Comment cultiver et récolter la rhubarbe ? De la plantation à la compote...

La culture de la rhubarbe est facile. Elle permet de récolter des bâtons de rhubarbe extrafrais pendant des années avec un minimum d’entretien. De plus, la compote de rhubarbe est vraiment simple à cuisiner.

Je m'abonne 

La rhubarbe comestible, souvent dénommée en latin Rheum x hybridum ou parfois Rheum rhabarbatum, est une plante hybride sélectionnée sans doute à partir de Rheum palmatum et Rheum rhaponticum. Ce genre comprend une cinquantaine d’espèces dont certaines sont très décoratives et d’autres, médicinales. La rhubarbe comestible a été sélectionnée pour être digeste et particulièrement bonne au goût.

Outre ses qualités nutritives, elle est extra en goût lorsqu’elle est récoltée puis cuisinée rapidement. Planter la rhubarbe dans son jardin permet de récolter durant des années, car c’est une plante pérenne et tolérante, quasiment increvable.

Elle existe en diverses variétés : ses bâtons de rhubarbe peuvent être verts, rouge ‘Canada Red’, roses ‘Frambozen Rood’, verts et rouges, ou encore, certaines seront plus précoces que d’autres ‘Mikoot’, géante ‘Golliath’, où présentent d’autres particularités comme la Rhubarbe ‘Glaskins Perpetual’, qui semblent renouveler ses feuilles tout le temps et qui est donc récoltable même en été.

Selon les variétés de rhubarbe, l’acidité des bâtons est plus ou moins forte.

Quels sont les besoins de la rhubarbe pour qu’elle soit exubérante et productive ?

La rhubarbe aime une exposition ensoleillée ou mi-ombre, ombragée au mieux pendant les heures les plus chaudes.

Elle est très rustique, mais peut craindre les excès de chaleur. Elle se plaît dans une diversité de sol, d’humifère à argileux, d’un pH compris entre 6 et 7,5, mais apprécie surtout les sols riches et frais, voire humides.

Donc pour obtenir rapidement un beau pied de rhubarbe, il faut lui préparer une terre riche et profonde, et y maintenir de la fraîcheur, même en été, donc pailler si besoin.

Avant de la planter : la terre est ameublie en profondeur. Si possible, l’hiver auparavant, elle aura déjà été enrichie d’engrais naturel : fumier ou compost.

Ensuite, chaque printemps, du compost ou du fumier bien décomposé sera déposé en surface autour du pied de rhubarbe, car l’exportation (soit la récolte) d’une grande partie de son feuillage chaque année va appauvrir le sol peu à peu.

Quand planter la rhubarbe au jardin ?

La rhubarbe se transplante au jardin soit au printemps de mars à mai, soit en fin d’été en septembre octobre.

Les plants de rhubarbe sont disponibles en jardinerie souvent au printemps. C’est là que vous pouvez choisir de planter plusieurs variétés différentes. Pour une famille, 3 plants de rhubarbes apportent déjà une grosse récolte.

Si vous pouvez obtenir un éclat de rhizome d’une connaissance, c’est encore plus pratique, car il est souvent plus gros et produit plus vite.

La rhubarbe reprend de toute façon très facilement si elle ne souffre pas de sécheresse.

Repiquer la rhubarbe

Le trou de plantation est bien large dans une terre ameublie profondément. On y jette encore une poignée de fumier en granulé ou du compost.

Puis, très important, un arrosage dans le trou de plantation permet de garder une humidité longtemps dans le fond, là où les racines doivent se développer.

L’éclat de rhizome est placé à bonne hauteur puis recouvert de terre, la base des feuilles doit affleurer.

Un nouvel arrosage abondant sur le dessus de la terre permet de tasser et de chasser les poches d’air.

Un paillage déposé avant l’été empêche la terre de se dessécher. Cette rhubarbe en devenir ne doit pas souffrir de sécheresse, il faudra l’arroser éventuellement pendant ce premier été.

Plantée au printemps, une rhubarbe bien reprise fait déjà un beau petit dôme de feuilles au mois de juin. Mais il faut patienter, la laisser s’installer : pas de récolte cette année, cette rhubarbe a besoin de ses feuilles pour se développer.

L’année suivante nous pourrons récolter.

Pour que la rhubarbe mette toute sont énergie à produire des feuilles, on peut enlever ses hampes florales qui apparaissent vers le mois de juin, avant qu’elle ne se développe complètement.

Sinon, ces hampes florales érigées sont assez décoratives, et certains les consomment en boutons, comme un chou-fleur.

Comment récolter la rhubarbe ?

Les bâtons de rhubarbe que l’on consomme sont les pétioles des feuilles.

Lorsque les feuilles sont déployées, la récolte se fait à la main, en tirant sur le pétiole vers le haut à 2 mains, ou avec un couteau en coupant à la base.

La récolte se fait au fur et à mesure des besoins, car si vous pouvez faire autrement, inutile d’affaiblir votre rhubarbe en lui enlevant toutes les feuilles en même temps, et l’intérêt d’un jardin est d’avoir une production fraîche. D’ailleurs même pour faire des confitures, c’est moins pesant de ne faire que quelques pots à la fois plutôt qu’une grande quantité.

Les bâtons de rhubarbe sont tendres et excellents d’avril à juin. En été, par contre, ces pétioles deviennent plus coriaces, piquetés par les insectes et plus fibreux. Une deuxième poussée de feuilles permet souvent une seconde récolte en septembre.

La compote de rhubarbe

Les bâtons sont débarrassés de leur limbe (le plat de la feuille) et de leur bourrelet basal, un peu ferme. Ensuite, une fois lavés, ils n’ont pas besoin d’être épluchés.

Ils sont tout simplement tronçonnés avec un couteau tranchant.

La compote se fait à la casserole, à feu moyen. On n’y ajoute pas d’eau, car la rhubarbe en est déjà gorgée, mais on sucre un peu, à raison d’environ 50 g de sucre pour 8 bâtons. Ce sucre fait mieux fondre la rhubarbe en chauffant.

Une rhubarbe bien fraîche cuit rapidement, parfois en moins de 20 minutes. On peut voir qu’elle est cuite lorsque tous les morceaux se démêlent à la cuillère.

Alors, il faut goûter la compote et ajuster le sucre selon votre goût pour équilibrer le goût acide et le goût sucré.

Cette compote est délicieuse chaude ou froide. Bien sucrée, elle est absolument excellente sur une tartine au beurre. Elle se conserve quelques jours au réfrigérateur.

Autres usages 

La rhubarbe est un substitut de fruit au printemps. On peut aussi en faire une tarte, un clafoutis, un crumble, de la confiture, de petits feuilletés ou une excellente glace. Le sirop de cuisson de la compote est parfois utilisé pour ajouter du pep’s aux cocktails.

Riche en fibre, la rhubarbe équilibre la digestion. En quantité importante, elle peut faire un laxatif doux. C’est aussi une bonne source de vitamine K.

Lire aussi
Récolter la rhubarbe Récolter la rhubarbe

La rhubarbe offre des pétioles au goût délicat et acidulé qui s'accommodent à merveille en confitures, tartes ou entremets. Voyons quand et comment la récolter.

Rhubarbe palmée, Rhubarbe décorative, Rhubarbe de Chine, Rheum palmatum Rhubarbe palmée, Rhubarbe décorative, Rhubarbe de Chine, Rheum palmatum

Rheum palmatum, la rhubarbe palmée, ou rhubarbe de Chine, est une plante ornementale de la famille des Chénopodiacées. Originaire du nord-ouest de la Chine, la rhubarbe palmée est cultivée depuis[...]

Comment cultiver la tomate ? Comment cultiver la tomate ?

Comment cultiver la tomate ? Gérard BOURGES répond à vos questions.

Petits feuilletés à la rhubarbe Petits feuilletés à la rhubarbe

Pour les amateurs de rhubarbe, voici une nouvelle recette originale, délicieuse et très simple à réaliser, avec seulement 4 tiges de rhubarbe, une pâte feuilletée et un peu de sucre.[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire