A LA UNE »
Les guêpes maçonnes

Merisier, Cerisier des bois, Merisier des oiseaux, Guigne, Bigarreau, Guignier sauvage

Merisier, Cerisier des bois, Merisier des oiseaux, Prunus avium

Botanique

Nom latin  : Prunus avium
Synonymes  : Cerasus avium
Famille  : Rosacées
Origine  : Europe, Asie
Période de floraison : avril à mai
Couleur des fleurs  : blanche
Type de plante : arbre, essence indigène
Type de végétation : arbustive
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 15 à 20 m

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique jusqu'à -34 °C
Exposition  : ensoleillé à mi-ombre
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : légèrement acide à basique
Humidité du sol  : normal
Utilisation : espèce de bocage, bois, menuiserie, porte-greffe
Plantation, rempotage : novembre à mars

Prunus avium, le merisier est une espèce d’arbre européenne, appartenant à la grande famille des Rosacées, comme la plupart des arbres fruitiers. Le merisier est un arbre distribué à travers l’Europe et l’Asie. C’est une espèce indigène de France, post-pionnière qui se rencontre ponctuellement dans toute la France, bien que rare en zone méditerranéenne.

Le merisier croît en zone ouverte ou semi-ouverte, sur les bordures de rivière, dans les bocages, ou dispersé dans les bois. Il est un ancêtre de nos cerisiers. C’est un arbre ornemental assez grand, mais d’ombre légère, également utilisé pour la menuiserie.

Description du merisier

Prunus avium est un arbre atteignant à taille adulte une hauteur comprise entre 15 et 25 m. Sa croissance est rapide, mais il ne vit qu’une centaine d’années.

Il développe un tronc droit et lisse, à l’écorce brun-rouge striée horizontalement. Ses rameaux se développent presque en verticille ; chaque année, toutes les branches nouvelles se développent à partir du même niveau. Il en résulte un port régulier pyramidal.

Le houppier est assez peu dense, son ombre est légère. Ses feuilles sont alternes, glabres. Leur grand limbe vert vif, souple et pendant est denté. Leur pétiole est caractérisé par 2 glandes nectarifères rouges. Les feuilles se parent de jolies couleurs automnales dans les tons de rouges.

Les fleurs apparaissent d’avril à mai. De charmantes fleurettes blanches en grappes, d’autant plus jolies qu’elles éclosent avant la feuillaison. Elles produisent ensuite les merises, de petites cerises rouges puis noires, longuement pédonculées, avec peu de chair et un gout amer. Elles sont consommées par les oiseaux qui en disséminent les noyaux.

La forme Prunus avium ‘Plena’, à fleurs doubles montre une très jolie floraison, mais ne produit pas de fruits.

Planter et cultiver le merisier

Prunus avium est tolérant en culture. Il préfère les sols profonds, de légèrement acide à basique, de type argilo-limoneux, mais supporte également les sols sableux à caillouteux. En revanche, il craint une terre trop argileuse, gorgée d’eau.

Son attrait repose sur son ombre claire et sa croissance rapide. Il est planté de novembre à mars en dehors des périodes de gel. Après quelques arrosages durant les premiers étés, il ne nécessite plus que très peu d’entretien.

Le bas du tronc gagne à être dégagé de ses premières branches, par exemple, jusqu’à hauteur d’homme. Le verticille de branches le plus bas est coupé chaque année en été, jusqu’à la hauteur de tronc voulu. Cette taille de formation intervient lorsque l’arbre est jeune, bien sûr, car les merisiers, tout comme les cerisiers, supportent mal l’élagage de branches épaisses.

Utilisation du merisier

Le bois, joliment veiné, est utilisé en menuiserie, car souple et de couleur chaude. Il fait un médiocre bois de chauffe.

Les merises entrent dans la composition de boissons telles que le Kirsch. Les queues de merises sont considérées comme diurétique.

Le saviez-vous ?

Prunus cerasus, serait probablement issu d’une hybridation de Prunus avium avec Prunus fructicosa. Il s’agit du cerisier sauvage qui produit la griotte. La griotte est plutôt acide, tandis que la merise est amère.

Espèces et variétés de Prunus

350 espèces sont réparties dans ce vaste genre, dont un grand nombre de fruitiers

  • Prunus laurocerasus, le laurier cerise
  • Prunus lusitanica, le laurier du Portugal
  • Prunus padus, le cerisier puant
  • Prunus serrulata, le cerisier du Japon
  • Prunus amygdalus, l’amandier commun
  • Prunus armeniaca, l’abricotier
  • Prunus domestica, le prunier commun
  • Prunus persica, le pécher
  • Prunus cerasus, cerisier acre qui produit les griottes
  • Prunus avium ‘Plena’, aux fleurs doubles
Nos fiches
Lire aussi
Merisier, Prunus avium : fiche botanique Merisier, Prunus avium : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au merisier, Prunus avium Le merisier ou cerisier sauvage se trouve partout mais il est rare dans Les Landes et la région méditerranéenne. Les départements les plus riches...

Les oiseaux Les oiseaux

Un oiseau est un animal appartenant à l'embranchement des vertébrés, tétrapode (il a quatre membres), ovipare (il pond des œufs), à sang chaud et à température constante (homéotherme), au...

Les oiseaux aquatiques du bassin Les oiseaux aquatiques du bassin

L'accueil d'oiseaux aquatiques, qu'ils soient sauvages ou domestiques,  nécessite une préparation préalable du bassin. Quelques petits aménagements simples s'imposent pour faciliter la cohabitation...

La terrasse en bois La terrasse en bois

Quoi de plus agréable qu’une terrasse en bois pour prendre le temps de vivre pleinement dans son jardin ? Esthétique, assez facile à mettre en œuvre, c’est une option intéressante...

Vos commentairesAjouter un commentaire