Arbre de fer, Parrotie de Perse

Parrotia persica, Arbre de fer, Parrotie de Perse

Botanique

Nom latin  : Parrotia persica
Famille  : Hamamélidacées
Origine  : Iran du nord
Période de floraison : février-mars
Couleur des fleurs  : fleurs rouges sans pétales
Type de plante : arbuste
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : de 5 à 10 m de haut en 20 à 30 ans

Planter et cultiver

Rusticité  : Très rustique, -25°C
Exposition  : soleil, mi-ombre
Type de sol : profond, riche en humus
Acidité du sol  : plutôt acide, survit dans un sol calcaire
Humidité du sol  : frais
Utilisation : isolé, massif, bac
Plantation, rempotage : automne
Méthode de multiplication : semis difficile et long, greffage, marcottage ou bouturage
Taille : aucune taille, ni aucun traitement ne sont nécessaires
Maladies et ravageurs : Très résistant aux maladies et aux parasites

C’est en automne que le Parrotia exprime toute sa splendeur, en se parant de couleurs magnifiques. Ces dernières sont plus marquées, quand l’arrière-saison se prolonge avec un climat assez doux, sec et ensoleillé.

Le tronc des arbres âgés de plus de 10 ans est assez décoratif. L'écorce lisse, gris-crème et chamois rosé, s’exfolie très joliment en plaques arrondies chez les vieux arbres. Appartenant à la famille des Hamamélidacées, qui renferme beaucoup de très jolies plantes à feuillage automnal, le Parrotia persica, la seule espèce que compte ce genre, est un petit arbre qui atteint de 5 à 10 m de hauteur à l’âge adulte (2 m à 5 ans, 4 m à 10 ans) et qui prend avec l’âge un port très étalé (jusqu’à 6 m d’envergure). Les feuilles obovales, obtuses au sommet, mesurent de 6 à 12 cm de longueur. Elles virent au jaune, à l’orangé, à l’ambre, au cramoisi et à l’écarlate à l’automne, restant en partie verte, ce qui donne à l’arbre un aspect multicolore.

Les petites fleurs apétales (sans pétales) sont constituées de bouquets d’étamines rouges. Elles apparaissent en février-mars, avant les feuilles.

Faut-il planter le Parrotia en terre de bruyère ?

S’il est vrai que le Parrotia apprécie les sols acides, la terre de bruyère pure est à déconseiller car elle est trop pauvre en éléments nutritifs. Une faible acidité (pH de 6 à 6,5) est tout à fait suffisante pour le Parrotia qui peut même réussir dans un sol légèrement alcalin (pH jusqu’à 7,5), mais poussera encore plus lentement.

Quelle température le Parrotia peut-il supporter en hiver ?

Jusqu’à -20, voire -25 °C, s’il n’est pas exposé dans un courant d’air et que le sol ne conserve pas l’humidité. C’est donc un arbre sans problème, même pour les régions les plus froides. En revanche, il faut éviter de le cultiver dans les zones exposées aux fortes chaleurs estivales.

Comment multiplier un Parrotia ?

Le Parrotia est le plus souvent greffé sur un hamamélis, ce qui explique son prix relativement élevé dans le commerce. En effet, le semis est très rarement employé, car la germination des graines peut demander jusqu’à 18 mois ! Les boutures herbacées réalisées en juin avec un système de brouillard sont réservées aux professionnels. l’amateur pourra tenter un marcottage par couchage des branches qui s’étalent près du sol. Il faut compter deux années complètes avant l’enracinement.

Comment obtenir du Parrotia qu’il forme un tronc ?

Dans un premier temps, laissez la plante se développer à sa guise pendant 5 ou 6 ans, puis au printemps, sélectionnez la plus belle des pousses principales, que vous rabattrez des 2/3 de sa longueur, éliminez toutes les autres. fertilisez généreusement la nouvelle plante et supprimez ensuite systématiquement les rejets qui apparaissent à la base.

Le saviez-vous ?

  • Si l’on se contentait de l’étymologie pour expliquer le nom de Parrotia, il serait possible de traduire par : “ arbre perroquet ”, ce qui tout compte fait lui irait fort bien. Dans la réalité, le nom Parrotia a été donné en hommage à F. W Parrot (1792-1841), un naturaliste allemand, professeur de médecine à Dorpat et grand voyageur qui avait escaladé en 1829 le mont Ararat, point culminant de la Turquie et proche de la région d’origine de cet arbre.

  • Les Anglais donnent au parrotia le nom de “ Ironwood ” ou “ Irontree ”, ce qui signifie bois de fer ou arbre de fer, eu égard à la dureté de ses tissus, très denses.

  • La famille des Hamamélidacées, compte de nombreux arbustes et des petits arbres, très appréciés dans nos jardins et remarquables par leur feuillage automnal. L’hamamélis bien sûr, mais aussi le Fothergilla, le Corylopsis et le très fameux Liquidambar.

  • Vous pouvez contempler des spécimens exceptionnels de Parrotia persica dans les arboretums des Barres (Loiret) et d’Harcourt

Espèces et variétés de Parrotia

Le genre comprend qu'une espèce
- Parrotia persica ‘Pendula’, aux branches franchement retombantes, et qui ne dépasse pas 3 m de haut
- Parrotia persica ‘Vanessa’ est un cultivar plus érigé que le type, pouvant atteindre de 6 à 8 m de haut

Lire aussi
La dévitalisation d'une souche d'arbre La dévitalisation d'une souche d'arbre

Il est parfois difficile de se débarrasser d'une souche d'arbre. La nature reprenant bien vite ses droits, vous verrez apparaître de nombreuses pousses dès le printemps, réduisant votre travail à...

Interview de Patrick Dujardin, président de l'Arbre en pot Rouen Interview de Patrick Dujardin, président de l'Arbre en pot Rouen

Patrick Dujardin, président de l'Arbre en pot Rouen répond à nos questions. Pouvez-vous présenter votre association "Arbre en pot Rouen" et ses objectifs ? L'Arbre en Pot existe depuis 8 ans et...

L'arbre remarquable L'arbre remarquable

Certains arbres attirent le regard pour différentes raisons, découvrons-en quelques uns mais soumettez-nous aussi vos plus belles rencontres. L'arbre remarquable est un arbre qui par son histoire,...

Planter un arbre au jardin Planter un arbre au jardin

Planter un arbre nous réapprend le rythme de la nature : celui des saisons avec la floraison, les couleurs d’automne, la chute de ses feuilles ; celui des années car il prend son temps pour...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Sambuca (Ile de France)
    Il existe un autre Parrotia, découvert plus récemment, c'est Parrotia subaequalis photographié ici à l'arboretum de Segrez le 6 octobre 2007
    Répondre à Sambuca
    Le 22/10/2008 à 11:59