Orchis géant, Orchis à longues bractées

Orchis géant, Orchis à longues bractées, Barlia robertiana

Botanique

Nom latin  : Barlia robertiana
Synonymes  : Himantoglossum robertianum, Orchis robertiana
Origine  : Europe méditerranéenne, Maroc
Période de floraison : février-mars
Couleur des fleurs  : rose violacée, plus rarement blanc vert
Type de plante : orchidée terrestre  
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 25 à 110 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique jusqu'à -19 °C 
Exposition  : mi-ombre
Type de sol : sol drainant souvent calcaire
Acidité du sol  : neutre à très alcalin
Humidité du sol  : sec à frais
Utilisation : plante sauvage et indigène, quelquefois cultivée
Plantation, rempotage : été, autres saisons à partir de plantes en pot
Méthode de multiplication : semis

Barlia robertiana, l’orchis géant, est une plante vivace appartenant à la famille des Orchidacées. L’orchis géant est aujourd’hui classé dans le genre Barlia, qui est très proche des Himantoglossum et du groupe Orchis sptizelii. Cette orchidée terrestre est distribuée dans certaines zones du pourtour méditerranéen, bien présente dans le Midi de la France et sur une unique station dans les Alpes. Elle est sous statut de protection. Barlia robertiana croît dans la garrigue ou sur pelouse maigre calcaire, mais aussi en sous-bois clair.

Description de l’orchis géant

Barlia robertiana est une orchidée terrestre robuste dont la tige épaisse est capable d’atteindre jusqu’à 1,10 m de hauteur. Elle montre 5 à 10 grandes feuilles charnues disposées en rosette basale, dont les plus hautes entourent étroitement la tige florale.

L’inflorescence est conique puis cylindrique, longue de 6 à 25 cm ; la tige forale est lavée de violet sur sa partie supérieure, elle porte 25 à 70 fleurs, d’environ 2,50 cm chacune, accompagnées de longues bractées violacées.

Les fleurs sont odorantes et disposent d’un éperon nectarifère. Tépales et sépales se regroupent en un casque lâche brun violacé, tandis que le labelle, très développé, est trilobé, avec le lobe central encore divisé : il rappelle la silhouette d’un petit bonhomme. Il est blanc verdâtre bordé de rose violacé, long de 2 cm. l’orchis géant est fécondé par les insectes.

De rares individus sont hypochromes, au point d’être complètement dépourvus de coloration violette, leurs fleurs sont alors blanches et vertes.

L’orchis géant est une plante bulbeuse au sens général. Ses organes de réserves sont des tubercules ronds.

Cycle végétatif de Barlia robertiana

L’orchis géant est en période végétation de septembre (début de son enracinement) à fin mai (mise au repos estival). Ses feuilles sont donc développées en hiver, ce qui lui permet de profiter du soleil hivernal dans un sous-bois d’arbres caducs. Elle fleurit remarquablement tôt : en février/mars.

Au repos, Barlia robertiana possède généralement 2 ou parfois 3 tubercules, surmontés d’un bourgeon de croissance.

Comment cultiver l’orchis géant ?

L’orchis géant montre non seulement une stature imposante et de grandes fleurs pour le genre, mais de plus, fleurit très précocement au mois de février, ce qui en fait une orchidée terrestre intéressante pour le jardin. Barlia robertiana est protégé, et il ne saurait être question de prélever cette plante dans la nature, d’autant que sa transplantation ne risque pas de réussir. Cependant, elle est proposée aux amateurs par quelques producteurs spécialisés de bulbes ou d’orchidées.

L’orchis géant s’accommode d’une terre neutre à basique, profonde, argileuse à calcaire. Il supporte une relative humidité durant sa saison de croissance, mais sans que la terre ne soit complètement gorgée d’eau ; elle résiste à de fortes sécheresses durant sa saison de repos. Barlia robertiana se plante en pleine terre à partir de bulbe au mois d’aout et septembre, profondément, car ses racines se développent à partir de la partie supérieure de ces tubercules. Il croît en situation ensoleillée pendant l’hiver, mais qui peut être plus ombragée en fin de printemps alors les feuilles des arbres se développent. Il peut être planté dans les massifs, mais ne craint pas la concurrence au sein d’une pelouse.

À partir de plante en pot, cette orchidée pourra être transplantée n’importe quand à condition de ne pas perturber la terre autour des racines, et d’arroser régulièrement jusqu’à la fin de son cycle.

Barlia robertiana vit à l’aide de champignons mycorhiziens symbiotiques ; ceux-ci vivent au sein de ses racines. Cette association symbiotique est fragile et ne supporte aucun traitement chimique. On ne lui donne pas d’engrais, cependant cet orchis peut être nourri avec un peu de matière organique (sans excès) ou du compost, déposé sur la terre. C’est en respectant la rhizosphère que des semis spontanés de cette orchidée peuvent apparaitre autour de la plante mère.

Espèces et variétés de Barlia

Barlia metlesicsiana, de Ténérife

Lire aussi
Transats et chaises longues pour la piscine Transats et chaises longues pour la piscine

Indispensables au bord de la piscine pour savourer un moment de détente absolue, les transats et chaise-longues vous invitent à la paresse ! Les indémodables chaises-longues Fixe, pliable,...

Fleurs ou bractées ? Fleurs ou bractées ?

Le monde des inflorescences regorge de bien de merveilles et de mystères... La botanique est là pour les expliquer fort heureusement ! Les bractées font partie de ces organes qui poussent à...

La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Orchis (Pays de la Loire)
    Le nom valide est Himantoglossum. Barlia est le synonyme http://pm.blais.pagesperso-orange.fr/doss.fiches.especes/fiche.baro.html
    Répondre à Orchis
    Le 29/12/2018 à 12:42