Rhipsalis cruciforme, Rhipsalis rouge

Rhipsalis cruciforme, Rhipsalis cruciformis avec quelques fleurs et bourgeons

Botanique

N. scientifique Rhipsalis cruciformis
Synonyme Lespimium cruciforme
Origine du Brésil au Paraguay
Floraison juin à septembre
Fleurs crème, jaune, rose
Typecactus épiphyte, plante d’intérieur
Végétationvivace
Feuillage persistant
Hauteur30 à 60 cm

Planter et cultiver

Rusticité non rustique, 4°C
Exposition mi-ombre à ombre légère
Solriche et humifère
Acidité légèrement acide à neutre
Humidité normal
Utilisationbord de fenêtre, véranda, suspension
Plantationprintemps, été
Multiplicationboutures, semis
Rhipsalis cruciforme, Rhipsalis cruciformis avec quelques fleurs et bourgeons

Rhipsalis cruciformis est une plante épiphyte de la famille des Cactacées. Les Rhipsalis sont des cactus qui ont investi les milieux forestiers chauds et humides, donc de climat tropical. Loin des milieux arides ou semi-désertiques, les cactus du genre Rhipsalis se sont adaptés aux milieux humides et forestiers où leur succulence leur a permis de rivaliser avec les végétaux herbacées de croissance bien plus rapide, en s’élevant dans les frondes plus sèches et plus lumineuses. Les Rhipsalis se trouvent donc accrochés dans les fissures de l’écorce des arbres, ou au niveau d’une fourche, parfois aussi sur une falaise rocheuse.

Rhipsalis cruciformis est distribué du Brésil au Paraguay. Malheureusement en danger dans la nature, il est largement cultivé partout dans le monde, et fait une excellente plante d’appartement.

Description du rhipsalis cruciforme

Rhipsalis cruciformis forme un buisson retombant modérément ramifié. Il forme des rameaux succulents vert foncé ou vert gris sans feuille, généralement à 3 côtes, mais parfois plats ou plus côtelés. Ces rameaux sont long de 10 à 30 cm pour une épaisseur de 1 à 2,5 cm. Les côtes des rameaux épaissis sont parsemées d’aréoles duveteuses, garnies d’un toupet de soies blanchâtres. A la fin du printemps et en été, sur les sujets matures, de nombreuses fleurs se développent au niveau des aréoles. Les fleurs sont petites et actinomorphes, de couleur variables, allant du blanc au rose foncé. Rhipsalis cruciformis est magnifique durant la floraison, du fait du grand nombre de fleurs réparties très régulièrement sur la plante. Si les fleurs sont fécondées, elles produisent de petits fruits ronds et violets, qui laissent un petit trou après leur chute.

Les tiges charnues de rhipsalis cruciforme peuvent prendre une belle teinte rouge lorsqu’ils ont un peu soif, ou froid, donc généralement en hiver, d’où l’appellation de rhipsalis rouge.

Culture du rhipsalis cruciforme

Rhipsalis cruciformis se cultive dans un sol riche et légèrement acide : un terreau lui convient tout simplement, mais sèche peut-être parfois un peu vite ; on peut lui joindre une part de terre de jardin, plus minérale, qui va permettre au substrat de sécher moins vite.

Provenant d’un climat tropical, le rhipsalis cruciforme aime la chaleur et humidité. En période de croissance, les arrosages sont copieux mais sans maintenir d’eau dans le fond du pot. La terre doit presque sécher entre chaque arrosage. L’atmosphère humide est appréciée aussi : elle peut être apportée par une brumisation à l’eau de pluie une fois par semaine. Pour autant, le rhipsalis cruciforme est capable de supporter une sécheresse momentanée.

Rhipsalis cruciformis se place à l’ombre légère ou à mi- ombre : il supporte mal les rayons du soleil aux heures les plus chaudes. Il se développe bien à l’intérieur de la maison derrière une fenêtre lumineuse.

Le rhipsalis cruciforme se maintient en hiver entre 10 et 18°C, en diminuant les arrosages à 1 à 2 fois par mois. Il se remporte pendant la saison de croissance, soit au printemps et en été.

Multiplier le rhipsalis cruciforme

Les boutures de Rhipsalis cruciformis s’enracinent facilement au printemps et en été. Après avoir laissé sécher la coupe, les rameaux sont posés ou légèrement enterrés dans un terreau sablonneux humide, à l’ombre et à la chaleur.

Espèces et variétés de Rhipsalis

environ 60 espèces dans ce genre distribuées du Mexique jusqu’en Argentine
Rhipsalis capilliformis, aux rameaux filiformes
Rhipsalis pilocarpa, aux rameaux cylindriques et soyeux
Rhipsalis platycarpa, aux rameaux plats
Rhipsalis fasciculata , aux rameaux hérissés de poils et aux fruits blancs
Rhipsalis robusta, aux articles elliptiques

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Cactus corail, Rhipsalis Cactus corail, Rhipsalis

Ce sont des cactées épiphytes c'est à dire poussant sur d'autres plantes, en l'occurrence sur les troncs et sur les branches des arbres des forêts tropicales humides d'Amérique centrale et[...]

Russule de velours rouge, Russule rouge cinabre, Russula rubra Russule de velours rouge, Russule rouge cinabre, Russula rubra

D'un beau rouge de velours, la russule rouge apporte sa touche vive, tirant sur le rose, à cette grande famille de Basidiomycètes commune dans nos régions

Fruit du dragon rouge, Pitaya rouge, Hylocereus undatus Fruit du dragon rouge, Pitaya rouge, Hylocereus undatus

Hylocereus undatus, qui produit le fruit pitaya rouge, appelé encore le fruit du dragon, est un cactus grimpant ; il fait partie de la famille des Cactacées. On ne connait[...]

Valériane rouge, Centranthe rouge, Lilas d’espagne, Centranthus ruber Valériane rouge, Centranthe rouge, Lilas d’espagne, Centranthus ruber

Centranthus ruber, la valériane rouge est une plante herbacée vivace de la famille des Valérianacées. Originaire des régions méditerranéennes, spontanée sur les zones rocheuses ou les pentes...

Vos commentairesAjouter un commentaire