Tabac géant, Tabac sylvatique

Tabac géant, Tabac sylvatique, Nicotiana sylvestris

Botanique

Nom latin  : Nicotiana sylvestris
Famille  : Solanacées
Origine  : Argentine
Période de floraison : fin de l'été
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : fleur
Type de végétation : vivace éphémère
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : jusqu'à 1,5 m
Toxicité : plante au feuillage toxique

Planter et cultiver

Rusticité  : plante gélive
Exposition  : soleil, mi-ombre
Type de sol : riche, drainé
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : frais
Utilisation : massif
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis en mars au chaud à 18°C
Taille : pas de taille
Maladies et ravageurs : peu sensible aux maladies

Il existe de nombreux tabacs d'ornements (Nicotiana alata grandiflora, un tabac blanc odorant ; Nicotiana langsdorffii 'Lemon Tree', avec une abondante floraison vert-jaune ; Nicotiana 'Domino', aux fleurs blanches, jaune soufre, pourpres ou rose...), mais parmi tout ce choix, le tabac sylvatique (tabac sylvestre) fait figure de géant ; en effet, la plante en fleur dépasse 1,50 m de haut, pouvant atteindre, parfois, 2 m.

Le tabac sylvatique se développe rapidement. Les tiges dressées peuvent se ramifier. Elles portent de larges et longues feuilles oblongues de couleur vert clair et sont recouvertes de trichomes glandulaires (excroissances) qui les rendent collantes ; un véritable piège à pucerons ! Au-dessus de l'abondant feuillage, émerge, de la fin juin jusqu'aux premières gelées, la hampe florale. Elle porte de longues fleurs pendantes et tubulées de couleur blanche, regroupées en panicules serrées. À la tombée de la nuit, leur parfum s'intensifie et attirent les papillons de nuit.

Choisir un emplacement pour le tabac sylvatique

Avec son feuillage dense et ses longues hampes florales, on aime utiliser le tabac sylvatique pour donner de la hauteur, de la légèreté et de l'originalité aux massifs ; placez-le au centre ou en arrière plan. Amarantes, héliotropes, mufliers ou rudbeckias feront de bons compagnons. Pensez, également, à l'associer à d'autres tabacs d'ornements aux fleurs colorées.

Bonus : le tabac sylvestre peut se cultiver en pot (de grande taille). Placez-le, dans ce cas, à l'abri des vents.

Comment obtenir une belle floraison ?

Le tabac sylvatique supporte tous types de sols drainés, mais il ne sera que plus heureux dans une terre humifère et fraiche. Installé en plein soleil, les arrosages devront être réguliers.

La plupart des tabacs d'ornement hybrides se ramifient naturellement. Ce n'est pas le cas du tabac sylvatique. Pour l'aider à produire de nouvelles tiges et de nouvelles fleurs, il est conseillé de pincer les jeunes pousses et de supprimer les fleurs fanées.

Le tabac sylvatique est une vivace... gélive !

Nicotiana sylvestris ne supporte pas le gel. Aussi, la plante est, généralement cultivée comme une annuelle : la plantation se fait au printemps, lorsque les risques de gel ne sont plus à craindre, et, à l'automne, les pieds sont arrachés. Il reste, toutefois, possible de la cultiver en pot pour la faire hiverner en serre froide durant toute la mauvaise saison.

Le saviez-vous ?

C'est le nom de Jean Nicot (ambassadeur français au Portugal qui apporta le tabac

Espèces et variétés de Nicotiana

Le genre comprend plus de 60 espèces
- Nicotiana affinis, le tabac blanc - 80 cm

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

La division d'une plante La division d'une plante

Non, il ne s'agit pas là de problèmes mathématiques mais bien d'une pratique de jardinage ! La division des souches, des touffes ou des racines est une méthode qui permet de multiplier une plante...

Vos commentairesAjouter un commentaire