A LA UNE »
Far aux fraises

Bananier rose, Bananier à fleurs roses

Bananier rose, Bananier à fleurs roses, Musa vetulina

Botanique

N. scientifique Musa vetulina
Synonyme Musa dasycarpa
Famille Musacées
Origine Nord de l'Inde
Floraison octobre
Fleurs bractées roses
Typebananier
Végétationherbacée vivace géante
Feuillage persistant
Hauteur1,50 à 2 m

Planter et cultiver

Rusticité peu rustique, -8 °C
Exposition soleil à ombre claire
Solriche et humifère
Acidité acide à neutre
Humidité humide
Utilisationmaison, véranda, extérieur en climat doux
Plantationprintemps
Multiplicationsemis, division de rejets
Bananier rose, Bananier à fleurs roses, Musa vetulina

Musa vetulina, le bananier rose, est une espèce botanique de bananier relativement petit et un peu rustique. Il appartient à la famille des Musacées. Musa vetulina est originaire du nord de l’Inde, de régions montagneuses ; c’est cette origine subtropicale qui lui permet une relative rusticité. Ce bananier est certainement l’une des espèces les plus satisfaisantes en culture, car il facile à maintenir et éventuellement à faire fleurir, même en intérieur ; de plus, sa floraison est longue et très décorative.

Description du bananier rose

Le bananier rose est une sorte de plante herbacée monocotylédone géante. Il possède un bourgeon de croissance un peu en dessous du niveau du sol, qui développe de multiples feuilles engainantes. Chez Musa vetulina les pétioles enroulés de ces grandes feuilles forment un stipe ou pseudo-tronc jaunâtre à vert violacé. Leurs limbes vert sombre sont brillants, légèrement pruinés, et s’étalent jusqu’à 1 m de longueur pour 30 cm de large.

Le bananier rose est monocarpique. Il développe une tige feuillée jusqu’à ce que celle-ci soit suffisamment puissante (ou mature) pour produire une inflorescence, généralement au bout de 20 à 30 feuilles, soit lorsqu’il fait une hauteur entre 1,20 et 2 m. l’inflorescence est dressée en grappe dense. Les fleurs sont jaunes, mais entourées de grandes bractées coriaces rose vif, très décoratives. Sous les fleurs femelles, on peut observer les ovaires infères en forme de mini bananes roses.

Si les fleurs sont fécondées, les petites bananes se développent, toujours roses. À maturité, elles sont éventuellement mangeables : leur goût est bon, mais elles sont truffées de graines, peu agréables en bouche.

Après avoir fleuri, le stipe principal meurt complètement tandis que la souche survit et produit de multiples rejets.

S’il n’est pas détruit par le froid chaque hiver, un stipe peut vivre plusieurs années, mais dans les conditions optimums, il est également capable de croître, fleurir, et mourir la même année.

Comment maintenir et cultiver le bananier rose ?

Rusticité : la culture est possible en pleine terre dans les régions au climat doux. Les limbes des feuilles du bananier rose sont détruits par le gel à 0 °C, le stipe gèle à -5 °C. La souche sera généralement détruite au-delà de -8 °C. Elle peut être débarrassée de ses stipes et protégées par un paillis épais. Il est cependant bien possible que certains individus soient plus rustiques que d’autres.

Musa vetulina se cultive sinon aussi en pot en intérieur, dans une serre ou une véranda, ou encore à l’extérieur en été et rentré pour l’hiver. On lui offre un grand contenant profond, ou le fond est tapissé d’une couche de billes d’argile qui assure le drainage, tandis la masse de racines et le « bulbe » est installé dans un sol riche en matière organique et drainant : par exemple un terreau riche mélangé avec du limon ou une terre de jardin légère et non calcaire, enrichie de compost ou de fumier.

À partir du moment où le bananier rose reprend la croissance de ses feuilles il est arrosé abondamment et régulièrement afin de maintenir son substrat toujours humide, sans qu’il ne trempe dans un fond d’eau. Musa vetulina est capable de fleurir en intérieur.

Il a besoin d’une exposition plutôt légèrement ombragée. Cependant s’il est dans une atmosphère très humide, il supporte le plein soleil. Sa croissance est très rapide, c’est pourquoi il a besoin de gros apports nutritifs (engrais) durant toute la saison de croissance et de rempotages au moins tous les 2 ans. Ces rempotages auront lieu au printemps après le redémarrage de la croissance.

Si le bord de ses feuilles grille, cela peut être dû à une exposition trop ensoleillée assortie d’une atmosphère trop sèche, ou à un défaut d’arrosage.

Comment multiplier le bananier rose ?

Les graines sont aisées à faire germer dans une caissette couverte, maintenue humide et entre 20 et 30 °C.

Les jeunes rejets peuvent être séparés du pied mère dès qu’ils montrent un stipe supérieur à 10 cm en longueur, au moment du rempotage au printemps.

Espèces et variétés de Musa

40 espèces de bananiers botaniques et de nombreux hybrides producteurs de fruits

  • Musa acuminata et Musa balbisiana sont à l’origine des bananiers fruitiers
  • Musa mannii, bananier nain d’Inde
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Bananier nain d'Inde, Musa mannii Bananier nain d'Inde, Musa mannii

Musa mannii, le bananier nain d'Inde est une espèce botanique de bananier. Il appartient à la famille des Musacées. Les bananiers sont des plantes monocotylédones, et on peut les qualifier[...]

Bananier d'Abyssinie, Bananier rouge, Ensete ventricosum Bananier d'Abyssinie, Bananier rouge, Ensete ventricosum

Ensete ventricosum ou Musa ventricosum, le bananier d'Abyssinie ou bananier rouge est une plante monocotylédone vivace appartenant à la famille des Musacées. Ensete ventricosum est un bananier de...

Bananier du Japon, Musa basjoo Bananier du Japon, Musa basjoo

Le bananier du Japon est une des rares espèces de bananiers à pouvoir être cultivée sous nos latitudes. Relativement rustique, il peut même tolérer quelques faibles épisodes de gel. Un bananier[...]

Bananier nain chinois, Lotus d’or, Musella lasiocarpa Bananier nain chinois, Lotus d’or, Musella lasiocarpa

Musella lasiocarpa, le lotus d'or, ou bananier nain de Chine est une plante vivace subtropicale appartenant à la famille des Musacées, très proche des Musa, les bananiers. Musella lasiocarpa est[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Nono (974)
    Il s'agit peut être plutôt de Musa velutina
    Répondre à Nono
    Le 31/12/2018 à 12:25