Lotus sacré, Lotus des Indes

Le lotus sacré ou Nelumbo nucifera est une plante aquatique d’un exotisme fascinant : une croissance exubérante avec de belles grandes feuilles et remarquables fleurs : sa culture est très accessible dès qu’on dispose de 2 mois d’été chaud, et encore plus aisé avec ses variétés horticoles.

Fleur de Lotus, Nelumbo nucifera

Botanique

N. scientifique Nelumbo nucifera
Synonyme Nelumbium nelumbo
Famille Nélumbonacées
Origine Asie
Floraison juin à septembre
Fleurs blanc à rose selon les variétés
Typeplante aquatique
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteur40 cm jusqu'à 2 m au-dessus de l'eau

Planter et cultiver

Rusticité feuillage non rustique, pied rustique dès lors qu'il est hors gel
Exposition ensoleillée
Solterre vaseuse riche en matière organique
Acidité moyennement acide à moyennement basique
Humidité aquatique
Utilisationbassin à l'eau calme, mare, bac, fruit séché en bouquet, cuve
Plantationprintemps
Multiplicationsemis au printemps au chaud, éclat de rhizome au printemps
Taillepas de taille
Sensibilité araignées rouges et aleurodes en culture intérieure
Fleur de Lotus, Nelumbo nucifera

Nelumbo nucifera, appelé lotus sacré ou lotus indien est une plante aquatique appartenant à la famille des Nélumbonacées. L’origine de cette plante très cultivée pour sa beauté et sa consommation en tant que légume rend son origine un peu trouble. On pense que son berceau est plutôt finalement la Russie européenne que l’Asie, mais que l’espèce s’est largement dispersée en Asie où elle est un aliment apprécié et une plante médicinale et symbolique, jusqu’en Australie. Le lotus sacré est même aujourd’hui invasif dans diverses régions subtropicales du globe. Des fossiles montrent qu’il existait en Europe avant les glaciations.

Description du lotus sacré

Le lotus d’orient est une plante aquatique ou une plante de berge. Il est capable de se développer sous une hauteur d’eau de 1 m. Ses tubercules fusiformes épais et cassants se développent dans la vase ou la terre humide, liés ente eux par un rhizome plus fin, à la manière des pommes de terre.

Ils sont au repos l’hiver et démarrent leur croissance extraordinairement rapide à partir de mai.

Leurs premières feuilles sont aquatiques ou flottantes, mais rapidement elles deviennent aériennes, capables chez les plus grands sujets de s’étaler de 1 à 2 m au-dessus de la surface de l’eau. Un haut pétiole rigide et épineux porte un limbe orbiculaire et ondulé de 30 à 60 cm de diamètre, vert bleuté.

Les fleurs s’épanouissent aussi au-dessus de l’eau, de juillet à aout/septembre. Elles sont larges de 10 à 30 cm, en coupe avec de multiples pétales blancs à rosés qui entourent une couronne d’étamines et un épais réceptacle turbiné qui devient le fameux fruit décoratif des bouquets secs.

La fleur dure 3 jours (davantage chez les variétés sélectionnées) pendant lesquels elle s’ouvre et se ferme en protégeant de petits coléoptères pollinisateurs. Les fleurs de lotus sacré sont parfumées.

Le fruit s’épaissit et produit quelques grosses graines.

De nombreuses variété ornementales

De nombreuses variétés de lotus des Indes sont proposées pour la culture ornementale. Elles sont améliorées pour la couleur (rose, rouge, blanc, jaune..), la taille (des formes réduites plus faciles à adopter), la forme (plus grosses fleurs, simples, doubles ou semi-doubles,) et leur rusticité.

  • Nelumbo nucifera ‘Mrs. Perry D. Slocum’ est très rustique, car hybridé avec le lotus jaune américain. Ses énormes fleurs très doubles évoluent de rose à jaune crémeux.
  • Nelumbo nucifera 'Alba Grandiflora' est une variété blanche à grandes fleurs simples et majestueuses.
  • Nelumbo nucifera ‘Shiroman’ ou ‘Alba Plena’ montre de grandes fleurs blanches doubles.
  • Nelumbo nucifera 'Gigantea' montre de grandes fleurs rose pourpré.
  • Nelumbo nucifera ‘Maihiren’ a des fleurs roses de forme simple, absolument magnifiques
  • Nelumbo nucifera ‘Ben Gibson’ est de grand développement, ses fleurs durent plus d’une semaine.
  • Nelumbo nucifera ‘Carolina Queen’, a des fleurs roses mesurant jusqu’à 30 cm de diamètre.
  • Nelumbo nucifera ‘Pekinense Rubra’, vigoureux, est l’un des lotus roses les plus intenses, ses feuilles sont grandes.

Des formes plus petites, adaptées ‘aux bassines d’eau’, qui se contentent parfois de seulement 10 à 20 cm de hauteur d’eau. Les fleurs, comme les feuilles, sont bien sûr plus petites également.

  • Nelumbo nucifera ‘Baby Doll’, un mini lotus aux fleurs blanches
  • Nelumbo nucifera ‘Baby Pink’ est un nain rose, ses feuilles de dépassent pas 18 cm de diamètre. Il est florifère même en petite cuve.
  • Nelumbo nucifera ‘Momo Botan’, un nain de 40 cm à fleurs rouges doubles
  • Nelumbo nucifera ‘Pygmaea Alba’ est nain, à fleurs blanches
  • Nelumbo nucifera ‘Xiao Bi Tai’ est un nain à fleurs blanches doubles
  • Nelumbo nucifera ‘Chawan Basu’ nain (40 cm) à fleurs roses et blanches…

Comment cultiver le lotus sacré ?

Nelumbo nucifera est finalement très rustique, bien protégé en hiver dans la terre sous une hauteur d’eau, mais il a besoin d’un été chaud pour fleurir, notamment de 2 mois avec des températures comprises entre 24 et 30 °C. Il doit être également exposé au soleil, de l’ordre de 6 heures au moins d’ensoleillement par jour.

Nelumbo nucifera est cultivé dans un bassin ou une cuve, un demi-tonneau, un bidon enterré, ou tout autre système pour lui offrir son milieu aquatique tout en le limitant dans l’espace. En effet, il ne faut pas l’introduire dans un étang sauvage où il sera capable de tout envahir.

Lorsque les hivers sont doux (-7 °C pendant des périodes assez courtes), la cuve d’eau peut rester posée sur le sol. Avec des hivers plus durs, des froids prolongés, la cuve est enterrée ou protégée, ce qui évite à l’eau de geler à travers tout. En fait, il faut seulement éviter au rhizome du lotus de geler.

Si l’hiver est vraiment trop dur, le pot du lotus peut être hiverné dans un seau d’eau dans une cave ou un abri protégé du gel.

Transplantation 

Le lotus est transplanté (ou rempoté) au printemps avant le démarrage de la végétation. Les grandes formes demandent un pot de 60 cm de large et autant de profond au minimum, les plus petites variétés peuvent être installées dans un pot de 30/40 cm de profondeur.

La pointe de croissance du lotus est très fragile et il doit être enterré avec grand soin dans une argile lourde et enrichie, saturée d’eau, de manière à ce que la pointe affleure la surface de la terre. Le pot est ensuite mis doucement dans le bidon ou le bassin. On lui octroie d’abord une hauteur d’eau faible pour l’inciter à démarrer plus vite, puis davantage ensuite. Il ne démarre généralement pas avant le mois de mai.

Entretien

S’il est dans une cuve un peu petite, le lotus semble avoir parfois un peu trop de feuilles ; on peut donc en retirer ; mais sachez que le lotus sacré ne fait pas un grand nombre de fleurs (moins que les nymphéas) et qu’il faut savoir apprécier ce feuillage abondant très exotique.

Les feuilles qui jaunissent seront enlevées de toute façon, avec précaution, car elles sont un peu épineuses.

Gourmand, le lotus sacré demande un sol très riche à la mesure de son exceptionnelle croissance. Sa terre peut être enrichie annuellement de fumier ou de compost ou il peut également être nourri d’engrais régulièrement en période végétative.

Nelumbo nucifera est un légume

La racine du lotus sacré est cultivée comme légume et très appréciée en Asie. Cuite, elle a une saveur douce mariée avec une texture croquante. C’est une source d’amidon qui contient aussi un peu de protéines. Les jeunes feuilles et les pétioles sont également cuisinés. Les grandes feuilles servent à farcir et apportent une saveur particulière à la farce. Les graines sont concentrées en nutriments bénéfiques pour la santé. Elles sont cuites et mélangées à des purées ou des soupes, ou parfois confites.

Le lotus sacré est aussi une plante médicinale utilisée en Asie depuis 1500 ans. Il est utilisé pour lutter contre la fièvre, les vomissements, la diarrhée et comme tonique pour le cœur.

Les variétés ornementales ne sont sans doute pas toujours aussi intéressantes à consommer comme légume, notamment du point de vue de la finesse du goût.

Comment semer le lotus sacré ?

Les graines de Nelumbo nucefera tiennent pour être parmi les graines les plus longévives, puisque l’INRA a su faire germer des graines de plus de 1000 ans ! Cependant, leur tégument coriace devenant de plus en plus dur, il sera plus facile de faire germer des graines assez fraîches.

Il y a des cas cependant de semis réussis à partir des graines récupérées des fruits vendus pour les bouquets de fleurs séchées !

Le semis de Nelumbo nucifera est facile, et le résultat est rapide. La graine est capable de germer en 3 à 8 jours : de plus, avec un semis à chaud en avril et un été chaud, la plante peut fleurir cette première année dès le mois d’août ! On peut donc la cultiver comme une plante annuelle.

  • poncer les grosses graines sur un papier de verre, délicatement jusqu’à percer le tégument durci et voir une portion de la noix à l’intérieur. Ainsi, ces graines absorberont l’eau rapidement.

  • faire tremper dans de l’eau tiède, prés d’une source de chaleur. Elles flottent ou coulent, puis gonflent rapidement. L’eau est renouvelée chaque jour pour éviter les développements bactériens.

  •  à 30/35 °C, elles germent en quelques jours !

  • dès qu’elle germe, la graine est installée dans un large pot en plastique noir (qui chauffe au soleil) dans une terre argileuse et humifère, sous 10/20 cm de hauteur d’eau et au soleil. La faible hauteur permet au pot de chauffer davantage. La plante pourra être installée plus profondément une fois plus grande.

  • à 4 semaines, la plantule commence à développer sa première feuille aérienne (environ à la 6e feuille).

  • la jeune plante, gourmande, doit être nourrie régulièrement : engrais toutes les 6 semaines, engrais osmocote, fumier au fond du pot, etc..

Comment diviser le lotus sacré ?

La division se fait uniquement durant la saison de repos, et donc le plus souvent au printemps. Chaque division doit avoir au minimum un tubercule avec un bourgeon en bon état. Toute tentative pendant la croissance fera mourir la plante le plus souvent.

Le saviez-vous ?

Le lotus sacré aux délicates nuances nacrées est le symbole de l'Inde et plus généralement du Bouddhisme. Outre l'espèce botanique, le lotus se décline dans une large palette de couleurs du blanc au rose plus fonçé.

Espèces et variétés de Nelumbo

Le genre comprend 2 espèces

  • Nelumbo nucifera 'Alba Grandiflora' aux grandes fleurs blanches
  • Nelumbo nucifera 'Momo Botan' aux fleurs roses fonçées
  • Nelumbo lutea le lotus jaune américain
Lire aussi
Cocotier, Cocos nucifera Cocotier, Cocos nucifera

Le célèbre cocotier, Cocos nucifera est un palmier de climat tropical, il appartient à la famille des Arécacées. Il est originaire des Iles du Pacifique, distribué sur de nombreuses zones[...]

Bec de perroquet, Lotier de Berthelot, Lotus berthelotii Bec de perroquet, Lotier de Berthelot, Lotus berthelotii

Lotus berthelotii, le bec de perroquet  ou bec de pélican est une plante sous-arbustive rampante appartenant à la famille des Fabacées, au même titre que les pois, les haricots ou[...]

Bananier nain chinois, Lotus d’or, Musella lasiocarpa Bananier nain chinois, Lotus d’or, Musella lasiocarpa

Musella lasiocarpa, le lotus d'or, ou bananier nain de Chine est une plante vivace subtropicale appartenant à la famille des Musacées, très proche des Musa, les bananiers. Musella lasiocarpa est[...]

Pois asperge, Lotier pourpre, Lotus tetragonolubus Pois asperge, Lotier pourpre, Lotus tetragonolubus

Lotus tetragonolobus ou Tetragonolobus purpureus, le pois asperge, est une espèce annuelle méditerranéenne appartenant à la famille des Fabacées, c'est-à-dire proche des pois et des fèves. Cette...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Léo (Midi-Pyrénées)
    Le lotus est très rustique. Le rhizome (et non la touffe dont vous parlez dans la méthode de multiplication) se trouve dans la vase et sous l'eau ; par définition, tout ce qui est sous l'eau est hors gel car seule la surface de l'eau gèle. Pour l'utilisation du Lotus, vous avez oublié la nourriture, en Asie on consomme les graines, les étamines, les tiges et les rhizomes... En Birmanie, la fibre des tiges de Lotus sert à faire du tissus.
    Répondre à Léo
    Le 06/02/2016 à 10:41
  • Celine Lismonde Hayart
    C' cool
    Répondre à Celine Lismonde Hayart
    Le 02/02/2013 à 11:39