Gaillarde aristée, Gaillarde à feuilles lancéolées, Gaillarde commune

Gaillarde aristée, Gaillarde commune, Gaillardia aristata

Très décorative, la gaillarde aristée est souvent cultivée, parfois échappée des jardins en dehors de son berceau. La gaillarde à feuilles lancéolées est une excellente plante vivace gaie et longuement florifère.

Botanique

Nom latin  : Gaillardia aristata
Synonymes  : Gaillardia bicolor, Gaillardia perennis Gaillardia ridcharsonii
Origine  : Amérique du Nord
Période de floraison : juin à octobre
Couleur des fleurs  : jaune et rouge
Type de plante : vivace
Type de végétation : herbacée
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 20 à 90 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, jusqu'à -39 °C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : léger et drainant
Acidité du sol  : légèrement acide à légèrement alcalin
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : massif, prairie fleurie, conteneur
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : divisions, semis

Généralités

Gaillardia aristata, la gaillarde à feuilles lancéolées ou gaillarde aristée est une plante vivace appartenant à la famille des Astéracées, comme les asters ou les marguerites. Gaillardia aristata est une espèce originaire du nord et de l’ouest d’Amérique du Nord. Elle croît en prairie, plaine ou montagne, toujours en milieu ouvert. C’est aussi une espèce pionnière qui s’installe sur les terrains perturbés : friches, chantiers, bords de route. Très décorative, la gaillarde aristée est souvent cultivée, parfois échappée des jardins en dehors de son berceau. La gaillarde à feuilles lancéolées est une excellente plante vivace gaie et longuement florifère.

Description de la gaillarde aristée

Gaillardia aristata est une plante qui produit des tiges florifères hautes de 20 à 90 cm, en fonction des conditions de vie. A cela, s’ajoute une variabilité géographique. Le plus souvent cependant, elle s’élève et s’étale de 60 cm. Tige, feuilles et capitules sont de couleur gris vert et couvert de poils. Les feuilles sont alternes, lancéolées à bord lisse ou denté, entière jusqu’à profondément lobées, longue de 5 à 15 cm.

Les inflorescences sont des fleurs composées, des capitules le plus souvent solitaires. Ces capitules ont une forme semblable à celle de la marguerite : un grand cœur en dôme composé de nombreuses fleurs fertiles apétales entouré de fleurs stériles ligulées. Les ligules qui composent la couronne de la gaillarde sont larges et trifides, jaunes, orange, rouges, ou bicolores. Elles dessinent une large marguerite plus ou moins frangée aux couleurs chaudes. La floraison s’étend de fin juin jusqu’aux gelées, parfois interrompue lors de sécheresses importantes.

La gaillarde aristée est très attractives pour les papillons et autres butineurs en tout genre. Fécondé, le dôme de fleurs fertiles gonfle et se transforme en dôme de graines, dispersées par le vent ou les chardonnerets qui aiment les utiliser.

Quelques variétés :

  • Gaillardia aristata « Bijou », est haute de 25 cm avec de chatoyantes fleurs rouges bordées de jaunes.
  • Gaillardia aristata « Maxima Aurea » ou « Indian yellow » est grande et entièrement jaune.
  • Gaillardia aristata « Arizona Sun », est rouge cuivré et de 30 cm de hauteur.
  • Et bien sûr, tous les hybrides horticoles avec Gaillardia picta, Gaillardia x grandiflora, les gaillardes à grandes fleurs

Comment cultiver la gaillarde aristée ?

Gaillardia aristata est une excellente espèce pour végétaliser les terrains inhospilatiers ou pour installer une prairie fleurie, mais elle a sa place également en massif, formel ou informel. Elle supporte aussi la culture en conteneur. Tout ce qu’elle exige, c’est un bon ensoleillement et un sol suffisamment drainant, car elle dépérit fréquemment en sol lourd et argileux. En dehors de ces exigences, elle supporte aussi bien les sols sablonneux et secs que les terres riches et profondes. Gaillardia aristata est rustique jusque -39 °C. Elle est plantée au jardin de préférence au printemps.

Sa floraison est de longue durée, cependant elle peut s’amenuiser l’été à cause de la sécheresse. Un moment où elle gagne alors à être rabattue pour remonter de plus belle ensuite. Cependant un peu arrosée par les pluies ou vous-même, elle ne cesse jamais de fleurir jusqu’aux gelées, d’autant plus encouragée si l’on étête les fleurs fanées.

Les cultivars les plus grands peuvent devenir dégingandés et seront installées parmi d’autres plantes hautes qui les soutiennent. Les plus bas feront de belles masses de fleurs compactes.

Les graines s’éparpillent à maturité et sont susceptibles de produire des semis spontanés si les conditions sont optimales.

Comment multiplier Gaillardia aristata ?

Les divisions sont faites au printemps. Elles sont conseillées pour rajeunir la plante, au minimum tous les 4 ans.

Les semis des graines récoltées sont possibles en août/septembre ou en février.

Espèces et variétés de Gaillardia

Espèces, variétés intéressantes :

Une vingtaine d’espèces dans ce genre

  • Gaillardia x grandiflora, excellent hybride pour le jardin
  • Gaillardia picta, la gaillarde peinte
  • Gaillardia comosa, aux fleurons couleur saumon
  • Gaillardia suavis, la gaillarde parfumée
  • Gaillardia aestivalis, blanche, jaune, crème, rose…
  • Gaillarde pinnatifida, gaillarde à feuilles de pin
  • Gaillardia spathulata, une plante basse
  • Gaillardia multiceps, plante de hauteur moyenne aux fleurs rouges
  • Gaillardia amblyodon, la gaillarde amblyodon
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
La Nostoc commune, un crachat de lune aux étonnantes capacités La Nostoc commune, un crachat de lune aux étonnantes capacités

Quel intérêt certain d'apprendre que la substance gluante, visqueuse, hideusement verdâtre et ô combien glissante de votre chemin est une algue bleue dénommée Nostoc ommune ou plus communément...

Tibouchine, Fleur araignée, Tibouchina urvilleana Tibouchine, Fleur araignée, Tibouchina urvilleana

Le tibouchine est une plante qui vient du Brésil. Courante dans les régions tropicales et subtropicales, où elle peut dépasser 6 mètres de haut, elle aurait été introduite en Europe au milieu du...

Cléome, Fleur araignée, Cleome spinosa Fleur araignée, Cleome spinosa

Le cléome, appelé également fleur araignée, est une belle plante annuelle, originaire des régions tropicales d'Amérique du Sud. Mais on le trouve naturalisé dans d'autres parties du monde, dans les...

Fleur des Elfes, Epimedium grandiflorum Fleur des Elfes,Epimèdre, Epimedium grandiflorum

La fleur des elfes est, très certainement, la vivace de sous-bois que vous recherchiez pour agrémenter un pied d'arbre ou un coin à l'ombre. Il s'agit d'une belle plante couvre-sol que l'on peut...

Vos commentairesAjouter un commentaire