La rusticité

La rusticité
La rusticité

La rusticité est une notion fondamentale concernant la culture des plantes au jardin. Toutes ne sont pas armées de la même manière contre les aléas climatiques, et certaines ne pourront survivre à des températures trop froides.

Qu'est-ce qu'une plante dite « rustique » ?

Le terme de rusticité s'applique aux plantes cultivées, car dans la nature, les végétaux ne peuvent croître que dans un milieu qui leur est parfaitement favorable. C'est au jardin que le terme de « rusticité » prend toute sa signification. Des zones sont d'ailleurs définies sur les cartes géographique afin de déterminer les températures hivernales région par région, pour avoir une meilleure idée des possibilités de plantation à envisager selon les cas.

Une plante est dite « rustique » lorsqu'elle peut tolérer sans mourir des températures inférieures à 0°C. Au delà de -15°C. la plante peu être considérée comme très rustique et pourra être installée dans la majorité de nos régions.

Les plantes rustiques entrent généralement en dormance en hiver, parfois, elles perdent leurs feuilles car se sont les organes les plus sensibles au froid et offrant une prise au vent importante. Les tiges des plantes rustiques sont souvent ligneuses car plus résistantes, parfois elles ont évolué vers des stratégies plus complexes, elles deviennent alors rampantes, ou produisent des huiles essentielles qui empêchent les tissus de geler.

Quelques nuances entrent en jeu concernant les plantes acclimatées sous nos latitudes qui pourront être qualifiées de gélives si elle ne supportent pas une température inférieure à 5°C. ou semi-rustique si elles supportent quelques brefs épisodes à 0° C.

On confond parfois « rustique » et « vivace » pourtant le premier terme qualifie la faculté d'une plante à résister à des températures froides ou au gel tandis que le second définit la longueur du cycle de vie d'une plante.

Facteurs influant sur la rusticité

De nombreux facteurs influent sur la rusticité d'une plante.

Tout d'avoir l'humidité : les tissus imbibés d'eau seront beaucoup plus sensibles au gel, c'est pourquoi en pleine terre, un drainage du sol est toujours primordial surtout en terrain lourd et argileux afin d'éviter que les racines ne stagnent dans l'eau et que le gel ne fasse des ravages. De même pour les plantes en pots qui ne devront jamais être disposées sur des coupelles remplies d'eau en hiver. Il est bon de savoir que la rusticité peut être augmentée en gardant les plantes presque au sec, c'est notamment le cas de certains cactus qui, contrairement à ce que l'on pourrait croire, supportent fort bien quelques gelées s'ils sont conservés sans aucun arrosages depuis l'automne. Ils n'en fleuriront que mieux au printemps !

Le vent est aussi un facteur important car il fait rapidement baisser la température et brûle les parties aériennes des plantes. C'est pourquoi on installera des coupe-vent autour des plus fragiles, sinon elles devront être installées proches d'un mur.

L'exposition reste un paramètre à ne pas négliger, car une plante ayant subi un épisode de gel nocturne ne devra pas être exposée au soleil trop vite, le choc thermique serait fatal aux tissus qui ont besoin de temps pour un dégel progressif. C'est pourquoi on ne conseille jamais une exposition à l'Est pour les plantes les plus fragiles, notamment celles qui ne sont pas dotées de tiges ligneuses.

Carte : Base de données climatiques communales 2009. THEMA Université de Franche-Comté, CNRS UMR6049 (F-25000 Besançon) /CESAER INRA UMR1041 (F-21000 Dijon) ; d’après Météo France 1971-2000.

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

La division d'une plante La division d'une plante

Non, il ne s'agit pas là de problèmes mathématiques mais bien d'une pratique de jardinage ! La division des souches, des touffes ou des racines est une méthode qui permet de multiplier une plante...

Vos commentairesAjouter un commentaire