Isodon

Isodon longituba
Isodon longituba

Botanique

Nom latin  : Isodon longituba
Synonymes  : Plectranthus effusus var. longituba, Rabdosia longituba, Plectranthus longitubus
Origine  : Japon
Période de floraison : octobre
Couleur des fleurs  : rose à mauve
Type de plante : plante condimentaire, ornementale
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 60 à 120 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique jusqu'à -19°C
Exposition  : mi-ombre
Type de sol : normal, drainant
Acidité du sol  : acide à légèrement basique
Humidité du sol  : normal à frais
Utilisation : massif, sous-bois, lisère
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : boutures, semis

Isodon longituba est une plante vivace caduque de la famille des Lamiacées. Originaire de l’île de Honshu au Japon, Isodon logituba est une plante encore peu connue en France. Difficile à trouver, elle est de plus qualifiée de nombreux noms latins ce qui n’aide pas à s’y retrouver : Plectanthrus effusus v. longitubus, puis Rabdosia longituba, Isodon longituba étant le dernier en date. Cette plante vivace offre une splendide floraison, fine et délicate, en automne lorsque la plupart des autres vivaces se mettent en repos.

Description d’Isodon longituba

Isodon longituba forme une touffe de tiges relativement raides, qui s’élèvent durant tout l’été jusqu’à 1 m 20 de hauteur, au moment de sa floraison tardive. Les tiges portent des feuilles opposées, plutôt attractives, en forme de fer de lance et dentelées. Les fleurs s’épanouissent en une hampe florale terminale, ramifiée et très lâche, pourtant une multitude de petites fleurs tubulaires bleues, qui s’ouvre à peine sur une petites lèvre frisotée. Sans être grandes, ces fleurs nombreuses et pratiquement toutes inclinées de la même manière, forme un nuage de traits bleus qui est spectaculaire. Les feuilles prennent quelques couleurs avant de tomber. Les tiges meurent chaque année. La nouvelle végétation reparait plutôt tardivement, à partir d’avril.

La variété Isodon longituba ’Noshoku’ est d’un bleu plus foncé. Isodon longituba Tube Socks' est une merveilleuse variété aux fleurs blanches, qui produit un véritable feu d’artifice, d’autant plus lumineux en situation ombragée.

Culture de l’Isodon tubiflora

Cette belle plante vivace est parfaitement rustique, résistant à des températures de -19 °C et de plus, tolérante sur la composition du sol et l’exposition. Néanmoins, s’adapter à ses besoins permet d’obtenir une plus jolie floraison et une croissante satisfaisante.

Isodon tubiflora aime une situation mi- ombragé qui la protège du soleil aux heures les plus chaudes de la journée, elle supporte toutefois l’ombre complète. Le sol, enrichit en matière organique peut être d’acide à légèrement basique, en évitant les sols trop calcaires. Isodon tubiflora semble supporter la sécheresse, mais donne le meilleurs d’elle-même dans un sol conservant une certaine fraicheur. Une couche de compost autour du pied de la plante aide donc à la reprise, nourrit la plante et permet au sol de conserver une certaine fraicheur.

Il est de plus conseillé de trouver à Isodon tubiflora une place protégée du vent froid en hiver, susceptible de griller les fleurs tardives. Elle sera très bien, protégée sous le couvert des arbres, ou par une haie. Les hautes tiges s’affaissent parfois, elles peuvent laissées tombée naturellement ou tuteurées, ou encore appuyée sur d’autres plantes.

Les tiges fanent et meurt tardivement. Il est conseillé de les laisser en place durant l’hiver, de ne les ôter plutôt qu’au printemps avant le redémarrage. Ne pas couper les tiges juste après la floraison permet d’obtenir des graines susceptibles de produire quelques plant spontanés.

Multiplier Isodon tubiflora

Isodon ou Rabdosia tubiflora se multiplie par division de souche au printemps, et éventuellement par bouture de base de tiges en septembre, ou encore par semis au printemps sous châssis froid.

Espèces et variétés de Isodon

Isodon longituba ou Rabdosia longituba 'Tube Socks', aux fleurs blanches
Isodon longituba ou Rabdosia longituba ’Noshoku’, de couleur bleu foncé
Isodon japonica v. Glaucocalyx, plus petite et plus précoce
Isodon kameba, aux feuilles plus rondes
Isodon trichocarpus, aux fleurs presque noires
Isodon serra, fleurs en grand brouillard mauve

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire