Orchis pyramidal

Orchis pyramidal, Anacamptis pyramidalis

Botanique

N. scientifique Anacamptis pyramidalis
Synonymes Anacampsis brachystachys, A. tanayensis, A. urvilleana
Origine Europe, Maroc
Floraison mai à juillet
Fleurs rose à pourpre
Typeorchidée botanique
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteur20 à 60 cm

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -30 °C 
Exposition ensoleillée
Solassez pauvre, drainant, affectionne les sols calcaires
Acidité neutre à alcalin
Humidité moyennement sec
Utilisationmassif rocailleux, pelouse
Plantationprintemps, période de repos
Multiplicationdivision de large souche ou en culture in vitro
Orchis pyramidal, Anacamptis pyramidalis
Orchis pyramidal de Malte (Anacamptis pyramidalis var. urvilleana), une orchidée endémique avec des fleurs plus petites et plus pâles fleurissant 4 à 6 semaines avant Anacamptis pyramidalis

Anacamptis pyramidalis, l’orchis pyramidal, est une orchidée terrestre indigène, appartenant à la grande famille des Orchidacées. Il est distribué assez largement en Europe. En France, cette orchidée se rencontre sur les pelouses calcaires ou dans les garrigues, parfois abondante, ou au contraire rare et protégée. Si les activités pastorales de nos siècles passés ont permis une large colonisation ce cette orchidée héliophile, les nouvelles techniques culturales ne lui sont plus si favorables. Parfois l’orchis pyramidale s’invite dans les pelouses des particuliers, où il sera intéressant d’apprendre à la reconnaitre et de la contourner lors des tontes durant les 3 à 4 mois que dure son cycle de vie.

Anacamptis pyramidalis, assez adaptable, est quelquefois vendu en tant que plante horticole par des pépinières spécialisées, qui sélectionnent les sujets les plus décoratifs.

Description de l’orchis pyramidal

Anacamptis pyramidalis est une plante au cycle cours, il met environ 3 ou 4 mois pour produire feuilles, fleurs, fruits et graines, puis se met au repos. C’est une orchidée terrestre qui possède un organe de réserve : une racine tubérisée en forme d’outre. Les racines absorbantes, fines et non ramifiées se développent à partir du haut du tubercule. Chaque année, un nouveau (faux) tubercule remplace l’ancien, quelques centimètres plus loin. Il arrive que l’orchis pyramidal en produise plusieurs, et se multiplie alors.

Anacampsis pyramidalis est une plante élancée, haute de 20 à 60 cm, plus rarement 80 cm, avec 4 à 10 feuilles étroites, longues de 8 à 25 cm et larges de 2 cm tout au plus. Elle fleurit entre mai et juillet. Son inflorescence de 3 à 10 cm de hauteur est typiquement conique en début de floraison, puis s‘allonge. Elle porte densément une multitude de petites fleurs de 1 centimètre environ, roses à pourpres. Une population en Etolie est entièrement blanche.

Ces petites orchidées montrent un éperon filiforme et un labelle trilobé, caractérisé pour cette espèce par l’ajout de deux lamelles basilaires saillantes et parallèles. Elle est fécondée par des papillons diurnes et nocturnes, dont la trompe est canalisée par les lamelles basilaires. Les hybrides naturels sont donc très peu fréquents.

Comment cultiver Anacamptis pyramidalis ?

L’orchis pyramidal se plante au jardin en situation bien ensoleillée, dans une rocaille ou sur un talus. Il préfère un sol drainant, de neutre à basique, et est d’ailleurs calcicole. Il supporte mal la concurrence de voisines hautes lors de sa période végétative, mais peut être associé à d’autres plantes à croissance hivernale (bulbes, anémones). Elle se sent bien au milieu d’une pelouse tondue.

Anacamptis pyramidalis est planté à partir d’une plante en pot au printemps ou en automne (sans feuilles alors) sans perturber son système racinaire, donc en collant la motte en terre sans la démonter.

Pour transplanter Anacamptis pyramidalis de votre pelouse vers un massif, il faut attendre la fin de sa période végétative, alors que ses feuilles jaunissent.

Comment multiplier l’orchis pyramidale ?

Division : les pseudo-tubercules des plantes comportant plusieurs rosettes de fleurs peuvent être divisés en été, quand les feuilles sont jaunies. Ils sont repiqués immédiatement.

Des semis spontanés peuvent apparaitre parfois. Ils fleurissent au bout de 4 ans environ. Mais semer les graines et obtenir une levée est quasiment impossible parce que les germes ont besoin d’un champignon symbiotique pour se développer.

Espèces et variétés de Anacamptis

ce genre était autrefois monospécifique mais a été rejoint par plusieurs Orchis :

  • Anacamptis morio, l’orchis morio
  • Anacamptis palustris, l’orchis des marais
Lire aussi
Orchis géant, Orchis à longues bractées, Barlia robertiana Orchis géant, Orchis à longues bractées, Barlia robertiana

Barlia robertiana, l'orchis géant, est une plante vivace appartenant à la famille des Orchidacées. L'orchis géant est aujourd'hui classé dans le genre Barlia, qui est très proche des Himantoglossum...

Orchis purpurea, Orchis pourpre Orchis purpurea, Orchis pourpre

Orchis purpurea, l'orchis pourpre est l'une de nos orchidées indigènes. Assez courante en France, cette orchidée est cependant protégée dans quelques régions. Elle se reconnaît assez facilement à...

Orchis négligé, Dactylorhize oublié, Dactylorhiza praetermissa   Orchis négligé, Dactylorhize oublié, Dactylorhiza praetermissa  

Dactylorhiza praetemissa, l'orchis négligé, est une orchidée terrestre botanique, appartenant à la famille des Orchidacées. L'orchis négligé est distribué dans le nord de l'Europe, en France, et du...

Campanule pyramidale, Campanula pyramidalis Campanule pyramidale, Campanula pyramidalis

Campanula pyramidalis, la campanule pyramidale est une plante vivace extraordinaire : cette herbacée géante produit une imposante colonne de fleurs bien ouvertes. Elle apporte abondance et hauteur...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Leila (Occitanie (Toulouse))
    Suite au "grand confinement", il y en a plein sur la pelouse laissée en friche du terrain autour de mon lieu de travail, c'est magnifique. Esperons que les fanatiques de la tondeuse laisseront un peu de répit à toutes ces plantes montées en fleurs pour qu'elles fassent leurs réserves !
    Répondre à Leila
    Le 15/05/2020 à 18:00