Pourpier potager

Pourpier potager, Portulaca oleracea
Pourpier potager, Portulaca oleracea

Botanique

Nom latin  : Portulaca oleracea
Famille  : Portulacacées
Origine  : toute région au climat tempéré chaud
Période de floraison : juin à septembre
Couleur des fleurs  : jaune
Type de plante : plante comestible, plante médicinale
Type de végétation : annuelle
Type de feuillage  : feuilles succulentes
Hauteur : 10 à 30 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : non rustique, mini de 0°C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : drainant, sablonneux
Acidité du sol  : tolérant
Humidité du sol  : frais à normal
Utilisation : potager, jardinière
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis
Maladies et ravageurs : pucerons

Portulaca oleracea, le pourpier potager est une plante annuelle appartenant à la famille des Portulacacées. Cultivée depuis des siècles, il est bien difficile de localiser son origine géographique, car cette petite plante prolifique se trouve actuellement présente dans le monde entier, là où le climat est tempéré chaud. Les Égyptiens la consommaient déjà  il y a 2000 ans.

Description du pourpier potager

Portulaca oleracea est une plante basse, ramifiée et prostrée. À partir de sa courte tige principale, elles développent plusieurs tiges appliquées au sol : sa hauteur ne dépasse jamais 30 cm et elle s’étale en tache arrondie de 30 cm environ. Les tiges sont légèrement succulentes et rougeâtres. Ses feuilles sont opposées, puis parfois alternes en bout de branches. Elles sont en forme de cuillère, sessile, vert sombre ou vert-jaune, épaisses (succulence), longues de 15 mm. Elles sont riches en mucilage.

Les fleurs, d’environ 6 mm, naissent de l’aisselle des feuilles, solitaires ou par groupes. Elles sont caractérisées par leurs 2 sépales irréguliers qui entourent une corolle de 4 à 6 pétales jaunes qui tiennent peu dans la fleur.

Autofertiles, ces fleurs sont visitées et pollinisées par les insectes. Elles se transforment en une petite capsule en forme de toupie dont le chapeau s’ouvre à maturité pour libérer un grand nombre de graines fines.

La plante se ressème spontanément très volontiers sur une terre nue et travaillée telle que celle du potager.

Il existe une forme de pourpier potager à feuilles dorées ou « blondes » qui est plus douce au gout, et dont les feuilles sont un peu plus larges.

Utilisation culinaire du pourpier potager

Du point de vue de la santé, le pourpier potager est un excellent apport nutritif en vitamines A et C ainsi qu’en acides gras oméga-3. Consommé en grande quantité c’est un laxatif.

Son gout est aigre-doux, acidulé, avec une note de citron pour certains. Les jeunes feuilles se dégustent crues pour agrémenter une salade ou mixées pour donner du caractère et de l’onctuosité à une   salsa verde.

En légume, le pourpier potager est cuit à l’eau bouillante, à la vapeur, en ragout ou ajouté aux soupes. Son mucilage en fait un épaississant.

Comment cultiver le pourpier potager ?

Portulaca oleracea demande une exposition ensoleillée et chaude. Le pourpier potager se plait sur une terre nue et travaillée. Cette plante a besoin d’un sol drainant et est particulièrement adaptée aux terres sablonneuses. Par contre, pour obtenir de belles feuilles croquantes et pas trop amères, il faut que le pourpier potager soit arrosé régulièrement. C’est pourquoi autant la plante sauvage pourra vous paraitre trop forte, autant un pourpier cultivé peut devenir excellent.

Il est semé au potager à la volée à partir de mai, puis régulièrement toutes les 3 semaines jusqu’à juillet. Les branches sont pincées, ce qui permet d’en prélever les jeunes feuilles crues, tout en l’obligeant à se ramifier. Les tiges légumes peuvent être récoltées au bout de 8 à 10 semaines. Si elles ne sont pas récoltées trop longues, le pourpier repousse comme une salade à raser.

Le pourpier potager : légume, adventice ou plante auxiliaire ?

Portulaca olaracea est considéré comme une plante potagère par les uns et comme une plante adventice du potager par les autres. En tant qu’adventice, elle n’est pourtant pas vraiment gênante, si ce n’est visuellement pour les jardiniers attachés leur terre nue et soi-disant « propre ». C’est une petite annuelle basse qui adore s’acoquiner avec ses voisines potagères, mais qui ne gêne pas vraiment leur développement, sauf éventuellement si elle étouffe des semis. Tout est affaire d’équilibre. Nombre de jardiniers la laissent se débrouiller en semis spontané au milieu des autres légumes, puis la récoltent.

En contrepartie, accepter ce couvert végétal bas permet de protéger le sol de l’érosion, de la croute de battance due aux pluies, de limiter l’évaporation de l’eau.

Espèces et variétés de Portulaca

environ 100 espèces dans ce genre, annuelles ou vivaces dont

  • Portulaca grandiflora, le pourpier à fleurs
  • Portulaca molokiniensis, jolie plante grasse
Nos fiches
Lire aussi
Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Le calendrier du potager Le calendrier du potager

Ce tableau donné à titre indicatif présente les périodes de semis, de repiquage et de récolte pour les principaux légumes et pour un climat moyen (type Ile-de-France). Pour chaque espèce, il existe...

Débuter un potager Débuter un potager

Des légumes fraîchement cueillis et regorgeant de saveur qui n’en a pas rêvé ? Sautez le pas en créant votre potager : plaisir des sens garanti ! Le choix de l’emplacement Plusieurs...

Vos commentairesAjouter un commentaire