Renouée tenuicaule, Persicaire

Renouée tenuicaule, Persicaire, Persicaria tenuicaulis

Botanique

Nom latin  : Persicaria tenuicaulis
Synonyme  : Polygonum tenuicaule
Famille  : Polygonacées
Origine  : Japon
Période de floraison : avril
Couleur des fleurs  : blanche
Type de plante : plante couvre-sol, plante de rocaille
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 10 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, -25°C
Exposition  : mi-ombre à ombre légère
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : tolérant
Humidité du sol  : normal à humide
Utilisation : sous-bois, massif d'ombre, rocaille ombragée
Plantation, rempotage : rempotage: printemps

Polygonatum tenuicaule ou Persicaria tenuicaulis, est une plante vivace de la famille des Polygonacées. Parmi toutes les renouées cultivées au jardin, le petite Persicaria tenuicaulis, est plutôt à classer dans les plantes de rocailles, elle nous vient des montagnes du Japon. Loin de ses cousines, parfois entreprenantes, la renouée tenuicaule est un adorable couvre-sol d’ombre, non envahissante, et surtout qui semble accepter les sols difficiles.

Description Persicaria tenuicaulis

La renouée tenuicaule est une plante basse qui ne dépasse pas les 10 cm de hauteur. Elle se développe assez lentement en couvre-sol à partir de son rhizome. Polygonum tenuicaule apparait comme une couche dense de belles feuilles vert sombre sur le dessus et rouges sur l’envers. Elles sont alternes, longues de 5 cm, étroites et pointues. Lorsque la plante se plait, la terre disparait sous les feuilles, si serrées les unes contre les autres. La floraison est en avril, plus précoce que chez les autres renouées, elle saupoudre ce riche tapis de feuilles de boules blanches floconneuses : les fleurs minuscules, et aux longues étamines sont regroupée en épis de 2 à 4 cm, portés au-dessus du feuillage par une fine tige rougeâtre.

Le feuillage disparait en hiver. La plante reste protégée sous la terre sous forme de rhizome.

Culture de la renouée tenuicaule

Poligumum tenuicaule, très rustique, se plait finalement dans les sols relativement ingrats qui restent frais, voire humides, mais drainé en hiver. Une fois bien implantée, elle peut résister à quelques manques d’eau modérés. Tolérante pour le ph du sol, celui-ci doit cependant ne pas être trop riche, pour ne pas dénaturer la forme compacte de cette plante de montagne.

Polygonum tenuicaule est une plante d’ombre légère, ou de mi- ombre. Ses feuilles souffriront d’une exposition au soleil brulant de midi. Elle sera idéale pour habiller le bas des murets mal exposés ou le bord d’un massif ombragé, faire un couvre-sol sous un petit arbre, ou au pied des arbustes. En effet, la frondaison des arbres maintient une fraicheur bienvenue en été, et les racines des arbres assurent le drainage du sol pour l’hiver. Les renouées ne se laissent généralement pas envahir par d’autres plantes, mais du fait de sa petite taille et de sa croissance lente, la renouée tenuicaule peut craindre d’être étouffée par des plantes voisines plus grandes.

Multiplier Persicaria tenuicaulis

La renouée tenuicaule peut se diviser au printemps à partir du rhizome, dès que les nouvelles poussent commencent à apparaitre. Chaque morceaux de tige quelque peu racinée pourra faire un nouveau plant. Cependant, les morceaux de renouée tenuicaule sont repiqués immédiatement, sans laisser le temps aux racines de sécher à l’air libre. Ils seront arrosés régulièrement durant l’été.

Les fleurs, pollinisées par les abeilles, sont susceptibles de produire des graines. Le semis est fait dès la maturité des graines. Elles sont mises en pot, et laissées, si possible, dans les mêmes conditions que le pied mère. Les graines germent au printemps après avoir subi la chaleur de l’été, puis les gelées hivernales.

Espèces et variétés de Persicaria

Le genre comprenant environ 80 espèces, annuelles ou vivaces
Persicaria amplexicaule, graphique et généreuse
Persicaria capitata, un couvre-sol d’origine himalayenne, aux capitules ronds
Persicaria filiformis, aux très longs épis floraux
Persicaria affinis, une couvre sol florifère
Persicaria polymorpha un buisson de fleurs blanches
Persicaria amphibia, une plante aquatique
Persicaria runcinata, autre couvre-sol

Nos fiches
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire