A LA UNE »
Le paillis d'ardoise

Gainier rouge, Gainier du Canada

Gainier rouge, Gainier du Canada, Cercis canadensis 'Forest Pancy'
Gainier rouge, Gainier du Canada, Cercis canadensis 'Forest Pancy'

Botanique

Nom latin  : Cercis canadensis
Origine  : Amérique du Nord
Période de floraison : avril-mai
Couleur des fleurs  : mauve
Type de plante : petit arbre florifère
Type de végétation : arborée
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 3 à 7 m

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, jusqu'à -29°C
Exposition  : ensoleillée à semi-ombragée
Type de sol : préfère les sols limoneux, mais est tolérant
Acidité du sol  : très acide à basique
Humidité du sol  : normal à frais
Utilisation : massif, en isolé, mellifère, condimentaire
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : bouturage, semis

Cercis canadensis, le gainier du Canada ou gainier rouge, est un petit arbre très attrayant appartenant à la famille es Fabacées, ce qu’on appelait autrefois les légumineuses. Il est originaire d’Amérique du Nord, distribué sur une large latitude. Il croît en marge forestière ou parfois sous les arbres caducs.

Le gainier du Canada est un excellent choix pour tous les jardins, petits ou grands. Il possède une silhouette élégante, une floraison extraordinaire et un feuillage intéressant. Il est de plus tolérant sur ses conditions de culture.

Description de gainier du Canada

Cercis canadensis est un arbre au tronc court qui se divise rapidement en plusieurs branches charpentières. Il mesure en général 3 à 6 m de hauteur, bien que dans son milieu naturel il puisse atteindre 10 m. Il montre une forme régulière avec un houppier en dôme, arrondi et plat lorsqu’il est cultivé en plein soleil, il est généralement plus large que haut. À mi-ombre, son branchage est un peu plus ouvert sans que cela nuise à son élégance. En effet, ses rameaux sont ondulés et ses branches sont noueuses et délicatement ramifiées.   Les rameaux jeunes et souples ont une tendance à ployer. Son squelette hivernal est agréable à l’œil, et il devient remarquable lorsqu’il se couvre de fleurs en avril-mai, avant que les feuilles ne débourrent. Les fleurs papilionacées qui ne s’ouvrent qu’à peine, sont groupées par 4 à 8, et semblent collées aux rameaux, branches et même parfois au tronc. L’arbre entier, très florifère, s’habille de rose violacé.

Ces fleurs sont mellifères, et sont une source de nourritures précoce pour les butineurs.

Les feuilles alternes se développent après la floraison : le feuillage est rouge-orangé en débourrant puis devient vert sombre. Les feuilles, de 7 à 12 cm de large, sont en forme de cœur.

Les fruits sont des gousses de légumineuse, aplaties, de 7 à 9 cm de longueur.

Cercis canadensis vit environ 25 ans.

Le gainier rouge est plutôt variable en forme et en couleur : à partir d’un semis, on obtient des individus presque tous différents. Voici donc quelques cultivars intéressants :

  • Cercis canadensis 'Forest Pansy', aux jeunes feuilles de couleur pourpre.
  • Cercis canadensis ‘Ruby Fall’, arbre pleureur aux jeunes feuilles pourpres.
  • Cercis canadensis ‘Hearts of Gold’, une forme dorée.
  • Cercis canadensis ‘Alba’ et ‘Royal White’ sont des gainiers du Canada à fleurs blanches.
  • Cercis canadensis 'Covey' LAVENDER TWIST®, aux branches retombantes et fleurs lavandes.
  • Cerci canadensis ‘Pinkbud’ , ‘Withers Rose Charm’ et ‘Rubye Atkinson’, sont des variétés à fleurs roses.
  • Cercis canadensis ssp. texensis ‘Oklahoma’, à la forme plus compacte, au feuillage coriace et luisant et aux fleurs plus sombres.

Comment planter et cultiver le gainer du Canada ?

Cercis canadensis est tolérant sur la nature du sol, qu’il supporte acide ou basique, normal à humide. Cependant, ses préférences vont tout de même vers une terre fraiche et drainée, assez riche. S’il supporte les sécheresses occasionnelles une fois bien enraciné, celles-ci lui occasionnent des stress, et une fragilité aux attaques fongiques. C’est pourquoi il préfère les climats aux étés sans excès. Le gainier rouge a besoin d’une exposition ensoleillée au moins la moitié de la journée. Par contre, sa floraison précoce se trouve facilement abimée par les gelées matinales. Pour limiter ce phénomène, il suffit de lui trouver une place où il ne reçoit pas le soleil levant. Il est rustique jusqu’à -29 °C.

Cercis canadensis est planté en automne ou au printemps jusqu’en avril, à partir d’une plante juvénile en pot. En effet, il supporte très mal la perturbation des racines et gagne à être repiqué en place le plus jeune possible. Durant les premières années, il sera arrosé dès qu’il fait un peu sec pour permettre son installation. Bien qu’il soit capable de fleurir tôt dans sa vie, il peut demander plusieurs années avant de fleurir après une transplantation. Cependant, des apports d’engrais au printemps et en fin d’été peuvent aider à la mise en fleurs.

Comment tailler le gainier du Canada ?

Cercis canadensis supporte bien la taille, s’il le faut. Elle est faite alors en juin-juillet.

En hiver, les brindilles mortes sont nettoyées, et le branchage est éventuellement simplifié pour magnifier sa silhouette hivernale

Espèces et variétés de Cercis

Le genre comprend 6 ou 7 espèces

  • Cercis siliquastrum, l’arbre de Judée
  • Cercis chinensis, gainier de Chine
Nos fiches
Lire aussi
Le poisson rouge Le poisson rouge

Le poisson rouge est un grand classique des bassins extérieurs. De la famille de la carpe, ce poisson est facile à vivre dans les régions tempérées puisqu'il supporte des écarts de températures...

Le Domaine Joly-De Lotbinière (Québec, Canada) Le Domaine Joly-De Lotbinière (Québec, Canada)

Situé à Sainte-Croix en la province de Québec au Canada, le Domaine Joly-De Lotbinière est un immense parc-jardin romantique aménagé à partir du milieu du XIXe siècle par la famille seigneuriale de...

Le rouge-gorge Le rouge-gorge

Bien connu des jardiniers, le rouge-gorge est un passereau au caractère tout à fait singulier. Farouche défenseur de son territoire, il sait se faire aimable avec les hommes toujours perché à...

Un gendarme en rouge et noir Un gendarme en rouge et noir

On aperçoit souvent sa silhouette ovale se déplaçant avec d'autres congénères en petits groupes dans nos jardins. Très commun, le gendarme, au corps masqué de rouge et de noir, est un auxiliaire du...

Vos commentairesAjouter un commentaire