Sang des Ashantis, Mussaenda rouge

Sang des Ashantis, Mussaenda rouge, Mussaenda erythrophylla
Sang des Ashantis, Mussaenda rouge, Mussaenda erythrophylla

Botanique

Nom latin  : Mussaenda erythrophylla
Famille  : Rubiacées
Origine  : Afrique centre et ouest
Période de floraison : été, automne
Couleur des fleurs  : blanc, jaune, inflorescence entouré de sépales rouges
Type de plante : plante exotique arbustive à semi-grimpante
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 1,50 à 2m dans de bonnes conditions de culture

Planter et cultiver

Rusticité  : gélive, 5°C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : riche et drainant
Acidité du sol  : basique
Humidité du sol  : normal à humide
Utilisation : serre, véranda
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : boutures, rempotage

Mussaenda erythrophylla, le mussaenda rouge, est une plante arbustive à semi-grimpante de la famille des Rubiacées. Originaire des zones tropicales et subtropicales africaines le musseanda rouge vie en climat chaud et humide, parfois en s’appuyant sur d’autres végétaux.

L’attrait de cette plante tropicale est sa floraison pimpante bicolore, ainsi que sa facilité de culture en serre chaude ou véranda.

Description de Mussaenda erythrophylla

Le mussaenda rouge est un arbuste aux tiges grêles et aux feuilles souples entières très nervurées. Dans son milieu d’origine, cette plante grimpe sur les végétaux aux alentours sans véritable organe pour s’accrocher et peut s’allonger sur plusieurs mètres. En culture, il est davantage maintenu comme un arbuste, taillé régulièrement, pour éviter qu’il ne devienne dégingandé. Il est habituellement réduit en un arbuste bien ramifié de 1, 5 à 2 m de hauteur.

Il fleurit sur les sommets des branches en une grappe de fleurs. Les fleurs velues et tubulaires montrent une corolle bicolore, à l’intérieur blanc et au cœur rouge, et à l’extérieur rouge. Un unique sépale écarlate est surdimensionné par rapport au reste de la fleur, atteignant 15 à 20 cm de long. C’est ce sépale coloré et très développé, contrastant avec la corolle qui rend la plante si attrayante.

Les fleurs fécondées donnent quelques fruits, qui sont comestibles et consommés en Afrique. Ils ne produisent cependant que peu de graines.

Culture du mussaenda écarlate

Mussaenda erythrophylla est une plante exotique qui se plait dans une atmosphère chaude et humide. Il fleurit toute l’année si la température ne descend pas en dessous de 16 °C, mais commence à perdre feuille et fleurs si la température chute en dessous de 6 ° C. c’est donc une plante pour climat chaud ou intérieur lumineux, véranda, serre chauffée.

La luminosité doit être importante. Le musseanda écarlate supporte le plein soleil ou la mi-ombre.

Le substrat de culture doit être riche et drainant. Un mélange de terreau de plantation avec un peu de sable grossier. La plante aime des arrosages réguliers sans que ses racines ne trempent dans l’eau. Le mussaenda ne supporte pas la sécheresse : il faut arroser dès que la surface du substrat est sèche.

Cette plante requiert également une atmosphère humide à 60%. L’humidité atmosphérique peut être induite par une soucoupe de billes d’argile remplie d’eau sous le pot ou par de nombreuses autres plantes dans le voisinage du mussaenda, qui créent un microclimat propice.

Taille et entretien

Mussaenda erythrophylla demande à être régulièrement taillé pour favoriser sa floraison et limiter son encombrement. De plus, la plante laissée à elle-même, devient vite dégingandée et perd ses feuilles sur le bas des tiges. La plante peut être maintenue en buisson compact mais aussi palissée sur un mur, utilisée en grimpante.

  • Une taille au printemps permet de rabattre les tiges trop longues et d’augmenter la ramification.
  • Une taille des fleurs fanées, permet de favoriser la floraison.

Le mussaenda croit rapidement et fleurit beaucoup, il doit donc être nourrit régulièrement par un rempotage, par une ajout de compost annuel en surface, ou par un apport d’engrais à fleur tous les 1 à 2 mois.

Multiplication du mussaenda rouge

Le semis est possible, bien que la plante ne produise que peu de graines, à 25 °C et à l’humidité. Les bouture vertes ou semi-aoutées reprennent facilement, à l’étouffé. Mussaenda erythrophylla peut également se multiplier par marcottes aériennes ou terrestres.

Espèces et variétés de Mussaenda

100 espèces dans ce genre
Mussaenda philippica, corolles roses
Mussaenda frondosa, corolles jaunes et sépales blancs

Lire aussi
Lapin mariné aux aromatiques et au vin rouge Lapin mariné aux aromatiques et au vin rouge

La veille, découpez le lapin, épluchez la carotte et coupez-la en fines lamelles Epluchez l’oignon et coupez-le en quatre puis figez-y les 2 clous de girofle Epluchez l’ail et...

Vinaigre de vin rouge Vinaigre de vin rouge

Versez votre vin rouge dans le vinaigrier et déposez votre mère de vinaigre en surface. La mère doit surnager. Si vous ne disposez pas d'une mère de vinaigre de vin rouge, ajoutez à votre vin du...

Le poisson rouge Le poisson rouge

Le poisson rouge est un grand classique des bassins extérieurs. De la famille de la carpe, ce poisson est facile à vivre dans les régions tempérées puisqu'il supporte des écarts de températures...

Le rouge-gorge Le rouge-gorge

Bien connu des jardiniers, le rouge-gorge est un passereau au caractère tout à fait singulier. Farouche défenseur de son territoire, il sait se faire aimable avec les hommes toujours perché à...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Kath (Réunion)
    Merci pour cette description du Mussaenda. On en trouve à l'île de la Réunion, en rouge, blanc ou rose. C'est vraiment un arbuste magnifique avec ses fleurs persistantes. Je suis contente de savoir qu'il est possible de les reproduire par bouture de bois semi-lignifié ou vert.
    Répondre à Kath
    Le 05/12/2015 à 19:09