Boraginacées, Borraginacées, Boragacées / Boraginaceae

Buglosse d’Italie, Buglosse azurée, Anchusa azurea
Buglosse d’Italie, Buglosse azurée, Anchusa azurea

Les Boraginacées sont une famille fascinante de plantes herbacées à arborées. Typiques, et diverses, elles sont intéressantes pour le botaniste comme pour le jardinier qui peut profiter de plantes sympathiques aux usages divers  et souvent multiples : mellifères, ornementales, comestibles…

Les plantes populaires : échium, pulmonaire, cérinthe, myosotis, bourrache, consoude...

Les Boraginacées sont des plantes à fleurs dicotylédones appartenant à l’ordre des polémoniales ou pour certains à l’ordre Boraginales. Elles sont annuelles ou vivaces, presque toujours herbacées en Europe, mais parfois arborescentes ; ex, Le Tou, Cordia subcordata est un arbre et le genre Ehretia est complètement arbustif, il existe d’ailleurs aussi quelques Boraginaceae qui sont des plantes grimpantes.

La famille plutôt homogène est assez facile à reconnaître d’après son inflorescence. 

Elle joue un rôle important dans les jardins ornementaux, particulièrement dans les jardins qui se veulent naturels et qui cherchent à favoriser la biodiversité, ou ceux recherchant des alternatives biologiques à la culture. Nombre de Boraginacées sont mellifères, comestibles, permettent de fabriquer un purin ou autres.  

Place de la famille parmi les autres

Inclus dans l’ordre des Polémoniales, on considère les Boraginacées proches d’autres familles à fleurs tubulaires telles que les Polémoniacées (Polemonium, la plante à échelles).

Du point de phylogénétique, on considère que les Boraginacées sont monophylétiques, provenant d’un ancêtre commun, ce qui a fixé de bonnes caractéristiques communes à cette famille, facilement reconnaissables.

Le fossile le plus ancien des Boraginacées date de l’éocène (ère tertiaire) ; leur berceau se situe en Afrique.

Distribution

Les Boraginacées sont cosmopolites, présentes sur tous les continents en climat tempéré à subtropical, mais absentes en climat très froid et arctique. Elles sont en revanche beaucoup plus concentrées dans les climats méditerranéens.

En France, les Boraginaceae sont représentées par une centaine d’espèces, dont les myosotis (Myosotis arvensis), la bourrache officinale (Borago officinalis), la vipérine commune (Echium vulgare).

Caractères généraux des Boraginaceae

Les Boraginacées montrent le plus souvent des tiges et des feuilles hispides, recouvertes de poils raides plus ou moins transparents, qui rendent leur contact avec la peau parfois désagréable (Consoude, pulmonaire) ce qui n’empêche pas quelques exceptions (Cerinthe , Mertensia maritima ou viginica).

Les feuilles sont les plus souvent alternes et de forme simple, entières et sans stipules, bien que parfois dentées, souvent pourvues de poils cristallins, des cystolithes.

L’inflorescence des Boraginaceae est très caractéristique et permet une reconnaissance assez rapide de la famille : elle se présente sous forme de cimes scorpioïdes (en forme de queue de scorpion) ou hélicoïdes, se déroulant au fur et à mesure d’une longue floraison. Cependant rarement, la fleur peut être solitaire (Heliotropium).

Les plantes peuvent être monoïques ou dioïques (les 2 sexes sur des plantes séparées). Les fleurs sont tubulaires, régulières ou irrégulières (mais peu zygomorphes) comme chez le genre Echium.

Le calice à 5 sépales est parfois inégal ; la corolle est faite de 5 pétales soudés dont les lobes s’étalent en plateau (Myosotis) ou sont campanulés (Mertensia). L’androcée comporte 5 étamines parfois irrégulières, souvent accompagnées d’un disque nectarifère. L’ovaire est supère, formé de 2 carpelles soudés se divisant en 4. Le fruit consiste généralement en 2 à 4 nucules.

Les fleurs vivement colorées, de bleu intense, rose, jaune ou rose, sont pollinisées par les insectes. De nombreuses graines sont également dispersées par exozoochorie, en s’accrochant aux animaux de passages.

Nombre de Boraginacées contiennent des alcaloïdes.

Les Boraginacées ont clairement évolué en parallèle avec les insectes, elles sont mellifères nectarifères, voire en collaboration avec d’autres êtres vivants : elles produisent souvent des domaties, des structures végétales élaborées pour accueillir d’autres espèces, animales, champignons ou bactéries dans le but de favoriser des relations symbiotiques (gagnant/gagnant). Ex : les champignons mycorhiziens à arbuscules sur Anchusa officinalis

Les plantes appartenant à la famille des Boraginacées 

On estime aujourd’hui que les Boraginaceae regroupent 1600 à 1700 espèces en 90 à 120 genres. Parentées et familles proches à inclure sont discutées selon les classifications.

Selon la phylogénie, les Boraginaces au sens large (en incluant les familles proches) peuvent être divisées en 6 sous -familles :

  1. sous-famille Boraginoideae ex Symphytum, les consoudes, Myosotis, Brunera, Lindelofia, mertensia, Cynoglossum, Pulmonaria, Anchusa, Echium...
  2. sous-famille Cordioideae ex, Cordia subcordata un arbre appelé Le Tou
  3. sous-famille Ehretioideae ex genre Ehretia ou genre Bourreria qui produit des baies
  4. sous-famille Heliotropioideae (450 espèces) qui pourrait être reconsidérée en tant que famille distincte. Ex genres Helotropium et Euploca
  5. sous-famille Hydrophylloideae ex la Phacélie, utilisée comme engrais vert et les Nemophila, de jolies fleurs annuelles cultivées
  6. sous-famille Lennooideae 3 genres Ammobroma, Lennoa et Pholisma, qui sont des plantes parasites du continent américain.

Utilisation des Boraginacées

En culture

Les Boraginacées sont des plantes idéales pour le jardinier amateur de jardin naturel, favorables à la biodiversité, jardin de permaculture et au potager bio.

Exemple de Boraginacées comme plantes indigènes cultivés au jardin :

  • Pulmonaria officinalis, la pulmonaire dont il existe nombres de variétés horticoles au feuillage décoratif
  • Anchusa officinalis, aux remarquables fleurs bleu dur
  • Myosotis sylvestris, le myosotis des jardins une excellente plante bisannuelle, incontournable, car elle se débrouille toute seule et limite le travail. Elle remplit les vides des parterres jusqu’au mois de juin.
  • moins connue, Pentaglottis sempervirens (ou Anchusa sempervirens), une plante vivace mellifère à la longue floraison bleu azur
  • la bourrache officinale, une annuelle appréciée en bordure de potager, hôte de divers auxiliaires des cultures et dont on peut consommer les fleurs.
  • Echium vulgaris, très mellifère

Ce sont également parfois de magnifiques plantes cultivées non pas pour leur utilité, mais comme plantes ornementales, plus ou moins aisées à conserver. Elles montrent des fleurs généralement petites, mais souvent nombreuses, très vives et très joliment arrangées en une cime qui se déroule ex Mertensia virginica, aux clochettes roses et bleues, Anchusa azurea, très très bleu ! d’autres ont des fleurs minuscules comme le myosotis, mais sont accompagnés d’un très beau feuillage comme l’annuelle Cerinthe major Purpurascens ou le Brunnera macrophylla qui existe en feuillage givré, et bien sûr les fameux Echium candélabres (pininana, wildpretii, russicum..)

D’autres sont encore des plantes simples à cultiver et intéressantes  :

  • Omphalodes, Lithosora, (un sous-arbrisseau qui se couvre de fleurs très bleues,
  • le Symphytum caucasicum une plante imposante à la forte présence.

Dans l’assiette

  • Trachystemon orientalis, un formidable et beau couvre-sol dans le jardin de sous-bois, et qui de plus, peut être consommé comme une sorte d’épinard.
  • Mertesia maritima, la fameuse plante qui a le goût d’huitre
  • les fleurs de Borago officinalis, la bourrage sont excellentes au goût [un peu sucrées] et décorent admirablement les assiettes.

Autres usages

  • les tubercules de Symphytum tuberosum font un substitut pour le café
  • Alkanna tinctoria est une colorant alimentaire.
  • Le purin de Consoude Symphytum officinale est utilisé dans les jardins bio comme engrais vert ou comme répulsif anti-insecte.

Nos fiches de culture

Anchusa

Borago

Brunnera

Echium

Heliotropium

Lithodora

Mertensia

Myosotis

Omphalodes

Phacelia

Pulmonaria

Symphytum

Trachystemon

Lire aussi
Petits conifères bleus - Portrait de famille Petits conifères bleus - Portrait de famille

Il existe une quantité impressionnante de cultivars de conifères à feuillage plus ou moins bleuté. Voici une sélection des meilleures formes qui sont proposées par les pépiniéristes. Les cèdres...

Les géraniums vivaces, portrait de famille Les géraniums vivaces, portrait de famille

Les géraniums vivaces forment une vaste famille, petit tour d'horizon par thémes. Les plus opulents Geranium x cantabrigiense. Hybride de Geranium macrorrhizum x Geranium dalmaticum, obtenu en 1974...

Camélia: portrait de famille Camélia: portrait de famille

Achetez votre camélia en fleurs pour choisir les plus belles fleurs. Renseignez-vous sur ses caractéristiques en gardant à l’esprit l’utilisation que vous voulez en faire. Il y a une...

Hortensia paniculé, portrait de famille Hortensia paniculé, portrait de famille

Originaires d’Asie et introduits en Europe à la fin du 19e S, les hortensias paniculés ou Hydrangea paniculata sont des arbustes robustes et vigoureux dont les lourdes grappes de fleurs font...

Vos commentairesAjouter un commentaire