A LA UNE »
Far aux fraises

Capuchon de moine, Gouet à capuchon

Capuchon de moine, Arisarum vulgare en fleurs pendant l'hiver dans le sud de la France

Botanique

N. scientifique Arisarum vulgare
Famille Aracées
Origine Europe méditerranéenne
Floraison novembre à mars
Fleurs blanche et pourpre
Typeplante indigène, cultivée
Végétationplante vivace
Feuillage caduc
Hauteur20 cm

Planter et cultiver

Rusticité rustique, jusqu'à -10 °C
Exposition ensoleillée à ombre claire
Soldrainant et minéral
Acidité acide à basique
Humidité normal à sec
Utilisationpotée, massif
Plantationprintemps, automne
Multiplicationdivision de la souche
Capuchon de moine, Arisarum vulgare en fleurs pendant l'hiver dans le sud de la France

Arisarum vulgare, le capuchon de moine, ou gouet à capuchon est une plante vivace appartenant à la famille des Aracées, comme les Arum et Arisaema. Le genre Arisarum représente 3 espèces méditerranéennes, mais seul Arisarum vulgare est présent en France sur le pourtour méditerranéen. Cette espèce est également distribuée en Asie et en Afrique du nord. Il est courant sur le littoral dans le sud de la France et en Corse.

Le gouet à capuchon vit dans les friches, terres incultes, garrigues, pelouses sèches. Beau feuillage et inflorescence insolite, l’arisarum a l’avantage d’avoir une belle présence durant tout l’hiver, moment où le jardin est plutôt vide.

Description d’Arisarum vulgare

Le capuchon du moine est une plante rhizomateuse, de croissance hivernale. Il est capable de couvrir de grandes surfaces, s’il se plait. Haut de de 15 à 20 cm, il montre de grandes feuilles bien étalées portées par de long pédoncules. Leur limbe, cordé à hasté, est long de 10 à 16 cm, large de 7 à 10 cm, vert vif, parfois joliment maculé de tâches plus claires.

Les fleurs émergent au-dessus feuillage de novembre à mars. Comme chez les arums, l’inflorescence forme une spathe et un spadice. La spathe tubulaire forme une chambre blanche rayée de pourpre, elle se termine en capuchon sombre presque noir qui se rabat comme une capuche au-dessus de la chambre. En émerge un long spadice vert et étroit, recourbé vers l’avant. Les inflorescences sont dressées, hautes de 3 à 7 cm et large de 1 à 4 cm.

Les fleurs unisexuées sont regroupées autour de la base du spadice. Les fleurs femelles sont matures avant les fleurs mâles, afin d’éviter l’autopollinisation. Le spadice attire les insectes par duperie, grâce à une odeur peu agréable (une odeur un peu de poisson) leur faisant miroiter un bon repas. N‘en trouvant pas, ils repartent vers de nouvelles spathes, en emportant du pollen. Du fait de cette floraison hivernale où les insectes pollinisateurs sont rares, chaque inflorescence dure plus d’un mois.

Les fruits sont étranges, regroupés en plusieurs petites cupules vertes, contenant 2 à 8 graines.

Arisarum vulgare disparait en été. C’est sa saison de repos.

Utilisation du capuchon de moine

Même si parfois certains trouvent l’arisarum un peu trop entreprenant, voire envahissant en région méditerranéenne, l’espèce vaut qu’on l’introduise au jardin, ne serait-ce qu’en conteneur. Outre ses inflorescences belles et étranges, le capuchon de moine a le mérite de croitre en hiver, époque tout feuillage avenant est bienvenu au jardin. Il peut être un partenaire intéressant pour les plantes ayant le rythme inverse : des bulbes printaniers ou estivaux, des anémones du japon ou des hostas, dans un parterre d’annuelles.

Cultiver Arisarum vulgare

Le capuchon des moines apprécie un sol drainant, riche en minéraux et pauvre en matière organique, soit un sol caillouteux, sableux ou argilo-limoneux. Il demande une exposition relativement ensoleillée et chaude en été, voire très sèche durant sa période de repos, ce qui correspond aussi bien aux massifs ensoleillés qu’à ceux sous les arbres caducs, qui laissent passer le soleil en hiver. Il est rustique jusqu’à -12 °C.

Multiplier Arisarum vulgare

Les larges plants peuvent être divisés au printemps, alors que le feuillage commence à péricliter.

Les graines, bien nettoyées et éventuellement scarifiées germent en 3 mois à 20 °C.

Espèces et variétés de Arisarum

3 espèces méditerranéennes  dans ce genre :

  • Arisarum proboscideum, espèce minuscule
  • Arisarum simorrhinum, espèce proche d’Arisarum vulgare
Lire aussi
Dicentre à capuchon, Dicentra cucullaria Dicentre à capuchon, Dicentra cucullaria

Dicentra cuccularia, appelée dicentre à capuchon ou culotte de Hollandais, est une petite vivace herbacée appartenant à la famille des Papavéracées. C'est une plante originaire des forêts...

Le parc de Moine à Chollet Le parc de Moine à Chollet

Annick JEANNETEAU adjointe à la mairie de Cholet et en charge des espaces verts nous présente le parc de Moine à Cholet

Vipérine commune, Langue d'oie, Herbe aux vipères, Echium vulgare Vipérine commune, Langue d'oie, Herbe aux vipères, Echium vulgare

La vipérine commune (Echium vulgare) est une plante poussant à l'état naturel dans les prairies herbeuses, les steppes et sur les collines rocheuses d'Europe et du Bassin méditerranéen. Cette...

Tanaisie, Barbotine, Herbe aux vers, Tanacetum vulgare Tanaisie, Barbotine, Herbe aux vers, Tanacetum vulgare

La tanaisie est une plante au feuillage attrayant très décoratif qui est parfois utilisée dans les jardins malgré sa vigueur.

Vos commentairesAjouter un commentaire