Bleuet des champs, Barbeau bleu

Des Bleuet des champs dans un champ, Centaurea cyanus
Des Bleuet des champs dans un champ, Centaurea cyanus

Botanique

Nom latin  : Centaurea cyanus
Synonyme  : Cyanus sativus
Origine  : Europe, Asie du nord
Période de floraison : de mai à juillet
Couleur des fleurs  : bleu
Type de plante : annuelle ou bisannuelle
Type de végétation : herbacée annuelle
Hauteur : 25 à 80 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique jusqu'à - 19°C
Exposition  : soleil
Type de sol : moyennement riche
Acidité du sol  : légèrement acide
Humidité du sol  : normal
Utilisation : massif, prairie fleurie
Plantation, rempotage : automne, printemps
Méthode de multiplication : semis

Centaurea cyanus, le bleuet des champs est une plante annuelle ou parfois bisannuelle de la famille des Astéracées, distribuée dans l’Europe et l’Asie. Bien qu’à l’origine son milieu de vie soit les champs céréaliers ou les décombres, le bleuet des champs est une sympathique fleur cultivée dans les jardins par les amateurs de prairie fleurie. Plusieurs variétés, naines, doubles ou de coloris différents sont parfois proposée à la culture. C’est une plante annuelle facile à réussir.

Description du bleuet des champs

Centaurea cyanus est une plante qui se développe, fleurit et produit des semences en une année. Elle germe en hiver puis fleurit de mai à juillet et meurt. Elle forme une plante toute en hauteur qui peut atteindre 80 cm de hauteur. Ses tiges bien verticales sont ramifiées, davantage sur les formes sauvages, que sur les cultivars aux fleurs doubles. Les feuilles sont étroites et velues, de couleur gris clair. Les fleurs sont portées aux extrémités des branches. Elles sont réunies en capitule : un plateau portent, une multitude de petite fleurs serrées. Sur le pourtour, les fleurs présente des ligules bien développées et divisées, d’un bleu profond. Les fleurs centrales sont plus foncées. Le bleuet des champs est hermaphrodite, mais nécessite une pollinisation croisée pour produire des graines. C’est une plante mellifère. Les graines sont dispersées par le vent.

Il existe naturellement des formes sauvages blanches ou roses, de façon sporadique. En revanche pour les jardins, des variétés naines ou à grosses fleurs doubles, ou de coloris bruns sont proposés.

Culture du bleuet des champs

Centaurea cyanus demande une exposition ensoleillée dans un sol légèrement acide à neutre. Il se sème directement au jardin à l’automne ou durant l’hiver. Il ne demande pas de soins particuliers pour réussir. Assez hautes, les tiges des bleuets des champs peuvent s’affaisser si elles manquent de plantes voisines. Les bleuets sont bien mis en valeurs mélangées à d’autres annuelles, ou entre des vivaces qui se développent en même temps qu’elles.

Un semis forcé peut être tenté sous châssis en godet en mars avril et repiqué en place en mai.

Autres utilisations du bleuet des champs

Le barbeau bleu est fébrifuge. Il montre également des propriétés anti -inflammatoires et apaisantes, utilisées en cosmétologie. L’eau de bleuet est réputée pour apaiser l’inflammation au niveau des yeux. Les fleurs de bleuet sont comestibles, utilisées dans les gâteaux ou autres préparations culinaires.

Centaurea cyanus, une plante messicole

Le bleuet des champs fait partie des plantes messicoles. Les plantes messsicoles sont des archéophytes, plantes introduites avant les premiers grands voyages (1500) , et qui se sont adaptées aux pratiques culturales de l’homme pour calquer leur cycle de développement sur celui des céréales dans les champs. La plante germe, se développe et termine son cycle juste avant la récolte du grain, une partie des graines étant même autrefois récoltées avec la moisson et disséminée par l’homme.

Les plantes messicoles sont de nos jours considérées comme faisant partie de la richesse de notre Flore. Cependant elles deviennent rares : en effet les techniques culturales modernes de désherbage et de tri des semences ne leur permettent plus de se multiplier en tant que messicole. Cependant elle s’échappe volontiers des jardins où elle est cultivée pour retrouver les abords des champs.

Multiplication de l'audifoin

Le bleuet se multiplie de façon naturelle par semis. Les fleurs sont pollinisées par le vent et les abeilles. Les graines sont ensuite dispersées par les fourmis. Des semis spontanés naissent ainsi dans chaque recoin du jardin si les conditions sont favorables.

Utilisation médicinale

Le bleuet a des propriétés décongestionnantes sur les yeux. Des collyres à base de cette plante apaisent les brûlures oculaires. Une décoction de bleuet permet de faire dégonfler les paupières mais aussi de réduire les inflammations cutanées.

Le saviez-vous ?

Les pétales de bleuet sont comestibles et très décoratives sur les desserts mais aussi en salades.

Espèces et variétés de Centaurea

450 espèces dans le genre Centaurea:
Centaurea dealbata, une espèce du Caucase
Centaurea cinerea, au feuillage blanc
Centaurea montana, centaurée des montagnes
Centaurea macrocephala, aux gros capitules jaunes

Nos fiches
Lire aussi
Interview d'Olivier de la pépinière du charbon bleu Interview d'Olivier de la pépinière du charbon bleu

Bonjour Olivier, pouvez-vous nous présenter votre entreprise ? La pépinière est née en 1999 dans le village de Chevrières, proche de Saint-Marcellin entre Grenoble et Valence. Les plantes vivaces,...

Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Le calendrier du potager Le calendrier du potager

Ce tableau donné à titre indicatif présente les périodes de semis, de repiquage et de récolte pour les principaux légumes et pour un climat moyen (type Ile-de-France). Pour chaque espèce, il existe...

Vos commentairesAjouter un commentaire