Cocotier

Cocotier, Cocos nucifera aux antilles avec ses fameuses noix de coco

Botanique

Nom latin  : Cocos nucifera
Origine  : Iles du Pacifique
Période de floraison : Toute l'année
Couleur des fleurs  : crème
Type de plante : palmier
Type de végétation : arbustive
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : jusqu’à 30 m

Planter et cultiver

Rusticité  : 13 °C minimum
Exposition  : très ensoleillé
Type de sol : sablonneux, riche, humifère et drainant
Acidité du sol  : légèrement acide à alcalin
Humidité du sol  : frais
Utilisation : intérieur, véranda
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis

Le célèbre cocotier, Cocos nucifera est un palmier de climat tropical, il appartient à la famille des Arécacées. Il est originaire des Iles du Pacifique, distribué sur de nombreuses zones côtières. Les graines sont adaptées à une dissémination par la mer, mais l’espèce fut propagée aussi par les hommes qui utilisaient les noix de cocos fraiches comme provision d’eau lors des voyages.

Cultivé pour ses fruits, Cocos nucifera est présent dans presque toutes les régions où le climat lui convient. Il est également vendu en Europe en tant que plante d’intérieur, tout juste germé. Loin du climat tropical, cultiver un cocotier est un défi : les jeunes plantes vendues, très décoratives, sont souvent de vie brève, mais il est cependant possible de les conserver.

Description du cocotier

Cocos nucifera symbolise l’arbre des plages exotiques. Il fait partie cependant du groupe des monocotylédones, plus proche finalement d’un brin d’herbe que d’un chêne. Adulte, le cocotier peut mesurer 30 m de hauteur, et présente une couronne de feuille large de 8 m, ses feuilles composées étant longues de 5 à 6 m. La tige du cocotier, appelé stipe, montre de belles cicatrices foliaires en losange. En haut du stipe, bien protégé, est présent l’unique bourgeon de croissance du cocotier. Une spathe se développe à l’aisselle des feuilles, produisant des épis de fleurs crème. Les noix de cocos ne viennent à maturité que dans les zones climatiques où la température reste supérieure à 20 °C, durant au moins 10 mois.

En France, sont vendus en tant que plante d’appartement de jeunes plants de cocotier à peine germés, la noix de coco visible sur le dessus du pot, avec 1 à 3 feuilles immatures, non découpées. Bien que parfois hautes de 1 à 2 m, ce ne sont que des plantules, qui n’ont pas encore de racines.

Comment entretenir son jeune cocotier ?

Beaucoup diront que la culture de Cocos nucifera en appartement est vouée à l’échec ; il est vrai qu’en général, les plantes ne passent pas l’année. Mais cultiver son cocotier est cependant possible, si celui-ci est exposé derrière une fenêtre où il reçoit le maximum de lumière. Il aime une température toujours chaude, entre 18 et 24°C, avec des arrosages réguliers, qui laissent le substrat frais, mais sans excès.

Cocos nucifera supporte l’eau calcaire. Pour que le cocotier puissent développer ses épaisses racines, la noix de cocos doit se décomposer, donc être arrosée à chaque fois, voire être entièrement enterrée dans le substrat. Le jeune cocotier est donc rempoté en pot profond, dans du terreau avec un peu de sable.

Comment faire germer une noix de coco ?

Il est tout à fait possible de faire germer une noix de coco, achetée sur l’étal du maraîcher. On en achète quelques-unes pour multiplier les chances de réussites. Les grosses graines sont d’abords trempées quelques jours dans l’eau, puis ensevelies dans un mélange sablonneux. Le substrat est maintenu humide et au chaud, c’est-à-dire à une température d’environ 24°C, jusqu’à la germination, qui peut être assez rapide.

Outre l’aspect amusant de faire germer une si grosse graine, ces plantules de cocotier maison sont de culture plus facile que celles qu’on peut acheter toutes faites : elles n’ont pas subi le stress du transfert de la serre tropicale à la maison, qui stoppe ou ralenti le développement. Non seulement les noix que l’on fait germer soi-même seraient plus rustiques, mais elles montrent souvent aussi une croissance plus rapide, de l’ordre de 2 palmes par an.

Espèces et variétés de Cocos

Une seule espèce dans ce genre

Lire aussi
Haricots cocos au Lonzu Haricots cocos au Lonzu

Dans un grand saladier, couvrez les haricots d'eau froide et mettez-les une nuit au réfrigérateur ; Le lendemain, lavez les haricots et versez-les dans une marmite. Couvrez à nouveau d'eau froide....

Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Le calendrier du potager Le calendrier du potager

Ce tableau donné à titre indicatif présente les périodes de semis, de repiquage et de récolte pour les principaux légumes et pour un climat moyen (type Ile-de-France). Pour chaque espèce, il existe...

Vos commentairesAjouter un commentaire