Sauge-buisson bleue

Salvia urica

Botanique

Nom latin  : Salvia urica
Origine  : Amérique centrale et Amérique du sud
Période de floraison : d'août aux gelées
Couleur des fleurs  : bleu-violet
Type de plante : semi-arbustive ornementale
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 0,60 à 1,20 m

Planter et cultiver

Rusticité  : peu rustique, -4°C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : riche et drainant
Acidité du sol  : légèrement acide à légèrement basique
Humidité du sol  : normal
Utilisation : massif, potée
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : bouture, semis

Salvia urica est une sauge vivace appartenant à la grande famille des Labiacées. Originaire d’Amérique centrale et d’Amérique du sud, Salvia urica vit en milieu ouvert montagnard de climat chaud et humide, parfois en haute altitude. Encore très peu répandue en culture, cette sauge est plutôt cultivée par les collectionneurs, nommée ‘blue bush sage’, ce qu’on peut traduire par sauge-buisson bleue. C’est une très belle sauge dont le feuillage contraste bien avec les fleurs, mais elle est peu rustique et doit être protégée du gel ou s’utiliser comme une annuelle.

Description de Salvia urica

La sauge-buisson bleue est une plante érigée et ramifiée, buissonnante de 1,20 m à 1,80 de hauteur. Caractéristique de la famille des labiacées, les rameaux sont de sections carrées, et les fleurs sont bilabiées. Les feuilles sont opposées, de grande taille pour une sauge car elle mesure parfois 12 cm de longueur. Elles sont vert foncé, en forme de pointe de lance et d’une belle texture gaufrée, si finement dentelée, que les rebords semble perlés. Les tiges apicales se terminent en hampe florale. Les fleurs bleues sont assez grandes et nombreuses, disposées en verticilles. Les fleurs, de 2 à 3 cm, montrent deux lèvres, l’une supérieure en casque, peu développée, l’autre, inférieure, très grande, jouant un rôle important dans l’attraction des insectes pollinisateurs. C’est une plante mellifère, et au feuillage aromatique. La floraison est longue, apportant une belle couleur bleu qui s’associe aux fleurs de fin d’été : les rosiers, les asters..

Quelques variétés existent, notamment Salvia urica ‘Compacta’ : cette forme de plus petit développement est aussi large que haute, et bien dense, elle est idéale pour la culture en pot.

Culture de Salvia urica

Salvia urica demande un sol riche et drainant, en même temps qu’un arrosage régulier. L’exposition, doit être ensoleillée, mais elle supporte aussi la mi-ombre. Salvia urica ne résiste pas aux températures qui descendent au-dessous de -4°C, et doit donc être maintenue à l’abri du gel en hiver. On peut donc la cultiver en conteneur dans du terreau de plantation, et la mettre à l’abri du gel, ou encore l’installer en pleine terre durant la belle saison, et soit la considérer comme une annuelle, soit la rempoter pour l’hiverner. En zone méditerranéenne ou océanique douce, une culture pleine air toute l’année peut être envisagée, avec un paillage protecteur du gel et de la forte humidité.

Au printemps, Salvia urica gagne à être rabattue au 2/3 de sa taille, pour rajeunir le buisson. Durant la période de croissance, un apport d’engrais à fleur la rend encore plus florifère.

Puisque Salvia urica est une plante sensible au froid, toute plantation ou rempotage doit avoir lieu au printemps de préférence, pour lui laisser le temps de bien s’enraciner.

Multiplication de Salvia urica

Les graines germent en quelques semaines, maintenue dans du terreau humide et à 20°C.

Les boutures de tête au printemps donnent des plantes qui ont toute la saison pour se développer, et même fleurir la même année.

Espèces et variétés de Salvia

100 espèces environ dans ce genre arbustives ou sous-arbustives, persistantes ou caduques
Salvia regla, sauge mexicaine utilisée en art topiaire
Salvia microphylla, la sauge de Graham
Salvia patens, aux grosses fleurs couleur gentiane
Salvia discolor une vivace péruvienne
Salvia nemorosa, très rustique
Salvia urica ‘Compacta’ est plus compacte

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

La division d'une plante La division d'une plante

Non, il ne s'agit pas là de problèmes mathématiques mais bien d'une pratique de jardinage ! La division des souches, des touffes ou des racines est une méthode qui permet de multiplier une plante...

Vos commentairesAjouter un commentaire