Jacinthe d'eau, Camalote

Jacinthe d'eau, Camalote, Eichhornia Crassipes

Botanique

Nom latin  : Eichhornia Crassipes
Famille  : Pontédériacées
Origine  : Amérique du sud
Période de floraison : juin, juillet, août
Couleur des fleurs  : mauve
Type de plante : plante de bassin
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 25 à 50 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : 2 °C, rentrez la jacinthe d'eau en serre l'hiver
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : riche, limono-argileux
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : plante flottante
Utilisation : bassin, fossé, petit bac, aquarium
Plantation, rempotage : installation dans le jardin d'eau au printemps
Méthode de multiplication : séparation des rejets, semis
Maladies et ravageurs : résistante aux maladies et aux ravageurs

Généralités

Eichhornia crassipes, la jacinthe d’eau, est une plante vivace aquatique appartenant à la famille des Pontédériacées. Bien qu’originaire d’Amérique du Sud (Colombie et Venezuela), Eichhornia crassipes est devenu pan tropicale, répandue et clairement invasive partout où les conditions de vie lui sont profitables et que le lamantin qui s’en nourrit n’y est pas. Elle envahit ainsi les rizières et les étendues d’eau calme comme le lac Victoria, étouffant les plantes indigènes ou les cultures. Elle est même présente en Europe au Portugal. Néanmoins, cette plante étant mignonne et originale, elle est toujours cultivée et vendue comme plante ornementale.

Description de la jacinthe d’eau

Eichhornia crassipes se montre sous forme d’une rosette flottante ou enracinée dans la vase des bords de plan d’eau. Ses feuilles glabres et cireuses, vert tendre, sont longues de 5 à 15 cm rhomboïdes à cunéiformes. Leur pétiole est spongieux et épaissi, rempli de lacunes aérifères, ils servent de flotteur. La rosette de feuille, émergée mesure environ 25 à 30 cm de large ; ses racines, très développées, se déploient très largement sous l’eau, parfois longues jusqu’à 2 m.

Les inflorescences sont dressées en jolis et denses épis de fleurs mauves, coniques, culminant à 50 cm. Les fleurs montrent 6 larges tépales dont celui du haut est marqué d’une tache violet plus sombre et jaune pour orienter les insectes pollinisateurs. Les graines produites ensuite sont de longue vie puisqu’elles sont capables de germer encore au bout de 20 ans.

La jacinthe d’eau avec le temps développe un rhizome épais et court. Cette plante est capable d’une croissance phénoménale. Elle forme rapidement d’épais et très lourds herbiers flottants. En effet, la jacinthe d’eau produit, par multiplication végétative, de jeunes plantes au bout de courts stolons : dans les conditions optimales, une unique rosette est capable de produire 250 plantes filles en 3 mois de saison chaude.

Quelles sont les conditions de culture de la jacinthe d’eau ?

En climat gélif, Eichhornia crassipes est détruite dès que les températures avoisinent les 0 °C sa température optimale de croissance se situe entre 18 et 26 °C. elle ne supporte pas la chaleur au-delà de 34 °C. Dans nos climats tempérés froids, elle est donc à cultiver comme une plante annuelle à moins d’en préserver un échantillon en hiver, hors gel et à la lumière.

Elle peut être installée dans un bassin ou dans une cuvette d’eau à l’extérieur, au printemps, à partir moment où la température de l’eau dépasse les 10 °C. Eichhronia crassipes a besoin de soleil direct au moins la moitié de la journée et d’une eau riche en matière azotée.

Comment utiliser la jacinthe d’eau ?

En dehors de son aspect décoratif, dans le bassin, la calamote peut être utile de manière saisonnière : ses longues racines duveteuses sont un milieu de vie protecteur pour les alevins ou les têtards qui y trouvent la micro faune et flore dont ils se nourrissent.

La calamote étant très gourmande en matière azotée, elle peut être utilisée au bassin pour le dénitrifier. Il suffit pour cela d’enlever toutes les jacinthes d’eau du plan d’eau en septembre et de les composter. Elles feront d’ailleurs rapidement un terreau riche.

Dans le traitement des eaux, la jacinthe d’eau est utilisée pour dénitrifier, mais aussi pour dépolluer en métaux (le plomb, par exemple).

Le saviez-vous ?

La jacinthe d'eau est un véritable fléau dans certains pays d'Afrique ou sa prolifération menace la faune et la flore comme par exemple dans le lac Victoria. Elle y forme de véritables tapis asphyxiant littéralement les lacs et les cours d'eau. Des programmes existent pour essayer de l'éradiquer mais la véritable raison de sa prolifération est liée à l'excès de matières organiques rejeté dans les eaux par les activités humaines.

Championne de la croissance végétale, Eichhornia crassipes pourrait être utilisée un jour en tant que productrice de biomasse, afin de produire du biocarburant, de l’engrais, etc.

Espèces et variétés de Eichhornia

Le genre comprend 7 espèces

Lire aussi
La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

La fleur de sel n'est pas une fleur La fleur de sel n'est pas une fleur

On pourrait aisément imaginer une délicate fleur faite de cristaux de sel à la manière des flocons de neige... Mais cette image n'est valable que dans le monde de la poésie car la réalité est toute...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Gilinux (Lyon)
    La jacinthe d'eau est loin d'être un fléau. Elle est la reine des plantes en matière de phyto-épuration. La NASA a mis en évidence ses pouvoirs d'épuration dès les années 60. Marrakech regénère ses eaux usées grâce aux jacinthes d'eau... Ce sont les activités humaines responsables de son succès.
    Répondre à Gilinux
    Le 24/11/2013 à 13:40
  • Louis Edgar Redombina
    Elle désatreuse donc loin d'etre une plante ornementale... lutons contre les écosystème aquatques
    Répondre à Louis Edgar Redombina
    Le 02/08/2013 à 18:51
  • Etienne Ricard
    Je te connais
    Répondre à Etienne Ricard
    Le 30/07/2012 à 12:14
  • Mireille Riviere-grimault
    On trouve de tout sur face
    Répondre à Mireille Riviere-grimault
    Le 26/04/2012 à 18:10
  • Mireille Riviere-grimault
    Saleté de plante , mais très sympa dans un bac avec une consommation modérée bien entendu !
    Répondre à Mireille Riviere-grimault
    Le 26/04/2012 à 18:09