Darmera pelté, Rhubarbe indienne, Plante parapluie

Darmera pelté, Rhubarbe indienne, Plante parapluie, Darmera peltata
Darmera pelté, Rhubarbe indienne, Plante parapluie, Darmera peltata

Botanique

Nom latin  : Darmera peltata
Synonyme  : Peltiphyllum peltatum
Famille  : Saxifragacées
Origine  : Sud-ouest de l'Amérique du Nord
Période de floraison : avril à mai
Couleur des fleurs  : rosé
Type de plante : plante de bassin, plante de berge 
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 30 à 150 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, jusqu'à -27°C
Exposition  : soleil à ombre claire
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : légèrement acide à légèrement basique
Humidité du sol  : frais à humide
Utilisation : sous-bois frais, massif ombragé, zone humide
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis, division­­­­

Darmera peltata est une plante vivace subaquatique appartenant à la famille des Saxifragacées. Il est originaire du sud-ouest des États-Unis, où il est appelé là-bas rhubarbe indienne, parce qu’utilisée par les Indiens autrefois, ou plante parapluie du fait de ses énormes feuilles. Le darmera pelté est une plante imposante pour les zones humides, une sorte de saxifrage géante garantissant une admirable exubérance au jardin d’eau.

Description du darmera pelté

Darmera peltata est une plante rhizomateuse. Chaque feuille émerge directement de terre portée haut par un pétiole vigoureux et portant un limbe large de 5 à 60 cm, arrondi et légèrement lobé, pelté. Cette plante s’étale lentement par son rhizome, elle est haute de 30 à 150 cm. 

Elle est caduque, et disparait complètement en hiver pour ne réapparaitre qu’au printemps courant avril, lorsqu’émergent les tiges florales. En effet, Darmera peltata fleurit avant l’apparition des feuilles qui se développent un peu tardivement au printemps. Ses inflorescences vigoureuses, dressées et nues, forment un ensemble insolite : les épaisses tiges florales sont hautes de 30 à 80 cm et coiffées d’une boule de fleurs dense. Les fleurs montrent 5 pétales rosés, bien espacés.

Darmera peltata var nana est une forme plus petite, en hauteur, environ 40 cm, et en diamètre de feuille. Elle est tout indiquée pour les petits jardins, mais pas seulement puisque ses feuilles rondes et plus petites forment une masse de feuillage dense et plus ondulée, qui ne manque pas d’intérêt.

Comment cultiver Darmera peltata ?

Darmeria peltata est très tolérant pour la nature du sol : il supporte les sols sablonneux à argileux, même lourd, assez pauvre à très riche, acide ou basique, à condition que celui-ci reste toujours humide en été. Le manque d’eau limite sa croissance et la sécheresse fait griller ses feuilles. Il n’est d’ailleurs pas à conseiller pour les climats trop chauds.

C’est une plante qui a sa place sur les berges des cours d’eau ou du bassin, où elle joue un rôle dans le maintien du sol, ou bien qui sera installée en zone humide, voire en sol frais si elle est ombragée. La plante parapluie est plantée toute l’année en sol très humide, mais plutôt au printemps en terre seulement fraiche : dans ces dernières conditions, il faut lui trouver une exposition d’ombre claire, et pailler la surface pour limiter le ressuyage du sol.

Darmera peltata demande de la place et du temps pour s’étaler. Il lui faudra 4 à 5 ans pour prendre toute sa mesure. Son exubérance est directement liée à ses conditions de vie. C’est en ombre claire, non limitée en eau, et avec un sol riche qu’il vous fera les plus grandes feuilles. En revanche, en situation ensoleillée, si les feuilles sont plus petites, elles prendront de chaudes teintes automnales avant de s’éteindre.

Comment multiplier le darmera pelté ?

Par semis. Les graines sont trempées 48 heures dans l’eau jusqu’à ce qu’elles gonflent. Elles sont ensuite déposées à la surface du pot dans un substrat saturé d’eau. Ce semis doit connaitre une période chaude, puis au moins 6 semaines de froid (4 °C maximum). Elles germeront enfin lorsque la température remonte à 10 °C. 

Les très larges plantes ne souffriront pas trop de prélèvement d’éclats en pourtour. Ces divisions seront faites au printemps.

Espèces et variétés de Darmera

Unique plante du genre

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire