Mini monstera, Monstera Ginny, Philodendron Ginny

Rhaphidophora tetrasperma ou le mini monstera ressemble à un faux philodendron avec ses très belles feuilles fenestrées, mais il est bien plus petit, moins encombrant. C’est une plante d’intérieur grimpante solide et très exotique.

Mini monstera, Philodendron Ginny, Rhaphidophora tetrasperma

Botanique

N. scientifique Rhaphidophora tetrasperma
Famille Aracées
Origine Malaisie, sud de la Thaïlande
Floraison printemps, été
Fleurs spadice verdâtre
Typeplante grimpante tropicale, plante d'intérieur
Végétationvivace
Feuillage persistant
Hauteur1 à 2 m en intérieur

Planter et cultiver

Rusticité 12 °C minimum
Exposition lumière vive, mais indirecte, ombre claire
Solriche et drainant
Acidité très acide à neutre
Humidité toujours frais
Utilisationplante d'intérieur, jardin d'hiver
Plantationbouture, marcotte, semis
Multiplicationprintemps
Mini monstera, Philodendron Ginny, Rhaphidophora tetrasperma

Rhaphidophora tetrasperma, le mini monstera ou le philodendron Ginny est une plante tropicale grimpante appartenant à la famille des Aracées, comme l’arum ou le spathiphyllum. Le mini monstera est originaire de la forêt tropicale asiatique, présent en Malaisie et au sud de la Thaïlande. Il croît appliqué au tronc s’accrochant à l’aide de ses racines aériennes tout en étant enraciné dans la terre humifère au pied de l’arbre.

Le genre Rhaphidophora représente une centaine d’espèces, dont certaines sont vraiment très décoratives, bien que rares en culture. Rhaphidophora tetrasperma, encore peu courante, est une merveilleuse alternative miniature au Monstera deliciosa : d’entretien facile et avec les mêmes feuilles joliment fenestrées, il est appelé mini monstera. En revanche l’appellation ‘Monstera minima’ est incorrecte : il n’appartient pas au genre Monstera.

Description du mini monstera

Rhaphidophora tetrasperma est une plante grimpante qui généralement se développe en une unique tige tant qu’il n’est pas pincé. Il monte, appuyé sur un support, un tronc d’arbre dans la forêt, ou sur un tuteur dans votre appartement. In natura, ce sont ses racines aériennes qui lui permettent de s’accrocher. Il produit donc une fine tige verte, souple, où s’alternent de belles et larges feuilles vert sombre de 12 à 15 cm. Ces feuilles des plantes matures comportent ce qu’on appelle des fenestrations : des ouvertures ou des fentes lorsque les fenêtres s’élargissent jusqu’à la marge foliaire.

Ces feuilles contrastent superbement sur un fond blanc, avec une régularité d’autant plus graphique si la plante est cultivée dans une verticale rigoureuse. Rhaphidophora tetrasperma peut atteindre ainsi le plafond.

Le mini monstera peut également retomber ou se ramifier.

Les inflorescences, des spadices comme chez les arums, n’apparaissent que rarement en culture.

Rhaphidophora tetrasperma ‘Variegata’ est un cultivar panaché.

Comment cultiver le mini monstera ?

Rhaphidophora tetrasperma est facile à entretenir dans la maison. Il apprécie grandement des températures comprises entre 16 et 26 °C, soit comme dans nos intérieurs. Typiquement tropical, il commence à souffrir en dessous de 12 °C. Le mini monstera exige une exposition sans soleil direct (sauf éventuellement très tôt ou très tard), soit une ombre lumineuse, facile à obtenir près d’une fenêtre orientée à l’est, ou dans le coin d’une pièce orientée plus au sud.

Cette plante montre une croissance relativement rapide, à condition de pouvoir profiter d’un pot assez large (20/30 cm pour une grande plante) et d’une terre riche et humifère, toujours drainante : tel un bon terreau pour plante verte allégé de vermiculite ou de pouzzolane.

Les arrosages sont réguliers, mais sans excès, de préférence fait à l’eau douce : la terre doit rester toujours un peu humide, mais non détrempée. Éviter de faire tremper trop longtemps le pot dans le cache-pot rempli d’eau.

Le mieux est de toucher le terreau avec son doigt pour vérifier si le mini monstera a besoin d’un arrosage. Il a besoin d’arrosages plus fréquents pendant le printemps et l’été, sa période de croissance, que pendant l’hiver où la luminosité n’est plus vraiment suffisante.

Rhaphidophora tetrasperma souffre en atmosphère trop sèche, il apprécie un air à 60 % d’humidité. S’il fait trop sec chez vous, vous pouvez y remédier en brumisant ses feuilles à l’eau douce.

Un rempotage printanier permet d’ajuster la taille du pot à la plante, mais aussi de renouveler le substrat lorsqu’il est usé ; c’est la meilleure méthode pour nourrir votre rhaphidophora afin qu’il pousse rapidement. Si vous ne l’avez pas fait, offrez-lui un engrais pour plante verte régulièrement, soit lors d’un arrosage sur 2 (sauf en hiver), mais faiblement dosé.

Le mini monstera peut être mené de diverses manières dans votre intérieur. Théoriquement grimpant, il peut aussi retomber d’une suspension.

Mais il apprécie d’être tuteuré : attacher sa tige sur un support lui permet de bien orienter ses feuilles vers la lumière, et d’éviter la casse ou des malformations.

La tête du Rhaphidophora tetrasperma peut être taillée pour qu’il l’obliger à se ramifier et à se densifier, mais laisser une tige à l’horizontale peut produire le même résultat ; toute partie de plante taillée avec un nœud pourra être bouturée.

Les problèmes de culture

  • C’est l’été et mon Rhaphidophora ne pousse pas : la terre du pot est usée. Soit il faut la changer soit il faut lui administrer de l’engrais liquide lors des arrosages.

  • Pourquoi mon mini monstera ne fait-il pas de belles fenestrations ? Si ce n’est pas une jeune pousse (les feuilles immatures ne sont pas trouées), c’est certainement parce qu’il n’a pas de suffisamment de lumière, ce qui l’oblige à augmenter sa surface foliaire.

  • Les feuilles sont piquetées, tachées, abimées : elles sont attaquées par des petites bêtes, souvent les tétranyques. Enlever les feuilles abimées trop atteintes puis faire plusieurs traitements successifs au savon noir.

  • Mon mini monstera semble avoir soif alors que la terre est humide : il a eu trop d’eau, ses racines sont pourries. Couper à la base puis des tronçons vers le haut jusqu’à ce que la section de tige soit saine (bien verte), puis bouturer ce qui reste des rameaux sains, en tronçons à 2 nœuds.

Comment multiplier Rhaphidophora tetrasperma ?

Marcottage

Disposer une tige à l’horizontale au-dessous de pots de terre alignés : un pot sous chaque nœud. Mettre soigneusement en contact les nœuds avec le terreau de culture, poser un peu de mousse humidifiée en permanence au-dessus ; lorsque le nœud s’enracine, il développe une nouvelle feuille ; la marcotte peut alors être séparée des autres.

Bouture

Prélever des morceaux de tige avec au minimum 1 nœud et le mettre à tremper dans l’eau ou l’enterrer dans du terreau humide : la deuxième méthode est moins visuelle, mais plus rapide.

Espèces et variétés de Rhaphidophora

Ce genre représente environ 100 espèces

  • Rhaphidophora foraminifera, aux feuilles à petits trous
  • Rhaphidophora hayi ; au feuillage très régulier
  • Rhaphidophora cryptanta, aux feuilles tout à fait remarquables
  • Rhaphidophora decursiva, très découpé
  • Rhaphidophora beccarii, aux feuilles plus pointues
Lire aussi
Faux philodendron, Monstera deliciosa Faux philodendron, Monstera deliciosa

Monstera deliciosa, le faux philodendron, ou le philodendron monstera, est une plante tropicale grimpante cultivée comme plante d'appartement et appartenant à la famille des Aracées. Le faux...

Philodendron grimpant, Philodendron à feuilles de coeur, Philodendron scandens Philodendron grimpant, Philodendron à feuilles de coeur, Philodendron scandens

Philodendron scandens alias Philodendron hederacerae, le philodendron grimpant à feuilles de coeur est sans doute la plus facile des plantes vertes d'intérieur à cultiver : elle reste belle malgré...

Philodendron de Sellow, Selloum, Philodendron en arbre, Philodendron bipinnatifidum Philodendron de Sellow, Selloum, Philodendron en arbre, Philodendron bipinnatifidum

Le selloum ou Philodendron bipinnatifidum est une plante d'intérieur imposante extrêmement solide, mais aussi une plante d'extérieur dans les climats aux hivers modérés : ce philodendron en arbre...

Philodendron panaché blanc, Philodendron 'Birkin' Philodendron panaché blanc, Philodendron 'Birkin'

Philodendron Birkin est un petit philodendron admirablement panaché. Bas et non grimpant, bien fourni, il fait une plante d'intérieur parfaite, magnifique, de taille modérée, un peu lente à...

Vos commentairesAjouter un commentaire