A LA UNE »
Sapin, Abies

Sabot de Vénus, Paph

Les Paphiopedilum sont des orchidées sabot de Vénus. Ce sont des plantes tropicales relativement faciles à cultiver dans la maison, notamment les hybrides modernes qui sont devenus des plantes fleuries courantes. Les espèces, fascinantes, seront mieux dans une serre hors gel.

Fleur d'un Paphiopedilum

Botanique

N. scientifique Paphiopedilum
Origine Inde du Nord, Thaïlande, Philippines, Europe
Floraison été
Fleurs variable, brun à vert
Typefleur
Végétationvivace
Feuillage persistant
Hauteurde 30 à 60 cm

Planter et cultiver

Rusticité 10 °C
Exposition ombre
Solmélange pour orchidées terrestres
Acidité neutre
Humidité normal
Utilisationpot
Plantationprintemps
Multiplicationséparation des rejets
Sensibilité les cochenilles, les araignées rouges, les pucerons
Fleur d'un Paphiopedilum

Les Paphiopedilum appartiennent à la famille des Orchidacées. Toutes les orchidées du genre Paphopedilum sont originaires d’Asie tropicale ou subtropicale. Les 75 à 80 espèces de ce genre proviennent toutes d’Asie du Sud-est, distribuées du nord de l’Inde jusqu’aux Philippines. Ce sont pour la plupart des orchidées terrestres qui croissent sur un sol forestier avec une couche d’humus et de débris végétaux épaisse. Cependant, il y a quelques exceptions : ainsi Paphiopedilum lowii est une plante épiphyte, Paphiopedilum niveum et Paphiopedilum chamberlainianum, lithophytes, vivent accrochées aux parois rocheuses près des cascades, tandis que Paphiopedilum philippinense est capable de vivre des 3 manières, dans les arbres, sur les roches ou en terrestre.

Description des Paphiopedilum

Les orchidées du genre Paphiopedilum sont des espèces d’orchidées de taille moyenne, de hauteur comprise entre 20 et 80 cm. Elles sont de croissance sympodiales, comme les Dendrobium et à l’inverse des Phalaenopsis, c’est-à-dire que chaque nouvelle pousse a terminé sa croissance au bout de la saison, fleurs ou pas, et que la suite du développement de la plante se fait par un ou plusieurs rejets basaux. Les Paphiopedilum n’ont pas d’organes de réserves, ils vivent dans un milieu où l’eau ne manque pas. Par contre, les feuilles des anciennes croissances persistent plusieurs années et agrandissent ainsi la surface foliaire. Plus la plante est étoffée, plus elle est vigoureuse. Il fait en général assez peu de racines, car son milieu de vie est riche et toujours humide.

Les feuilles rubanées, un peu rigides et en V, sont engainantes et disposées en rosette, mais face à face. Le paph ne développe pas de tige. Par contre, une hampe florale sort du cœur de la rosette et porte de 1 à 12 fleurs (selon les espèces). Ces fleurs durent environ 8 semaines chacune. Les espèces botaniques fleurissent généralement 1 fois par an, mais les hybrides horticoles fleurissent jusqu’à 3 fois l’an.

La fleur en forme de sabot de Vénus : le paphiopédilum est caractérisé par une fleur d’orchidée particulière, de texture cireuse : un large sépale dorsal (celui du haut), 2 sépales soudés en bas derrière le labelle, 2 pétales symétriques, parfois très longs entourent le dernier pétale transformé en labelle proéminent. Ce labelle est en forme de poche ou chausson. Ce labelle en forme de sabot est un piège à insectes pollinisateurs : attirés par le nectar, ils passent près du stigmate (organe femelle) tombent dans la pantoufle et ne peuvent ressortir qu’en se frottant à un staminode (organe mâle), ils emportent alors involontairement une pollinie vers le stigmate d’une autre fleur.

Bien que de morphologie typique, les fleurs des pahiopédilums sont très variables en couleur, en taille et en forme : ainsi P. bellatullum montre une fleur basse toute en rondeur, blanche ponctuée de chocolat, Paphiopedilum fairrieanum a des sépales en forme de moustache a la Hercule Poireau, attendis que le remarquable Paphiopedilum philippinense montre d’incroyablement longs pétales retombants, fins et torsadés.

Les hybrides rivalisent de couleur et de largeur ou longueur. Certaines corolles peuvent atteindre un diamètre de 16 cm !

Un peu de taxonomie

En fait tous les ‘sabots-de-Vénus’ représentent ensemble la sous-famille des Cypripedioidées ; une branche plus ancienne et un peu archaïque des Orchidacées, pour autant, très évoluée. Monophylétique, elle est caractérisée par ce labelle fait de 2 pétales soudés forme de chausson. Les Cypripedioideae comprennent 5 genres qui sont chacun sur leur continent : Cypripedium, Mexipedium, Phragmipedium, Selenipedium, et Paphiopedilum.

Les Paphiopedilum sont eux-mêmes encore divisées en 5 sous-genres.

Ainsi le terme de Sabot de Vénus ne s’applique pas qu’aux Paphiopedilum. En horticulture, ils sont appelés aussi ‘paphs’ (paph au singulier), ce qui est un nom plus précis. 

Comment cultiver le sabot-de-Vénus Paphiopedilum ?

Les sabots-de-Vénus Paphiopedilum sont des orchidées relativement faciles à cultiver : sans période de repos et tropicaux, ils se prêtent relativement bien à la culture dans la maison. Cependant, les amateurs les avertis les cultiveront en serre chauffée ou véranda.

Cultiver des espèces de Paphiopedilum botaniques

La démarche est différente entre cultiver des espèces botaniques ou des hybrides horticoles. En effet, chaque espèce ayant une région ou une niche écologique propre, ces paphiopedilums botaniques sont sublimes, mais généralement plus exigeants. Pour chaque paph, grâce à son non binomial en latin, on pourra se renseigner sur les conditions de vie de son milieu propre et s’approcher au mieux de ses besoins. On divise les espèces en deux groupes culturaux, bien qu’il y ait quelques exceptions : Les Paphiopedilum à feuilles tessellées (marquées de taches) et les Pahiopedilum à feuilles non tessellées ; les paphs à feuilles tessellées ont besoin d’un endroit plus chaud que ceux à feuilles vertes.

Voici une liste d’espèces de paphs considérés comme relativement faciles à cultiver et à faire fleurir :

  • Paphiopedilum appletonianum
  • Paphiopedilum callosum
  • Paphiopedilum concolor
  • Paphiopedilum delenatii
  • Paphiopedilum glaucophyllum
  • Paphiopedilum hirsutissimum
  • Paphiopedilum lawrenceanum
  • Paphiopedilum lowii
  • Paphiopedilum niveum
  • Paphiopedilum philippinense
  • Paphiopedilum primulinum
  • Paphiopedilum spicerianum
  • Paphiopedilum sukhakulii
  • Paphipedilum venustum
  • Paphiopedilum wardii
  • Paphiopedilum wilhelminiae

À l’inverse, certaines espèces sont réputées difficiles à maintenir ou à faire fleurir  comme Paphiopdilum bellatulumP. adductum, P. anitum, P. wenthwortianum

Cultiver un sabot-de-Vénus Paphiopedilum hybride horticole

Les paphs horticoles sont des orchidées qui sont devenues bien moins exigeantes, de croissance rapide, souvent capables de fleurir 3 fois dans l’année. Leurs fleurs sont plus imposantes et très colorées. Elles sont vendues couramment en jardinerie ou chez le fleuriste et ne sont plus trop chères, ce qui permet de les cultiver dans la maison.

Luminosité : les paphs aiment l’ombre, il leur faut un endroit assez lumineux, mais sans soleil direct. Si leurs feuilles deviennent vert pâle, c’est qu’ils ont trop de lumière.

Arrosage : n’ayant pas d’organes de réserves, les phaphs croissent dans un substrat toujours humide. Ils sont donc arrosés par le haut du pot, sans mettre d’eau dans le cœur des feuilles, et de manière à ce que leur sol reste toujours frais, mais qu’il ne trempe jamais dans un fond d’eau. Soit environ 2 arrosages par semaines en été, et 1 arrosage toutes les 1 ou 2 semaines en hiver. On peut les arroser à l’eau de pluie, mais ils supportent également une eau de robinet un peu calcaire.

Température : les paphs sont tropicaux, ils croissent dans des températures comprises entre 12 °C et 27 °C. Ils aiment aussi une différence de quelques degrés entre le jour et la nuit : ça déclenche l’induction florale.

Humidité atmosphérique : bien que les hybrides horticoles soient très résistants, ces plantes aiment une humidité atmosphérique comprise entre 50 et 70 %. Plateau de billes d’argile ou de pouzzolane, regroupement de plantes (orchidées ou autres) sont des moyens simples à mettre en œuvre pour augmenter cette humidité atmosphérique dans la maison.

Substrat pour les paphs : il doit être aéré, mais contenir des éléments plus fins qui retiennent l’humidité : les mélanges pour orchidée tout prêts sont bien adaptés. Comme ce mélange reste humide en permanence, il se dégrade et se décompose vite : les paphs sont rempotés une fois par an. Ils ont peu de racines, il faut en prendre soin.

Apport d’engrais : le paph a besoin d’engrais pour grandir et fleurir. Un engrais à orchidée dilué sera ajouté à l’eau d’arrosage 1 fois sur 2.

Mon sabot de Vénus ne fleurit pas, que faire ?

Une température la nuit de l'ordre de 12°C peut favoriser l'apparition d'une floraison. Placez votre pied pendant deux mois à l'automne dans ces conditions nocturnes.

Espèces et variétés de Paphiopedilum

Le genre comprend 60 espèces

  • Paphiopedilum chamberlainianum 'Liemianum' aux sabots roses
  • Paphiopedilum goulteniacum 'Album' aux fleurs vert clair et blanc, sépale supérieur rayé
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Sabot de Vénus de Chamberlain, Paphiopedilum chamberlainianum Sabot de Vénus de Chamberlain, Paphiopedilum chamberlainianum

Paphiopedilum chamberlainianum, le paphiopedilum de Chamberlain est une espèce d'orchidées tropicale, il appartient à la famille des Orchidacées. Originaire de Sumatra, ce sabot de Venus est une...

Sabot-de-Vénus d'Europe, Cypripedium calceolus Sabot-de-Vénus d'Europe, Cypripedium calceolus

Cypripedium calceolus, le sabot-de-Vénus, est l'orchidée terrestre la plus connue et la plus spectaculaire en Europe. Il appartient à la famille des Orchidacées, sous- famille des Cypripédioïdées....

Cypripédium jaune, Sabot-de-Vénus jaune, Cypripedium flavum Cypripédium jaune, Sabot-de-Vénus jaune, Cypripedium flavum

Cypripedium flavum, le cypripède ou cypripédium jaune, est une orchidée sabot-de-Vénus terrestre, une plante vivace rustique appartenant à la famille des Orchidacées, sous-famille des...

Cornouiller à fleurs Vénus, Cornus x 'Venus'® Cornouiller à fleurs Vénus, Cornus x 'Venus'®

Cornus 'Venus'®, le cornouiller à fleurs 'Vénus' est un arbre d'ornement de petite taille appartenant à la famille des Cornacées. 'Venus' est un hybride d'origine horticole obtenu par le docteur[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Cloclo (Est)
    Pour mes 70 ans, on m'a offert un sabot de venus (c était l an dernier). Quelle n'a pas été ma surprise de voir pointer 2 pousses qui sont 2 fleurs. Tous les jours je guette leur floraison mais quel entretien lui donner ?
    Répondre à Cloclo
    Le 10/12/2018 à 15:08
  • Pierrette (Var)
    Mon sabot de vénus a fini de fleurir. Dois-je le tailler ou doit-on laisser la fleur sécher ? Merci
    Répondre à Pierrette
    Le 10/04/2018 à 15:59
  • Morgane (Maine-et-Loire)
    J'ai un sabot de Vénus et il ne refleurit pas depuis presque deux ans. Je l'ai rempoté en novembre dernier. Il n'a que des feuilles et ne refait que des feuilles. De plus, les feuilles penches à nouveau (j'avais essayé de le rempoter droit). Que faire ?
    Répondre à Morgane
    Le 31/01/2016 à 11:21
    Lilou (Pays de loire 'maine et loire')
    Je te conseille de le mettre dehors en ce moment et de le rentrer plus tard ça doit le faire refleurir si tu l'as toujours vu que ça date de janvier (j'en ai un justement) acheté défleuri c ce que je m'apprete à faire (si il a des feuilles vertes unies il est de serre froide ! donc tout ok ! b chance
    Répondre à Lilou
    Le 02/07/2016 à 22:36
    Valérie (Maine et Loire)
    J'ai acheté un sabot de vénus il y a 3 ans. Il vient pour la première fois de faire une tige. Elle va ouvrir dans les jours prochains ! Jusque là, il faisait toujours des feuilles.
    Répondre à Valérie
    Le 03/01/2017 à 14:36
    Fra (Belgique)
    Donnez de l'engrais une fois par semaine et les tiges sortiront.
    Répondre à Fra
    Le 02/12/2017 à 09:04
  • Emeraude (YVELINES)
    Bonjour, SOS! J'ai cassé le départ tige florale de mon sabot de venus! Au bout de plus de 2 ans je commence seulement à des resultats positifs! Et pof je casse ce départ.. Je fais comment maintenant je laisse, je dépote... Merci de votre conseil et merci d'avance. emeraude
    Répondre à Emeraude
    Le 06/11/2014 à 09:37
  • Therese Jacques
    Super belle fleur
    Répondre à Therese Jacques
    Le 08/06/2013 à 19:34
  • Danielle Dauzier-Cigrand
    Conseils pour faire refleurir un sabot de venus merci
    Répondre à Danielle Dauzier-Cigrand
    Le 10/06/2012 à 15:47
    Dembour (40200 mimizan)
    Mon sabot de vénus ne me fait que des feuilles depuis une bonne année ! Peut-être ne supporte-t-il pas les embruns de l'océan ?
    Répondre à Dembour
    Le 26/02/2017 à 19:45