui produit 2 à 4 inflorescences à la fois. Longues de 5 à7 cm, elles portent un grand nombre de fleurs rouges ou rose vif, de moins de 2 cm de large, mais bien ouvertes.

Ascocentrum aurantiacum

Ascocentrum aurantiacum, originaire de Bali et des Phillipines est appelé l’astrocentrum orange. À partir d’une tige de 10 cm, cette orchidée produit des inflorescences dressées de 10 cm portant une vingtaine de petites fleurs (1 cm) orange vif. La sous-espèce des Philippines (plus disponible en culture) est encore plus miniature. Cet ascocentrum demande un soleil voilé et une ambiance tempérée fraiche à tempérée chaude.

Ascocentrum aureum

Ascocentrum aureum ressemble en forme à Ascocentrum aurentiacum, mais fleurit en jaune d’or, avec une tache plus ombre sur le bout du gymnostème. Cet ascocentrum est cultivé avec plus de chaleur. Il est parfois appelé aussi Vanda aurea.

Ascocentrum christensonianum

Ascocentrum christensonianum (ou Vanda christensoniana) est un peu plus grande, tiges plus élancées et au feuillage plus aérien ; ses feuilles fines et coriaces, longues de 20 cm sont semi-cylindriques et se teintent de rouge. Ses inflorescences de 15 cm (souvent plusieurs à la fois) portent une quinzaine de petites fleurs rose tendre, en épis dense. Des plantes matures peuvent mesurer jusqu’à 50 cm.

Ascocentrum curvifolium

Ascocentrum curvifolium (ou Saccolabium curvifolium et Vanda curvifolia), l’Ascocentrum à feuilles incurvées est largement distribué dans l’est de l’Himalaya en Indes, au Vietnam et au sud de la Chine. Elle est souvent aussi utilisée en hybridation. D’une taille comprise entre 30 et 40 cm, elle a des tiges robustes plus longues parfois ramifiées, qui portent des feuilles courbées et distiques. Son beau feuillage régulier s’assombrit d’autant plus qu’il profite d’une lumière vive. Plusieurs hampes florales denses de 15 à 25 cm portent de nombreuses fleurs bien étalées, pleines, de 2 à 3 cm de large, rouge clair, rose vif à corail, très lumineuses. Elle devient rapidement robuste avec des arrosages réguliers et nourrissants.

Ascocentrum rubrum

Ascocentrum rubrum ressemble à Ascocentrum curvifolium. Quelques détails morphologiques l’en différencient, mais surtout ses fleurs sont souvent rouge intense.

Ascocentrum garayi

Ascocentrum garayi est une merveilleuse miniature dont les feuilles ne dépassent guère les 10 cm. Elles sont de plus coriaces, vert clair, dessellées de taches pourpres. Ses inflorescences sont dressées et hautes de 10 à15 cm, dépassant généralement du feuillage. Elles portent de nombreuses fleurs orange, larges de 2 cm, aux larges tépales formant une petite coupe.

Ascpcentrum garayi a besoin de lumière intense et d’une forte humidité atmosphérique.

Ascocentrum miniatum

Ascocentrum miniatum est parfois confondue avec Ascocentrum garayi. Une autre miniature dont les feuilles mesurent au plus une dizaine de centimètres de long. Ses feuilles sont plus minces que Ascocentrum garayi, typiquement en « V » et ses fleurs sont rouges vermillon. Ses inflorescences, généralement multiples, sont longues de 25 cm et portent jusqu’à 40 fleurs de 15 mm de large.

C’est une espèce florifère et facile à cultiver tant qu’elle bénéficie d’un maximum de lumière voilée ; elle est aussi mieux résistante à la sécheresse. En Europe, cet ascocentrum fleurit plutôt en fin d’automne.

Ascocentrum himalaicum

Ascocentrum himalaicum, originaire de l’est de l’Himalaya jusqu’au Yunnan, est une espèce encore peu répandue en culture. Elle montre des tiges pendantes et de longues feuilles cylindriques. Ses fleurs sont étranges et magnifiques, rose vif, à peine ouvertes (large de 1 cm), groupées par dizaine sur des inflorescences rendues très intrigantes par les multiples éperons courbés et les longs pédoncules, roses également. De petite taille, mais avec une croissance correcte entre tempérée chaud et tempérée froid.

Ascocentrum insularum

Ascocentrum insularum, endémique de Bornéo est de petite taille et offre plusieurs inflorescences en automne, longues de 10 cm. Ses petites fleursde porcelaine, larges de 1 cm chacune sont jaune tendre à crémeuse, avec une pointe brune sur le gymnostème.

Ascocentrum pumilum

Ascocentrum pumilum de Taiwan est une miniature aux feuilles plates et épaisses, tessellées de pourpre. Elle développe en automne, plusieurs inflorescences à la fois, d’une dizaine de fleurs roses, large de 1,5 cm. Elle croît en conditions tempérées froides à tempérées chaudes, avec une préférence pour des températures plus fraîches que la majorité des autres ascocentrums

Ascocentrum rubescens

Ascocentrum rubescens, (ou Aerisdes rubescens) appelé ascocentrum rougeâtre est une miniature originaire du Vietnam. C’est une plante rare en culture. Elle ne comporte que quelques feuilles sur une courte tige et produit une inflorescence dressée qui dépasse les feuilles. Les fleurs roses ne mesurent que 1 cm de large, mais sont nombreuses avec un éperon voyant et sont portées par un long pédoncule rose également.

De climat assez frais, elle demande une période un peu plus sèche, mais sans stopper complètement les arrosages avant la floraison et réagit favorablement à de l’ensoleillement direct le matin et à partir du milieu de l’après-midi.

Ascocentrum semiteretifolium

Ascocentrum semiteretifolium appelé parfois Holcoglossum semiterifolium, l’ascocentrum à feuilles semi-cylindriques est assez rare. Il porte quelques feuilles sub-cylindriques, donc épaisses, dressées vers le haut et plusieurs courtes inflorescences aux fleurs roses de 1 cm.

Il fleurit plutôt vers la fin de l’hiver, début du printemps. C’est une espèce montagnarde pour serre tempérée froide à tempérée chaude.

Ces remarquables petites orchidées sont précieuses pour hybrider les vandas et en faire des plantes aux coloris plus chauds et des plantes moins encombrantes, plus faciles à cultiver. Parfois vendue comme vandas, une série d’hybridation absolument délicieuse est appelée Ascocenda.

Elles sont également hybridées avec des Neofinetia pour faire des Ascofinetia x ou avec de Phalaenopsis pour produire des Asconopsis x, qui donnent des phalaenopsis à petites fleurs orangées.

Les conditions générales de cultures de l’Ascocentrum

Les ascocentrums ne sont pas très compliqués à cultiver. Ils ont des besoins culturaux assez similaires à ceux des vandas. Ils oscillent selon les espèces entre les climats tempérés frais à tempérés chauds, ce qui peut correspondre à l’intérieur d’une maison. Bien sûr, en serre chauffée, ils sont seront comblés.

Luminosité

Les Ascocentrum ont besoin d’une luminosité la plus intense possible, mais plutôt en soleil voilé. Certaines espèces supportent même le soleil direct, en dehors des heures les plus chaudes.

Dans nos hivers grisaillant, en dehors de la lumière artificielle, vous pouvez user de stratagèmes comme des miroirs ou de surfaces réfléchissantes pour augmenter la luminosité autour de vos protégées. La plupart se colorent ou se tachent de pourpre avec beaucoup de lumière.

Dans une maison, ces orchidées seront positionnées directement derrière une fenêtre.

Humidité atmosphérique et arrosage

L'humidité doit être importante, c’est l’une des conditions pour obtenir de beaux ascocentrums. Il faut éviter de voir leurs feuilles se flétrir, même légèrement.

Cultivez-les en serre, en terrarium, en grand vase, à côté d’une fontaine de brume, ou brumisez-les tous les matins à l’eau douce, notamment pendant la saison de croissance : un peu sur les feuilles et davantage sur les racines.

Pour les plantes suspendues, la brumisation régulière fait office d’arrosage.

Pour les plantes en pot : trempez le pot dans une bassine d’eau douce à chaque fois que toutes les racines semblent séchées (vélamen blanchi).

Apport d’engrais

L’apport d’engrais est primordial pour ces orchidées cultivées sans sol. Elles n’ont pas d’autres moyens de se nourrir et les booster leur permet de grandir et fleurir abondamment. Utiliser de l’engrais liquide, que l’on brumise sur les feuilles et les racines, ou en bassinage où l’on trempe les racines pendant environ 1 heure.

En saison de croissance, un arrosage sur 2 ou 3 contient un engrais (NPK environ 10/10/10), et une fois sur 4, l’apport peut être plus riche en Phosphore P pour améliorer encore la floraison.

Il est important de rincer les racines à l’eau douce et claire entre chaque apport pour limiter les dépôts de sels d’engrais.

Support pour les ascocentrums

Les Ascocentrum ont besoin de beaucoup d’air autour des racines pour garder leur vélamen en bon état. Ils sont préférentiellement cultivés en panier suspendu, ou fixés sur des morceaux de bois. Ils peuvent se passer de substrat tant que l’humidité atmosphérique reste très élevée. Si ce n’est pas le cas, il vaut mieux qu’une partie de leurs racines soient enfouies dans des morceaux d’écorces de pin. Trempées régulièrement par bassinage, ces morceaux d’écorce relargueront petit à petit de l’eau dans atmosphère attenante. Ces morceaux d’écorce sont renouvelés tous les 2 à 3 ans.

Installation sur un support suspendu : il faut d’abord lier la plante au support, mais ensuite des racines se fixeront naturellement dessus, surtout si c’est une clayette en bois.

Comment multiplier l’ascocentrum ?

À part les techniques de culture in vitro, le moyen de multiplier l’ascocentrum à la portée de tous est d’attendre que la tige s’allonge et / ou se ramifie suffisamment pour pouvoir en couper une partie, de sorte que les 2 morceaux obtenus portent de belles racines. Préférez faire cela en période de croissance lorsqu’il y a suffisamment de chaleur et de lumière.

Espèces et variétés de Ascocentrum

13 espèces dans ce genre et divers hybrides

  • Ascocenda, hybrides de Vanda et Ascocentrum
  • Ascofinetia, hybride avec Neofinetia
  • Asconospsis, hybride avec Phalaenopsis
Lire aussi
Vanda Vanda

Vanda est un genre d'orchidée tropicale. La famille des Orchidacées compte plus de 25 000 espèces séparée en 720 genres, seuls quelques-uns sont disponibles dans le commerce. Le genre Vanda,[...]

Vous aimerez...
Vanda

Vanda

Vos commentairesAjouter un commentaire