Valériane rouge, Centranthe rouge, Lilas d’espagne

Valériane rouge, Centranthe rouge, Lilas d’espagne, Centranthus ruber

Botanique

Nom latin  : Centranthus ruber
Famille  : Valérianacées
Origine  : Europe du sud, Afrique du nord
Période de floraison : mai à septembre
Couleur des fleurs  : pourpre
Type de plante : vivace à fleurs
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 0,60 à 0,80 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, -19°C
Exposition  : soleil à mi-ombre
Type de sol : drainant, argilo-limoneux à calcaire
Acidité du sol  : neutre à basique
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : fond de massif, muret, fissure, fleur coupée
Plantation, rempotage : automne, printemps
Méthode de multiplication : division, semis, bouture

Centranthus ruber, la valériane rouge est une plante herbacée vivace de la famille des Valérianacées. Originaire des régions méditerranéennes, spontanée sur les zones rocheuses ou les pentes caillouteuses, la valériane rouge, encore appelée lilas d’Espagne ou centranthe rouge est une plante très couramment cultivée qui, maintenant échappée des jardins, s’est naturalisée partout en France. C’est une plante vigoureuse et facile de culture.

Description de la valériane rouge

Centranthus ruber est une plante présentant un rhizome souterrain d’où sortent au printemps, de nombreuses tiges verticales. Non ramifiées, ces tiges portent des feuilles opposées au limbe vert bleuté, lancéolée. Pétiolées à la base, les feuilles deviennent acaule, presque engainante en haut de la tige. À partir du mois de mai, les tiges produisent en haut de chaque tige une importante cime de fleurs. Les fleurs sont petites mais regroupées en masses. Tubulaires et s’évasant en 5 petits lobes arrondies, elles portent un éperon. Les fleurs mesurent 8 à 12 mm de longueur, mais elles sont en telle quantité que la plante en est couverte. La couleur des fleurs est assez particulière : un rose foncé tirant sur la teinte saumon. Il en existe une forme blanche, intéressante pour les jardins blancs secs et ensoleillés, ainsi qu’une variété aux fleurs tirant sur le mauve.

La valériane rouge attire de nombreux insectes pollinisateurs, elle favorise la biodiversité animale au jardin.

Centranthus ruber s’étale presque indéfiniment si rien ne la contraint, avec sa hauteur de 80 cm, elle trouve sa place en fond du massif. Elle se ressème facilement spontanément.

Cultiver la valériane rouge

Centranthus ruber aime les expositions ensoleillées. Spécialisée pour se développer dans les fissures ou les sols caillouteux, elle est peu regardante sur la nature du sol au jardin, pourvu que celui-ci soit suffisamment drainant. L’eau qui stagne dans la terre provoque la pourriture de ses racines. Elle supporte la sécheresse estivale, les terrains calcaires, et les sols pauvres en nutriment. En revanche, dans un sol riche, et régulièrement arrosé par la pluie, elle peut devenir un peu trop entreprenante.

La centranthe rouge se plante au printemps ou en fin d’été. Son installation réussit en n’importe quelle saison, du moment que le sol est arrosée s’il fait secs durant le mois qui suit.

Au printemps, la souche est nettoyée des vieilles tiges sèches de l’année précédente avant que la croissance des nouvelles tiges ne redémarre.

Multiplier la valériane rouge

Centranthus ruber se ressème souvent spontanément dans les jardins. Les jeunes plantes sont transplantées à un moment ou le sol est frais.

La valériane rouge se divise très facilement au printemps quand apparaissent de nouvelles pousses, ou en fin d’été. Les divisions sont simplement prélevées à la bèche sur le pourtour de la souche.

Utilisation de la valériane rouge comme plante médicinale

Des études ont montré que Centranthus ruber, la valériane rouge possède à priori les même qualités que Centranthus officinalis, la centranthe officinale. Elle est antiscorbutique et a une action sédative peu toxique.

Espèces et variétés de Centranthus

Le genre comprend 9 espèces
Centranthus officinalis, la valériane officinale

Centranthus ruber ‘ Kempenhof’, une valériane rose
Centranthus ruber ‘Alba’ la forme blanche

Lire aussi
Le poisson rouge Le poisson rouge

Le poisson rouge est un grand classique des bassins extérieurs. De la famille de la carpe, ce poisson est facile à vivre dans les régions tempérées puisqu'il supporte des écarts de températures...

Le rouge-gorge Le rouge-gorge

Bien connu des jardiniers, le rouge-gorge est un passereau au caractère tout à fait singulier. Farouche défenseur de son territoire, il sait se faire aimable avec les hommes toujours perché à...

Des dahlias Label Rouge Des dahlias Label Rouge

Les dahlias Label Rouge, un gage de qualité des plantes sélectionnées. Découvrez-les à travers cette sélection disponible en 2015. BLANKASS (Jeanne de Laval) Un dahlia blanc crème à l’allure...

Un poisson rouge à la maison Un poisson rouge à la maison

Très prisé par les enfants, le poisson rouge est un animal courant à la maison. Souvent acheté sur un coup de tête, parfois même installé dans un petit bocal rond, cet animal est malmené. Voyons...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Mona38 (Paca)
    Article vraiment très intéressant pour un néophyte comme moi, merci beaucoup !
    Répondre à Mona38
    Le 21/03/2017 à 18:25