Sabot de Vénus de Chamberlain

Paphiopedilum chamberlainianum var liemianum
Paphiopedilum chamberlainianum var liemianum

Botanique

Nom latin  : Paphiopedilum chamberlainianum
Synonyme  : Paphiopedilum victoria-reginae var. chamberlainianum
Origine  : Sumatra
Période de floraison : printemps, été
Couleur des fleurs  : rose et pourpre
Type de plante : orchidée tropicale
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 50 à 90 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : 12°C minimum
Exposition  : mi-ombre, lumière tamisée
Type de sol : mélange drainant et aéré
Acidité du sol  : basique
Humidité du sol  : frais
Utilisation : serre chaude, intérieur
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : division, semis in vitro

Paphiopedilum chamberlainianum, le paphiopedilum de Chamberlain est une espèce d’orchidées tropicale, il appartient à la famille des Orchidacées. Originaire de Sumatra, ce sabot de Venus est une espèce de paphiopedilum lithophyte, qui croit sur les parois rocheuses, souvent proches des cours d’eau.

Le paphiopedilum de Chamberlain est une espèce proche : soit synonyme, ou soit une sous-espèce de Paphiopedilum victoria-reginae. C’est une espèce plutôt facile à cultiver en appartement ou en serre chaude. De plus ses hampes florales multiflores rendent sa floraison durable.

Description de Paphiopedilum chamberlainianum

Le paphiopedilum de Chamberlain présente une rosette de feuilles rubanées assez larges, jusqu’à 30 cm de long, disposées face à face. Les feuilles ont souvent une teinte vert uniforme, et sont légèrement ciliées. Le revers des feuilles est généralement pourpré et la base de la tige est violacée. C’est une orchidée de croissance sympodiale, les tiges se développent puis fleurissent, et enfin, elles stoppent leur croissance. De nouvelles rosettes de feuilles se développent de part et d’autres de la base du paphiopedilum : ce sont elles qui assureront la floraison future.

Les hampes florales naissent à l’aisselle des feuilles et s’élèvent jusqu’à 60 cm ; ces hampe sont pluriflores, d’un minimum de 3 fleurs par hampes. Les fleurs de texture cireuse, durent longtemps, elles s’épanouissent chacune à leur tour : la floraison dure ainsi plusieurs mois. La couleur de la fleur peut varier quelque peu, mais elle montre toujours un labelle en forme de sabot de venus rose vif et des pétales latéraux rubanés, ponctués de pourpre foncé et ciliés, qui ondulent et se vrillent. Le sépale dorsale est large, maculé ou strié de violet sur fond vert ou blanc.

Culture de Paphiopedilum chamberlainianum

Le paphiopedilum de Chamberlain se cultive facilement en intérieur, dans une pièce lumineuse et aérée. Le substrat de culture est un mélange pour orchidée, type écorce de pin fines et argiles expansée, avec un apport calcaire : un peu de chaux ou de brisures de coquillage. Ce calcaire peut être aussi apporté par un arrosage à l’eau calcaire du robinet une fois sur deux.

Le paphiopedilum aime garder son substrat toujours frais et moite, mais supporte une sécheresse occasionnelle. On peut arroser tous les 10 à 15 jours, avec un apport d’engrais très dilué une fois sur deux. Le pot ne doit pas rester plusieurs jours dans la soucoupe d’eau, de même lors de l’arrosage, il ne faut pas que l’eau stagne dans la rosette de feuille. L’atmosphère autour de la plante doit être assez humide : pour cela, la plante peut être placée au milieu d’autres plantes vertes, ou posé sur un plateau rempli d’eau et de billes d’argile.

La floraison est favorisée par une différence de température entre le jour et la nuit. Elle peut intervenir à n’importe quelle période de l’année, mais les hampes démarrent souvent au sortir de l’hiver.

Cette orchidée doit être rempotée, au printemps ou en été tous les 1 à 2 ans, car les écorces de pins se dégradent vite.

Multiplier le paphiopedilum de Chamberlain

La division est possible sur les gros pieds, au moment du rempotage. Chaque fragment doit comporter encore au moins 3 rosettes. Ainsi les divisions ne sont pas trop affaiblies.

Espèces et variétés de Paphiopedilum

75 espèces dans ce genre, toute asiatiques
Paphiopedilum bellatulum, plante charnue aux fleurs ivoire mouchetées de brun
Pahiopedilum parishii, une belle espèce épiphyte et pluriflore
Pahiopedilum rothschildianum, très recherché avec ses longs pétales pointus 
beaucoup d’hybrides existants

Nos fiches
Lire aussi
Les sabots de Vénus rustiques Les sabots de Vénus rustiques

Les sabots de Vénus ont depuis toujours été prisées par les amateurs. Leurs fleurs caractéristiques sont constituées de trois tépales étalés quelque peu ondulés et d’un labelle renflé...

La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

Vos commentairesAjouter un commentaire