Parodia magnifica

Notocactus magnificus, Parodia magnifica

Botanique

Nom latin  : Parodia magnifica
Synonyme  : Notocactus magnificus
Origine  : Brésil, Argentine, Paraguay et Uruguay
Période de floraison : été
Couleur des fleurs  : jaune
Type de plante : vivace succulente
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 18 cm, diamètre 20 cm
Toxicité : gare aux piquants

Planter et cultiver

Rusticité  : -7°C
Exposition  : plein soleil
Type de sol : mélange de terreau de feuilles, sable grossier, terre de jardin
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : normal, sec en hiver
Utilisation : pot
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis au chaud au printemps ou en été, séparation des rejets
Maladies et ravageurs : les pucerons, les cochenilles

Généralités

Le genre Notocactus (maintenant Parodia) regroupe des petites espèces le plus souvent aplaties. Adultes, la plupart ne dépassent pas les 10 cm, mais certaines comme magnificus ou warasii peuvent approcher les 20 cm de diamètre. Mais c’est un genre qui compte parmi ses espèces des formes pas très épaisses mais allongées (ou hautes) pouvant atteindre un mètre.

Les Notocactus sont le plus souvent solitaires, mais certaines espèces peuvent être cespiteuses comme Notocactus ottonis ou Notocactus magnificus.

Les couleurs de la plante varient du  vert pâle au vert plus foncé. Certaines espèces ont un vert plus bleuté tandis d’autres s’approchent du rouge. On compte 10 à 30 côtes. Les aréoles peu laineuses sont formées de 20 épines radiales  de 0,5 à 3 cm et 6 centrales de 1 à 6 cm. Leur couleur varie du blanc au brun. C’est le plus souvent le jaune que l’on retrouve et plus rarement le noir. Les épines peuvent être souples mais aussi très dures et épaisses comme Notocactus submammulosus. Les fleurs se développent à l’apex de la plante de couleur jaune (le plus souvent) au rouge, quelques unes sont violettes. Elles ont une forme d’entonnoir de 1,5 à 7,5 cm de diamètre. Les fruits de maximum 1 cm sont couverts de soie.

Les Notocactus sont originaires du Brésil, de l’Argentine, du Paraguay et Uruguay. On les retrouvent en moyenne altitude c’est pour cela que tous supportent des températures proche de zéro s’ils sont au sec. Certains tolèrent même des températures négatives avoisinant les -10°C.

Pour les cultiver, tenir compte de leur période de croissance de mars à octobre. Période durant laquelle on arrosera les plantes dès que la terre est sèche de façon progressive au printemps et à l’automne. Durant la période de repos, il faut maintenir les plantes au sec. Ils fleurissent facilement et on peut avoir les premières fleurs au bout de 3 ans.

La multiplication se fait par semis et parfois par division pour les espèces cespiteuses.

Le saviez vous ?

  • Le genre NOTOCACTUS  comprend plus d’une trentaine d’espèces. Son nom vient du  grec et signifie « cactus méridional ».

  • Aujourd’hui, le genre Notocactus est reclassé parmi les Parodias qui regroupe aussi les Eriocactus.

Espèces et variétés de Notocactus

Le genre a parfois comme synonyme Parodia, Brasilicactus et comprend entre 30 et 40 espèces
- Notocactus ottonis au sommet duveteux
- Notocactus warasii
- Notocactus submammulosus

Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire