Arbre de neige, Arbre à frange

Chionanthus virginicus est un petit arbre à floraison neigeuse et parfumée, d’un charme fou. Original et peu courant, l’arbre à frange se cultive sur sol acide et humide ou dans une terre plus ordinaire, voire calcaire quand il est greffé.

Arbre de neige, Arbre à frange, Chionanthus virginicus

Botanique

N. scientifique Chionanthus virginicus
Famille Oléacées
Origine Amérique du Nord
Floraison mai-juin
Fleurs blanc
Typepetit arbre
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteurde 3 à 5 m

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -23 °C
Exposition ombre claire, mi-ombre à plein soleil
Solprofond et drainant, ou tolérant si greffé sur frêne
Acidité Acide, ou plus tolérant si greffé sur frêne
Humidité plutôt frais à humide
Utilisationen isolé ou en massif
Plantationautomne, printemps
Multiplicationsemis
Arbre de neige, Arbre à frange, Chionanthus virginicus

Chionantha virginicus, l’arbre de neige ou l’arbre à franges, est un arbuste ou petit arbre appartenant à la famille des Oléacées, comme l’olivier ou le Forsythia. Il est natif d’Amérique du Nord, croissant dans les forêts ouvertes ou en lisière, au sud-est et au centre-sud des États-Unis. Chionanthus virginicus est particulièrement ornemental, odorant, absolument charmant. En Europe, sa propagation étant compliquée, il se fait encore rare : il est donc assez coûteux.

Description de l’arbre de neige

Chionanthus virginicus est un petit arbre souvent à tronc multiple, haut de 3 à 5 m à maturité en culture (jusqu’à 10 m dans sa région natale), généralement aussi large que haut. Il montre une croissance assez lente, de l’ordre de 30 cm par an.

Il est caduc et son feuillage débourre très tardivement. Ses feuilles sont opposées, lancéolées, à marge entière, longues de 8 à 20 cm ; le limbe est vert soutenu au-dessus et pubescent au revers, il montre des nervures marquées.

Les fleurs s’épanouissent un peu avant le feuillage. Les fleurs sont en grappe pendantes, comportant 4 petits sépales, et 4 très longs pétales blancs effilés. Nombreuses, elles donnent un rendu plumeux ou neigeux spectaculaire. Leur parfum est subtil. Elles sont fécondées par les insectes.

L’arbre de neige est dioïque, donc soit mâle, soit femelle, avec de rares exceptions. Les fleurs femelles, plus courtes que les fleurs mâles, sont un peu moins voyantes. Les arbres à franges femelles, s’ils sont à proximité d’un plant mâle, produiront des fruits en forme d’olive noir-bleuté, qui nourriront les oiseaux en automne. Le feuillage automnal se pare de jaune.

Comment cultiver l’arbre de neige ?

Chionanthus virginicus demande une exposition ensoleillée à mi-ombre, voire une ombre claire. Il est extra pour mettre en lisière devant des arbres plus hauts. Il est très rustique, mais pousse lentement. C’est une espèce solide en culture une fois qu’il est repris, mais à la transplantation un peu délicate, nécessitant des apports d’eau réguliers tout l’été suivant. On préférera donc installer de petits sujets, qui fleurissent d’ailleurs parfois alors qu’ils ne font que 30 cm.

Chionanthus virginicus demande un sol acide à neutre, assez profond, riche ou pauvre, de type argilo-sablonneux, argilo-limoneux ou sablonneux, mais qui reste un frais ou légèrement humide toute la belle saison. Il est tolérant à la pollution, mais préfère être protégé des vents dominants.

Chionanthus virginicus est parfois proposé greffé sur Fraxinus, le frêne : il supporte alors des terres calcaires, lourdes ou plus sèches, affranchi des contraintes édaphiques.

Taille de Chionanthus virginicus 

Lorsqu’il est jeune, les branches du bas peuvent être enlevées pour lui dégager un petit tronc unique. Parfois, une taille de formation est utile pour lui donner une forme plus ordonnée, sinon cette espèce ne nécessite aucune taille.

Comment multiplier Chionanthus virginicus ?

Cette espèce est difficile à multiplier

Par graines : les graines doivent être débarrassées complètement de la chair du fruit avant d’être semées. Elles sont enterrées en automne dans un pot qui sera conservé humide et dehors, pour qu’elles subissent 1, et même plus souvent 2 saisons froides avant de germer. Elles germent donc au bout de 18 mois.

Par boutures : le bouturage est difficile, mais possible avec des boutures de bois à demi-tendre de 10/20 cm, en mai, juin, juillet. Les feuilles du bas sont ôtées, celles qui restent sont diminuées de moitié. L’écorce sur la base des tiges est légèrement scarifiée dans le sens de la tige, qui est ensuite trempée dans l’hormone de bouturage. Les boutures sont enterrées au 2/3 dans un mélange de tourbe et perlite humide et mises à l’étouffée.

Par greffage sur frêne

Espèces et variétés de Chionanthus

150 espèces dans ce genre dont de nombreuses sont subtropicales

  • Chionanthus retusus, assez ressemblant et originaire d’Asie
  • Chionnathus albus, chionanthe blanc
Lire aussi
Arbre aux cloches d'argent de Caroline, Perce-neige en arbre, Halesier, Halesia carolina Arbre aux cloches d'argent de Caroline, Perce-neige en arbre, Halesier, Halesia carolina

Peu commun en culture, l'arbre aux cloches d'argent apporte une floraison délicate et surprenante.

Arbre au caramel, arbre pain d'épice, arbre à gâteaux, katsura, Cercidiphyllum japonicum Arbre au caramel, arbre pain d'épice, arbre à gâteaux, katsura, Cercidiphyllum japonicum

L'arbre au caramel est un très bel arbre qui fait parti des grands classiques dont les amateurs ne sauraient se passer. Les feuilles caduques, de 5 à 10cm de long sont[...]

Arbre à miel, Arbre aux abeilles, Arbre aux cent mille fleurs, Tetradium danielii Arbre à miel, Arbre aux abeilles, Arbre aux cent mille fleurs, Tetradium danielii

Tetradium danielii est un arbre haut de 5 à 10 m en culture, mais de parfois plus de 15 m dans son aire naturelle. Il est caractérisé par un tronc assez bas[...]

Arbre aux pochettes, Arbre aux mouchoirs, Davidia involucrata Arbre aux pochettes, Arbre aux mouchoirs, Davidia involucrata

L'arbre aux pochettes est un arbre magnifique, adoré des jardiniers du monde entier. Il est le seul représentant de son genre. Il fait partie de la famille des Nyssaceae, connue[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire