A LA UNE »
Pudding de chia

Bois joli, Bois gentil, Faux garou, Mézéreon, Lauréole gentille

Daphné mezereum est notre daphné européen, assez rare, mais indigène, donc propice à la biodiversité locale. Il est appelé bois joli, car ses charmantes petites fleurs odorantes couvrent ses branches nues l’hiver, tandis ses baies rouge vif le rendent intéressant l’été.

Bois joli, Bois gentil, Faux garou, Mézéreon, Lauréole gentille, Daphne mezereum

Botanique

N. scientifique Daphne mezereum
Synonymes Daphne chinensis, Daphne japonica
Origine Eurosibérienne
Floraison janvier à mars
Typearbustive
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteurjusqu'à 150 cm
Toxicitéplante toxique

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -31 °C
Exposition ensoleillé à mi-ombre
Solnormal, accepte le calcaire
Acidité moyennement acide à moyennement basique
Humidité normal, plus résistant à la sécheresse que les autres daphnés
Utilisationmassif, haie libre, isolé, bordure, bonsaï
Plantationprintemps, automne
Multiplicationbouture, semis
Bois joli, Bois gentil, Faux garou, Mézéreon, Lauréole gentille, Daphne mezereum

Daphne mezereum, le bois joli ou bois gentil est un arbrisseau au feuillage caduc appartenant à la famille des Thyméléaceae. Le daphné bois joli est distribué en Europe jusqu’en Sibérie, et en Asie occidentale. C’est l’une de nos merveilleuses espèces indigènes, présentes dans la moitié est de la France, dans les zones forestières ouvertes, le plus souvent sur sol calcaire, en montagne et plus rarement en plaine.

Cette belle espèce est facilement cultivée, très décorative et en même temps d’un excellent intérêt écologique. Cette espèce rare apporte une floraison d’hiver donc une source de nourriture importante en cette période difficile pour les insectes.

Description du daphné bois joli

Daphne mezereum est un petit arbuste aux branches érigées, mais souples, à la ramure assez clairsemée. Dans la nature, il se limite généralement à 50 à 100 cm de hauteur ; dans le jardin il culmine à 1,50 m. Ses tiges sont brun grisâtre, ses jeunes rameaux sont pubescents.

Ses feuilles sont peu pétiolées, souples, glabres et non dentées, lancéolées et longues de 10 cm maximum. Bien qu’alternes, elles sont souvent rassemblées en bout de tige. Cet arbrisseau en feuille n’est pas sans faire penser au port des azalées.

Ce feuillage est caduc, ce qui fait que la floraison hivernale se déroule lorsque les branches sont nues : petites, mais nombreuses, les fleurs semblent collées sur le bois, tout à fait ravissantes. Elles sont tubulaires et veloutées, rouges, roses ou violacées, parfois blanches. Elles sont très parfumées.

Le daphné bois jolie est autofertile, visité par les insectes, ses fleurs se transforment en fruit : des drupes très brillantes, devenant rouge vif à partir de juin.

Variétés de daphnés bois-joli

  • Daphne mezereum ‘Album’ et son amélioration ‘Bowles’ White', aux fleurs blanches
  • Daphne mezereum ‘Rubra’, aux fleurs rose violacé

Comment cultiver Daphné le bois joli ?

Daphne mezereum n’est pas le plus compliqué des daphnés à cultiver. Outre qu’en France, il est dans son climat naturel, il est tolérant sur la nature du sol, qu’il supporte même calcaire et a une tendance à être moins sensible à la sécheresse, même s’il préfère aussi une terre qui reste toujours fraîche.

En revanche, pour qu’il fleurisse abondamment, il lui faut du soleil, au moins pendant la moitié de la journée.

Daphne mezereum se transplante bien seulement à partir de jeune plant, car il supporte mal la perturbation des racines, ou que l’on déroule son chignon de racines. Il est replanté sans toucher à la motte, de préférence en automne.

S’il faut changer de place un individu déjà installé, il sera plus judicieux de le bouturer ou de le ressemer.

Faut-il tailler le bois joli ?

Le daphné bois joli supporte mal la taille ; cette dernière doit être évitée autant que possible si ce n’est pour enlever des branches mortes ou malformées. Sa forme naturelle est généralement agréable telle qu’elle est. De plus, il fleurit sur les rameaux de 1 an.

Autres usages du daphné bois gentil

Les drupes donnent une belle teinte rouge à la laine. Un colorant jaune peut être extrait des feuilles.

Daphne mezereum est une plante toxique en même temps qu’officinale (purgative et diurétique et dépurative).

Comment multiplier le daphné bois joli ?

Les boutures semi-lignifiées de juillet août reprennent à l’étouffée.

Daphne mezereum est assez facile à faire germer à partir de graines fraîches. Les fruits sont récoltés lorsqu’ils sont rouges. Les graines en sont ôtées et soigneusement nettoyées de leur pulpe. Elles sont semées dans un pot immédiatement (en été) ; ce pot sera enfermé dans un sac qui y maintenir une humidité moyenne, mais constante, et laissé dehors où il subira les fluctuations des températures hivernales. Elles germeront au printemps suivant. Dès le début de la germination, ce semis sera découvert.

Espèces et variétés de Daphne

40 espèces environ dans ce genre

  • Daphne laureola, le laurier des bois, une espèce européenne peu commune
  • Daphne collina, une espèce italienne persistante
  • Daphne caucasica, d’Asie Mineure
  • Daphne petraea, espèce de 30 cm pour jardin alpin
  • Daphne x transatlantica ‘Eternal Fragrance’, à floraison remontante
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Daphné du Tibet, Daphne tangutica Daphné du Tibet, Daphne tangutica

Le daphné du Tibet est l'une des espèces les plus tolérantes, faciles à cultiver, mais encore rares en culture. Son feuillage est soigné et ses fleurs odorantes.

Angélique sauvage, Angélique des près ou des bois, Faux panais, Angélique pourpre, Angelica sylvestris Angélique sauvage, Angélique des près ou des bois, Faux panais, Angélique pourpre, Angelica sylvestris

L'angélique des bois est utilisée de la même manière que l'angélique officinale, bien que sa concentration en matière active soit moins forte mais c'est aussi une plante ornementale sous sa[...]

Sauge des bois japonaise, Makino, Salvia glabrescens Sauge des bois japonaise, Makino, Salvia glabrescens

Salvia glabrescens, la sauge des bois japonaise, ou Makino, appartient à la famille des Lamiacées. Originaire du Japon, elle se développe en milieu forestier frais. La sauge des bois japonaise[...]

Le bois de robinier Le bois de robinier

Les terrasses en bois sont en vogue mais quelles conséquences ?

Vos commentairesAjouter un commentaire