Ophiopogon noir, Barbe de serpent noire, Barbe de dragon noire

Ophiopogon noir, Barbe de serpent noire, Barbe de dragon noire, Ophiopogon planiscapus 'Nigrescens'

Botanique

Nom latin  : Ophiopogon planiscapus 'Nigrescens'
Synonyme  : Mondo planiscapum
Famille  : Liliacées
Origine  : Obtention japonaise horticole
Période de floraison : été, automne
Couleur des fleurs  : blanc-lilas
Type de plante : plante vivace
Type de végétation : herbacée
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 15 à 20 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique jusqu'à -23 °C
Exposition  : ombre légère à mi-ombre
Type de sol : humifère
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : normal à frais
Utilisation : potée extérieure, massif, couvre-sol
Plantation, rempotage : presque toute l'année
Méthode de multiplication : semis, division

Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens’ est une variété horticole de barbe de serpent caractérisée par la couleur noire du feuillage. L’espèce botanique est d’origine japonaise et la forme noire est une obtention japonaise, certainement aujourd’hui plus couramment cultivée que la forme verte.

Ce cultivar porte d’ailleurs de nombreux noms commerciaux : son nom de départ était un mot japonais, qui a été transformé en ‘Nigrescens’, plus parlant pour nous occidentaux. Sauf que les noms des cultivars ne devraient plus de nos jours être des noms latins (réservés à la nomenclature des espèces naturelles). Donc cet ophiopogon noir existe sous diverses autres appellations : Black Dragon, Ebony Knight,…

L’ophiopogon noir est une très belle plante à feuillage sombre, certainement parmi les feuillages les plus noirs qui soient. Certes, elle est généralement un peu chère à l’achat, mais c’est parce qu’elle a une croissance lente ; en retour, c’est une espèce fiable, facile à cultiver, très satisfaisante.

Description de l’ophiopogon noir

Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens’ produit de petites touffes de feuilles denses, disposées face à face sur chaque pousse. Les feuilles sont longues et plates, larges de 5 à 7 mm, de couleur très sombre. La plante possède un rhizome souterrain, d’où émergent plusieurs petites touffes, formant à la longue un couvre-sol haut de 15 à 20 cm (la forme noire est plus petite que la verte).

Les fleurs apparaissent sur des hampes raides en été ou parfois plus tard. Elles portent en épis quelques petites clochettes fermes semi-dressées, qui paraissent blanches dans le feuillage noir.

Les fruits sont des baies noires. Elles renferment des graines susceptibles de faire quelques germinations spontanées avec un peu de chance.

Comment cultiver l’ophiopogon noir ?

Ophiopogo planiscapus ‘Nigrescens’ supporte une exposition mi-ombre, d’ombre clairsemée, ou d’ombre légère. Cependant, il est plus compact et merveilleusement noir lorsqu’il reçoit les rayons le soleil une partie de la journée. Il supporte bien le soleil du matin jusqu’à midi en été, ou toute la journée en hiver, ce qui correspond par exemple à une façade orientée sud-est.

Il apprécie une terre un peu drainante et qui se maintiendra fraiche même en été : argile limono-sableuse, ou terre de jardin enrichie de compost. Un terreau simple aura tendance à se dessécher et surchauffer, or ce n’est pas tant le soleil ou la sécheresse qu’il craint, mais plutôt que son sol s’échauffe en été. On l’en empêche en arrosant régulièrement (potée), ou en l’installant à côté de roches, sous laquelle les racines se protègent de la chaleur. Il donne d’excellents résultats aussi au milieu du gravier.

Sa croissance, réputée un peu trop lente, peut être accélérée par des apports d’engrais ou de compost, mais il sera peut-être alors un peu moins compact.

En potée, il peut être utilisé en composition de feuillage, son noir profond contrastant sur le vert d’un tapis d’helxine, avec du bugle (Ajuga reptans Golden Glow), du lysimaque rampant vert ou jaune, ou des feuillages argentés (Cotula hipida, Salvia argentea, cinéraire..). Il peut être aussi associé aux narcisses tête à tête ou mélangé à des crocus. L’été venant, il sera judicieux d’enterrer la potée, ou de repiquer la barbe de serpent en pleine terre.

Comment multiplier l’ophiopogon noir ?

Les graines germent et redonnent généralement des plantes noires.

Les divisons sont possibles au printemps.

Espèces et variétés de Ophiopogon

De nombreuses espèces (environ 50) dans ce genre

  • Ophiopogon wallichianum, feuillage dense et fin vert vif
  • Ophiopogon japonicus, aux baies bleu vif
  • Ophiopogon bodinieri, avec une floraison émergeant du feuillage
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
L'ophiopogon, le muguet japonais L'ophiopogon, le muguet japonais

Thierry DENIS du JARDIN DU MORVAN nous présente le muguet japonais L'Ophiopogon ou muguet japonais est une vivace ressemblant à une herbe noire qui en fait une plante japonaise cousine du muguet....

Retour en grâce de notre abeille noire Retour en grâce de notre abeille noire

Longtemps laissée pour compte, voire rejetée par les professionnels de l'apiculture, l'abeille noire fait son retour en force grâce à de nombreux conservatoires qui veulent sauver cette espèce...

Sauver l'abeille noire Sauver l'abeille noire

Menacée de disparition face à la concurrence d'autres abeilles sélectionnées pour leur productivité, l'abeille noire a pourtant bien des atouts et mérite d'être préservée. L'abeille noire, une...

Mouche du terreau, Mouche noire, Sciaridae Mouche du terreau, Mouche noire, Sciaridae

La mouche du terreau autrement nommée 'Sciaride' fait partie de la famille des Sciaridae. Ce diptère de 5 mm de longueur au maximum est une petite mouche noire aux ailes translucides. De nombreuses...

Vos commentairesAjouter un commentaire