A LA UNE »
Le paillis d'ardoise

Laelia

Laelia purpurata
Laelia purpurata

Botanique

Nom latin  : Laelia
Origine  : Amérique centrale, Amérique du sud, Antilles
Période de floraison : hiver
Couleur des fleurs  : rose, orange, blanche, jaune
Type de plante : orchidée
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 5 à 90 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : 15° C minimum
Exposition  : très lumineuse
Type de sol : mélange drainant et aéré
Acidité du sol  : acide
Humidité du sol  : humide en dehors de la période de repos
Utilisation : serre, véranda, fenêtre très lumineuse
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : division, culture in vitro

Les laelias sont un genre appartenant à la grande famille des Orchidacées. Ce sont des orchidées épiphytes subtropicales. Ils sont originaires d’Amérique centrale et d’Amérique du sud. Le genre Laelia est très proche du genre Cattleya, au point que leur taxonomie est aujourd’hui revue.

Parmi le grand genre Laelia d’environ 75 espèces, beaucoup sont devenues aujourd’hui des Cattleya, et en Laelia « vrai », il ne resterait qu’une quinzaine d’espèces d’origine mexicaine. Mais les habitudes sont bien ancrées et bon nombre d’entre eux s’appelle encore Laelia dans le commerce.

Description générale du genre

Très proche des cattleyas, les laelias leur ressemblent. Ce sont des orchidées sympodiales à pseudobulbes. Ces pseudobulbes sont épais et allongés. Dressés, ils croissent à partir d’un rhizome qui s’allonge et parfois se ramifie, et sont couronnés par 1 à 3 feuilles coriaces et épaisses, persistantes.

Chaque année, les nouvelles cannes produites sont celles qui vont fleurir. Elles développent une hampe florale à l’apex du pseudobulbe, souvent protégée au départ par une spathe claire et fine. Les hampes portent de 1 à 12 fleurs, selon les espèces, de couleur vives et parfois parfumées. Les anciennes cannes persistent, servant de réserves pour la plante. Les racines sont assez épaisses, recouvertes d’un vélamen blanc qui absorbe l’humidité.

Les hybrides des Laelias

Les Laelias s’hybrident facilement entre eux, mais aussi avec d’autres genres proches : Cattleya, Brassalova, Sophronitis, Epidendrum ... Leur nom est alors un mix de ces genres ex : Laeliocattleya, ou alors de nouvelles appellations si plus de 2 genre sont croisés dans l’ascendance ex : X Yadamara. Il existe une grande quantité d’hybrides magnifiques et plus faciles à cultiver que les espèces botaniques.

Culture de Laelia et ses hybrides

Le Laelia se cultive globalement en serre tempérée, mais aussi dans la maison, toute l’année ou avec une petite sortie en extérieur l’été, à l’ombre des arbres. La culture des laelias est semblable à celle des cattleyas.

Pour les espèces botaniques, les températures de culture indiquées sont selon l’origine géographique de la plante :

  • Le Laelia de climats chaud demande une température de jour comprise entre 18° et 35°C, la nuit de 15°C à 30 °C.
  • Le Laelia de climat tempéré : le jour, 18 °C à 26°C et la nuit, 13 à 16°C
  • Le Laelia de climat tempéré froid : le jour, 12°C à 26°C et la nuit 5° à 16 °C

Tous les hybrides sont plus souples sur la température demandée. L’exposition doit être lumineuse, en soleil voilé, ou ombre légère l’été, et avec un peu de soleil direct l’hiver. L’humidité atmosphérique est comprise entre 50 et 70 % : le Laelia apprécie les brumisations à l’eau de pluie.

Le substrat de culture est drainant et aéré : un mélange d’écorce, de billes d’argile et d’un peu de charbon de bois. Le mélange tout fait du commerce retient trop l’humidité. Les rempotages ont lieu tous les 2 à 4 ans au début de la croissance. Durant toute la saison de croissance, les arrosages, toujours à l’eau douce, sont copieux ou fait par bassinage pendant une heure dans un cache-pot. Le substrat du Laelia ne doit jamais sécher complétement entre deux arrosages. Une fois par mois, le bassinage à l’eau douce est suivi d’un bassinage avec une demi-dose d’engrais.

Une fois les cannes développées, le Laelia se met en repos, au frais et un peu plus sec : le substrat sèche presque complétement entre deux arrosages ; le Laelia est arrosé si les cannes se rident.

Comment faire refleurir le Laelia ?

L’induction florale est faite à la fin de la croissance des cannes par des nuits bien noires de 12 heures, sans éclairage artificiel, et par un écart de température suffisant entre le jour et la nuit.

Espèces et variétés de Laelia

75 espèces et très nombreux hybrides
Laelia anceps, aux fleurs rose lilas
Laelia gouldiana, grande espèce aux fleurs roses
Laelia cinnabarina, délicieuse plante compacte aux fines fleurs oranges
Laelia purpurea, la fleur nationale du Brésil
X Laeliocattleya : hybride entre Laelia et Cattleya
X Yadamara : hybride entre Cattleya, Brassalova, Epidendrum et Laelia

Lire aussi
La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

La fleur de sel n'est pas une fleur La fleur de sel n'est pas une fleur

On pourrait aisément imaginer une délicate fleur faite de cristaux de sel à la manière des flocons de neige... Mais cette image n'est valable que dans le monde de la poésie car la réalité est toute...

Vos commentairesAjouter un commentaire