Gigérine, Pastèque à confiture, Citre, Courge Barbarine

Gigérine, Pastèque à confiture, Citre, Courge Barbarine, Citrullus lanatus var. citroides

Botanique

N. scientifique Citrullus lanatus var. citroides
Synonymes Citrullus amarus, Citrullus caffer
Famille Cucurbitacées
Origine Afrique
Floraison juin à août
Fleurs jaune
Typelégume-fruit
Végétationherbacée grimpante ou coureuse, annuelle
Feuillage caduc
Hauteurespacer de 1 m

Planter et cultiver

Rusticité non rustique, 2 °C
Exposition ensoleillée
Soldrainant, riche et profond
Acidité moyennement acide à légèrement basique
Humidité normal
Utilisationconfiture, gelée, fruits confits
Plantationprintemps
Gigérine, Pastèque à confiture, Citre, Courge Barbarine, Citrullus lanatus var. citroides
petit plan

La gigérine ou courge barbarine est un groupe cultural qui regroupe les pastèques à confiture, des fruits que l’on consomme en confiture, gelée ou comme fruits confits. Ce fruit qui ne se mange pas cru, possède de nombreux autres noms vernaculaires : citre, pastèque blanche, méréville, merveille, melon blanc, pastèque à confire… Les pastèques en général sont qualifiées du nom binomial Citrullus lanatus, de la famille des Cucurbitacées. Ce taxon de plante cultivée qui est parfois lui-même divisé en sous-espèces ou sous-groupes. L’espèce sauvage Citullus lanatus est originaire d’Afrique, mais son origine est imprécise : Afrique de l’Ouest ou l’Afrique du Sud. En France, les pastèques à confiture sont cultivées le plus souvent dans la moitié sud : ce sont des plantes faciles, mais qui ont besoin d’une longue saison chaude.

Description de la courge gigerine

Le citre est annuel. Il développe une tige longue de 1 à 4 m qui se ramifie : c’est une espèce coureuse, où éventuellement grimpante qui s’étale. La gigérine développe un système racinaire important, souvent très profond. Les feuilles sont alternes, longuement pétiolées et au limbe très découpé de lobes arrondis. Les fleurs naissent à l’aisselle des feuilles. La gigerine porte des fleurs mâles, avec étamines) différenciées des fleurs femelles, qui possède un pistil et un ovaire infère (une petite boule sous la corolle). Seules les fleurs femelles fructifient, mais les 2 types sont indispensables pour obtenir des fécondations.

Les fruits sont longs à se développer, et pour cause, ils pèseront à maturité entre 5 et 15 kg. Ils sont ronds ou allongés, clairs, ou tachetés comme une pastèque. Ils ont une chair blanche truffée de graines épaisses, vertes ou rouges. Ils peuvent continuer à murir après la cueillette, et les confitures pourront être faites en automne ou hiver.

Anciennes Variétés françaises :

  • Pastèque à confire allongée et à graines vertes
  • Pastèque à confire à graines rouges et à chair verte

Comment cultiver la pastèque à confire ?

Un plant de Citrillus lanatus est vigoureux et facile à faire croitre sachant qu’il a besoin du plus de soleil et de chaleur possible, d’un sol légèrement acide à neutre, riche en matière humifère et profond. Il a besoin d’eau très régulièrement suite à sa plantation, le temps de s’enraciner en profondeur, puis devient résistant à la sécheresse. Il faut compter 3 mois de culture jusqu’aux premiers fruits.

Complètement gélifs, les semis de pastèque à confiture, en dehors des régions les plus chaudes où le semis direct fonctionne bien, gagnent à être hâtés :

Mi-avril, les graines sont trempées 2 jours puis semées, une par pot (ou 3 mais il ne faudra garder que la plus belle plantule). Les pots de semis sont maintenus avec une chaleur de fond entre 20 et 30 °C. elles germent rapidement, chaque plantule étant doucement démoulée avec sa terre puis transplantée dans un pot plus grand dès que les racines dépassent par en dessous. Les racines de la courge gigérine ne doivent jamais être perturbées lors de transplantation.

Les gigérines sont transplantées en pleine terre lorsqu’il n’y a plus aucun risque de gelée, et même dans les régions plus froides, quand la terre est bien réchauffée, vers fin mai ou mi-juin. Elles n’ont pas besoin d’être taillées. En région chaude, on peut attendre environ 7 fruits par plant. En climat plus rude, estimez la récolte à 3 fruits par plant.

Que fait-on avec une pastèque à confire ?

Légume-fruit un peu oublié, le citre est excellent en confiture, tarte ou gelée pour lui-même ou pour faire prendre d’autres confitures. C’est un très bon gélifiant qu’on peut substituer à l’Agar. Peu sucrée, sa chair douce et fondante peut aussi accompagner les plats salés. La pastèque à confire à l’avantage de se conserver l’hiver, au frais, comme les autres courges.

Espèces et variétés de Citrullus

Le genre ne comprend que quelques espèces dont la pastèque est la principale

  • Citrullus lanatus est en fait un complexe d’espèces et/ou sous-espèces déclinées en une multitude de variétés cultivées
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Pastèque, Melon d'eau, Citrullus lanatus Pastèque, Melon d'eau, Citrullus lanatus

La pastèque est une plante potagère herbacée qui nous vient d'Afrique tropicale et que l'on rencontre principalement dans les potagers du midi ! C'est un légume-fruit de la famille des...

Jus de pastèque Jus de pastèque

La pastèque, c'est le fruit rafraîchissant de l'été. Voici une recette qui vous permettra de faire un jus de fruit sain et très désaltérant en un tour de main. Servi[...]

La courge spaghetti, une courge pas comme les autres La courge spaghetti, une courge pas comme les autres

Facile de culture, originale et accommodable dans de nombreuses recettes, la courge spaghetti n'a que des avantages. Laissez vous tenter et amusez-vous à la cultiver !

Coloquinte, Citrullus colocynthis Coloquinte, Citrullus colocynthis

La coloquinte est une courge décorative cultivée pour ses formes et ses couleurs étonnantes. Elle ne peut être consommée mais est souvent utilisée en décoration dans la maison. Une courge un[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Vinceneau (Bordeaux)
    De quelle couleur est la robe du fruit pour savoir si celui ci est mûr, j'en ai des clairs et des verts marbrés bien soutenus ? merci
    Répondre à Vinceneau
    Le 31/10/2019 à 12:56