Impatiens tubéreuse de Qingchengshan, Balsamine tubéreuse de Chine

Impatiens qingchanganica 'Emei Dawn'

Botanique

N. scientifique Impatiens qingchanganica
Synonymes Impatiens qingchengshanica,  Impatiens qingchanganica 'Omeishan'
Famille Balsaminacées
Origine Chine, Sichuan
Floraison juin à août
Fleurs rose
Typeplante vivace
Végétationherbacée
Feuillage caduc
Hauteur30 à 40 cm

Planter et cultiver

Rusticité rustique jusqu'à -15°C
Exposition ombre
Solriche et drainant
Acidité légèrement acide à légèrement basique
Humidité normal à frais
Utilisationcouvre-sol, parterre ombragé
Plantationautomne, printemps
Multiplicationdivisions, semis
Impatiens qingchanganica 'Emei Dawn'

Impatiens qingchanganica, est une espèce d’impatiens rustique vivace, elle appartient à la famille de Balsaminacées. Cette balsamine est une espèce très récemment découverte en Chine, dans le Sichuan. Elle croît dans les forêts tempérées de Qingchengshan. Elle appartient à un groupe plus ancien d’impatiens avec par exemple les espèces Impatiens omeiana et Impatiens clavigera.

Cette basalmine est vivace, relativement rustique, d’un intérêt certain en tant que plante ornementale. Peut-être parce que son nom est compliquée, on la voit déjà décrite sous deux noms différents, mais assez proche : Impatiens qingchanganica et Impatiens qingchengshanica; le premier dans les publications horticoles, et le second dans les publications scientifiques. Quelques pépinières françaises se sont déjà lancées dans sa production.

Description de l’Impatiens qingchanganica, la balsamine tubéreuse

Impatiens qingchanganica forme un tapis de tiges, hautes de 30 à 40 cm, à partir d’un rhizome souterrain. Dans le Sichuan, elle couvre un sol forestier frais et humifère. Ce rhizome, lentement traçant, est pourvu de renflements épais de 1 à 3 cm de diamètre qui sont de véritables organes de réserve. Ces petits nodules sont reliés entre eux par de longues tiges fines de 2 à 3 mm de diamètre. Les tiges aériennes se développent au printemps. Elles portent de grandes feuilles alternes au limbe lancéolée à elliptique, souvent acuminé, de couleur vert foncé.

Les fleurs, roses, éclosent de juin à aout, sur la partie supérieure des tiges. Elles sont regroupées en hampes florales de 5 à 10 fleurs. Les fleurs de cette espèce d’impatiens, plus ancestrale, sont assez grandes, très allongées, et ont la particularité d’être totalement asymétriques, car les pétales à droites et à gauches sont de taille différentes: les fleurs semblent obliques. Les sépales forment un long capuchon à nectar, de 4 à 5 cm qui se termine en pointe droite. Sépales et pétale sont roses, la gorge de la corole est maculée de jaune et de orange: véritable appel visuel aux insectes pollinisateurs.

Les fleurs pollinisées produisent de petits fruits explosifs qui projettent les graines à distance.

Culture d’Impatiens qingchanganica

Cette balsamine tubéreuse est considérée comme rustique jusqu’à -15 °C. En effet elle se met en dormance et perd ses tiges aériennes pour passer l’hiver bien à l’abri sous la terre, protégée du froid. En culture dans un jardin, par précaution, on pourra la protéger encore davantage par un paillage de feuilles mortes.

Elle demande un sol riche en matière organique, donc humifère, et assez drainant, ce qui correspond à un sol forestier drainé par les racines des arbres. L’exposition peut être de mi-ombre jusqu’à une ombre complète, mais pas trop profonde. Elle apprécie également une relative humidité dans le sol, durant toute la saison de croissance, sans qu’il soit saturé d’eau. Les arrosages se feront si possible à l’eau de pluie.

Impatiens qingchanganica sera implantée dans le jardin de préférence au printemps ou en automne, avec des arrosages réguliers toute sa première année de culture. Un paillage de débris végétaux maintiendra plus facilement la fraicheur de ce sol. Cette balsamine est de croissance lente, elle s’élargira doucement au fil des ans.

Multiplication de la balsamine tubéreuse de Qinchengshan

Sur les pieds assez larges, les rhizomes souterrains pourront être divisés avec précaution au printemps, au moment de la reprise de la végétation. Le semis sera tenté sous châssis froid, les graines seront semées en fin de saison et germeront au printemps.

Espèces et variétés de Impatiens

1000 espèces dans ce genre, annuelles ou vivaces
Impatiens balfouri, la balsamine de Balfour, annuelle
Impatiens bicaudata, magnifique plante d’intérieur arbustive
Impatiens glandulifera, la balsamine de l’Himalaya, invasive annuelle très haute
Impatiens noli-tangere, la balsamine des bois
Impatiens X novae-guinea, impatiens de Nouvelle Guinée
Impatiens omeiana, intéressante balsamine vivace et rustique chinoise
Impatiens campanulata, rare balsamine endémique d’Inde

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Impatiens du mont Omei, Impatiens rustique, Balsamine du mont Omei, Impatiens omeiana Impatiens du mont Omei, Impatiens rustique, Balsamine du mont Omei, Impatiens omeiana

Impatiens omeiana est une espèce de balsamine rustique et vivace de la famille des Balsaminacées. Originaire de Chine, plus particulièrement endémique du mont Omei, l'impatiens du mont Omei fut...

Balsamine de Parrot, Impatiens épiphyte, Impatiens parasitica Balsamine de Parrot, Impatiens épiphyte, Impatiens parasitica

Impatiens parasitica, est une plante vivace de la famille des Balsaminacées. Loin d'être parasite, comme pourrait le suggérer son qualificatif latin, Impatiens parasitica est une plante épiphyte...

Balsamine campanulée, Impatiens campanulée, Impatiens campanulata Balsamine campanulée, Impatiens campanulée, Impatiens campanulata

Impatiens campanulata est une très jolie balsamine vivace aux fleurs campanulées, qui appartient aux Balsaminacées. La balsamine campanulée est une espèce tropicale endémique de l'inde. Elle vie...

Impatiens à deux éperons, Impatiens bicaudata Impatiens à deux éperons, Impatiens bicaudata

Impatiens bicaudata, l'impatiens à deux éperons est une impatience arbustive de la famille des balsaminacées. L'impatiens à deux éperons est originaire Madagascar, riche d'une centaine d'autres...

Vos commentairesAjouter un commentaire