Genévrier écailleux

Genévrier écailleux, Juniperus squamata
Genévrier écailleux, Juniperus squamata

Botanique

Nom latin  : Juniperus squamata
Synonyme  : Juniperus recurva
Famille  : Cupressacées
Origine  : Asie de l'est, Afghanistan jusqu'à l'Himalaya
Période de floraison : avril, mai
Couleur des fleurs  : insignifiante
Type de plante : conifère
Type de végétation : arbustive
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 4 à 5 m, rarement 10 m

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, -29°C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : neutre à très basique
Humidité du sol  : humide à sec
Utilisation : massif, rocaille, talus
Plantation, rempotage : automne
Méthode de multiplication : bouture, marcottage, greffe, semis

Juniperus squamata, le enivrer écailleux est un conifère résineux, qui appartient à la famille des Cupressacées. Il est originaire d’Asie, présent dans les forêts, les bosquets ou les vallées de l’Afghanistan jusqu’à l’est de l’Asie, capable de croitre en Himalaya jusqu’à 4000 m.

Couramment utilisé comme arbuste ornementale sous diverses variétés, le genévrier écailleux est un petit conifère de croissance lente, caractérisé par une jolie teinte bleu acier. De forme compacte, érigée, rampante ou naine, sa vigueur et sa résistance en font un excellent couvre-sol, utilisé aussi pour le maintien du sol.

Description du genévrier écailleux

L’espèce botanique produit un cône irrégulier de 4 à 5 m de hauteur, rarement plus de 10 m pour les très vieux sujets. Cette silhouette est faite  d’un enchevêtrement de branches, ou les feuilles aciculées et bleues, sont réduites à l’état d’écailles courtes de 4 à 8 mm de longueur. Les branches les plus basses ont tendances à se dénuder. Le tronc desquame en rouge sombre.  Ces minuscules feuilles bleues et ce beau tronc permet de faire d’un Juniperus squamata d’élégants bonsaïs.

Les fleurs mâles et femelles sont séparées sur le même sujet, mais le genévrier écailleux n’est pas auto fertile, il faut deux individus et une pollinisation croisée  pour en obtenir des graines. 

Ce résineux dégage un agréable parfum lorsque l’on brule son bois. Il est parfois utilisé comme de l’encens.

Plusieurs cultivars offre diverse formes qui  seront adaptées à chaque jardin :

  • Juniperus squamata ‘Blue Star’ est une forme naine, ronde, compacte et très bleue.

  • Juniperus squamata ‘Blue Carpet’ est une forme étalée, basse et rampante, toutes ses branches retombent vers le bas.

  • Juniperus squamata ‘Meyeri’ est dressée, très bleu,  aux branches dressées puis arquées, magnifiquement mis en valeur en isolé.

  • Juniperus squamata ‘Holder’ est une forme  rampante, aux jeunes aiguilles couleur crème. Il forme un large arbuste dense de coloris très clair, aux branches hérissées.

Implanter et cultiver le genévrier écailleux

Cette beauté bleue, mais piquante, se transplante en octobre ou novembre, dans une jauge 2 à 3 fois plus large que sa motte de racine. Juniperus squamata  est tolérant pour le sol, mais demande que celui-ci soit drainé. Il supporte et même apprécie un sol calcaire. Il devient résistant à la sécheresse une fois bien enraciné. Il ne sera arrosé que la première année après le repiquage. Si la forme naine convient pour les massifs ou les rocailles, les formes étalées sont d’excellentes plantes pour maintenir les talus, où il profite du drainage naturel de la pente. Bien que supportant l’ombre, le genévrier écailleux est plus éclatant de bleu au soleil.

Taille et entretien

Lorsque les branches les plus basses ont tendance à se déplumer, elles peuvent être taillée au ras du tronc, au fur et à mesure, et sont ainsi remplacées par de nouvelles. La taille n’est pas recommandée  sur cette espèce, car il sera difficile de lui conserver un port harmonieux, à moins d’avoir affaire à un expert.  Il peut être cependant taillé pour en faire un bonsaï ou une forme en nuage.

Multiplication de Juniperus squamata

A moins que les graines ne soient pas encore durcies, elles demandent une stratification de 2 hivers pour germer.

Les boutures sont faites en octobre, novembre, avec des rameaux à talons de 5  à 10 cm.

Les marcottes demandent une année entière avant de pouvoir être séparées de leur pied-mère.

Espèces et variétés de Juniperus

50 à 60 espèces dans ce genre
Juniperus horizontalis, rampant
le groupe horticole de Juniperus x media, issu de Juniperus sinensis
Juniperus communis, le genévrier commun

Nos fiches
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire