Fougère scolopendre, Langue de cerf, Langue de bœuf, Herbe à la rate, Herbe hépatique

Fougère scolopendre, Langue de cerf, Langue de bœuf, Herbe à la rate, Herbe hépatique, Asplenium scolopendrium

Botanique

N. scientifique Asplenium scolopendrium
Synonymes Phyllitis scolopendrium, Scolopendrium vulgare
Famille Aspleniacées
Origine nord de l'Eurasie
Floraison mai à octobre
Fleurs plante sans fleur
Typefougère
Végétationvivace
Feuillage persistant
Hauteur30 à 60 cm

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, -30°C
Exposition mi-ombre à ombre
Solsol riche et drainant
Acidité légèrement acide à très alcalin
Humidité normal à sec
Utilisationsous-bois, muret de pierre, talus, bas des haies
Plantationprintemps, automne
Multiplicationsemis, bouture de feuilles
Fougère scolopendre, Langue de cerf, Langue de bœuf, Herbe à la rate, Herbe hépatique, Asplenium scolopendrium
petite fougère ramassée sur un talus en Normandie et ramenée en région parisienne. Elle a bien profité.

Asplenium scolopendrium ou Phyllitis scolopendrium, appelée la scolopendre est une fougère appartenant à la famille des Aspléniacées. La scolopendre est distribuée largement dans l’hémisphère nord, de la France jusqu’en Asie. Parfois protégée dans certaines régions, on peut l’observer en France en zone forestière. Elle est assez courante en Normandie et en montagne, croissant sur une pente, un talus calcaire ou un éboulis.

La scolopendre est une fougère très attrayante avec ses feuilles pleines d’un beau vert vif. Elle est utilisée comme plante ornementale : une fougère de culture facile pour le jardin d’ombre.

Description de la scolopendre

Asplenium scolopendrium est une fougère au port cespiteux, à souche épaisse et gazonnante, de croissance lente. Toutes les frondes se déroulent et croissent à partir d’un cœur central. Les feuilles montre un pétiole assez long et épais, recouvert d’écailles rousses, et un limbe ferme , plus long que le pétiole, en forme de langue, souvent entier mais parfois aux bords ondulées ou échancrés. La forme des feuilles ainsi que leur maintien plus ou moins dressé est assez variable. Les feuilles peuvent mesurer de 20 cm à 60 cm de long en fonction du milieu plus ou moins riche dont dispose la fougère.

La scolopendre est une plante sans fleur, elle se reproduit par sporulation : les spores sont regroupées dans les sores : les bandes orange à brunes accrochées sous le limbe. Les spores, formées sous les feuilles sont disséminées par le vent et la pluie, de mai à octobre.

Cultiver la fougère scolopendre

La langue de bœuf se cultive aisément au jardin. Elle nécessite une exposition assez ombragée, avec un maximum de 3 heures d’ensoleillement par jour. Il lui faut un sol avec un ph supérieur à 6. Elle accepte toutes sortes de sol, même limono-argileux, mais préfère que celui-ci soit sablonneux ou caillouteux, et calcaire, donc assez drainant. La scolopendre supporte la sécheresse à l’ombre. Elle aime s’installer sur une pente, une rocaille, un tas de cailloux, ou dans un muret.

Originaire de milieu forestier, elle a besoin de matière humifère pour bien se développer : litière de feuille en décomposition, ou compost. Lorsque le milieu est riche en humus, la fougère scolopendre est capable former une masse de feuilles dressées ou retombantes larges de 60 à 80 cm.

Multiplier la fougère scolopendre

La scolopendre se reproduit grâce à ses spores. Ceux-ci germent assez facilement spontanément sur un tas de pierres un peu poreuses que vous pouvez disposer près de la plante mère. Une fois la jeune plante assez développée, avec des feuilles de 15 cm minimum, la pierre peut être déplacée.

Les spores sont récoltées et semées immédiatement dans un pot de terre humifère, humide et couvert de plastique. Elles attendent généralement le printemps pour se développer, en 1 à 3 mois à 15 °C.

Les vieilles feuilles, dont le pétiole est encore vert peuvent être arrachée de la base de la plante. La base du pétiole, enterré dans de la terre humide est susceptible de bourgeonner pour produire une nouvelle plante en 3 mois environ.

Espèces et variétés de Asplenium

700 espèces environs
Asplenium trichomanes, fausse capillaire
Asplenium ceterach, petite espèce des murs
Asplenium nidus, l’asplénium nid d’oiseau, une belle plante d’appartement
Asplenium australasicum, belle espèce géante australienne
Asplenium scolopendrium ‘Cristatum’, aux feuilles découpées
Asplenium scolopendrium ‘Undultum’, aux feuilles très ondulées
Asplenium scolopendrium ‘Angustifolia’, aux feuilles longues et étroites
Asplenium scolopendrium ‘Angustifolium Omnilacérata’, aux feuilles étroites, aux bords lacérés

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Vipérine commune, Langue d'oie, Herbe aux vipères, Echium vulgare Vipérine commune, Langue d'oie, Herbe aux vipères, Echium vulgare

La vipérine commune (Echium vulgare) est une plante poussant à l'état naturel dans les prairies herbeuses, les steppes et sur les collines rocheuses d'Europe et du Bassin méditerranéen. Cette...

L'herbe du Japon, Herbe d'Hakone, Hakonechloa macra L'herbe du Japon, Herbe d'Hakone, Hakonechloa macra

Herbe du Japon, ou herbe d'Hakone, Hakonechloa macra est une graminée ornementale appartenant à la famille des Poacées. Elle est originaire des massifs forestiers du Japon. S'il est une graminée...

Herbe aux perruches, Herbe à la ouate, Asclepias syriaca Herbe aux perruches, Herbe à la ouate, Asclepias syriaca

Asclepias syriaca, appelé herbe aux perruches ou herbe à la ouate est une plante vivace herbacée et rhizomateuse appartenant à la famille des Asclépiadacées. Cette plante est originaire d'Amérique...

De l'herbe aux pieds des tomates De l'herbe aux pieds des tomates

Pour éviter d'arroser trop les pieds de tomates, n'enlevez pas l'herbe qui pousse aux pieds, car la nuit avec le changement de température, l'eau descend le long de l'herbe et[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Princessejardin (Paris)
    Intéressant mais il y a une "typo": langue de cerf et non "langue de boeuf" :-) (5ème paragraphe)
    Répondre à Princessejardin
    Le 18/05/2019 à 22:29
  • Buiron (Alsace)
    Très intéressant, plante assez mal connue. Merci !
    Répondre à Buiron
    Le 09/10/2017 à 15:37