Santoline petit-cyprès

Santoline petit-cyprès, Santolina chamaecyparissus

Botanique

Nom latin  : Santolina chamaecyparissus
Famille  : Astéracées, Composées
Origine  : bassin méditerranéen
Période de floraison : juin à août
Couleur des fleurs  : jaune
Type de plante : sous-arbrisseau
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 50 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique - 15°C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : pauvre et drainant
Acidité du sol  : indifférent
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : massif, haie basse, couvre-sol
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : bouture, semis

La santoline petit-cyprès, Santolina chamaecyparissus, est un sous-arbrisseau de la famille des Astéracées, originaire du pourtour méditerranéen. On peut la rencontrer sur les coteaux arides, et zones sauvages pierreuses dans le sud de la France. Elle est cependant cultivée depuis longtemps dans les jardins, surtout dans les jardins de curé, utilisée pour son feuillage aromatique.

C’est aussi une très belle plante au feuillage persistant, formant de jolies haies basses, ou une touche argentée au milieu d’un massif. c’est un très bon couvre-sol

Description de la santoline

Santolina chamaecyparissus est un petit arbuste haut de 50 cm environ, formé de nombreuses branches ligneuses ramifiées, et dressées. La plante s’étale sur 1 m avec l’âge, formant un tronc court et sec. Les feuilles sont serrées sur les branches qui se divisent presque à chaque bourgeon. Elles sont allongées et composées de 4 rangs de petits lobes arrondis. Les feuilles sont très tomenteuses, recouvertes d’un feutrage, qui leur donne une couleur argentée. Ces feuilles plumeuses ressemblent au final, aux écailles des cyprès, d’où le nom de « petit-cyprès » ; pour autant la plante est douce, elle ne pique pas du tout. Le feuillage est aromatique et dégage une odeur forte lorsqu’on le frotte entre les doigts.

La floraison intervient de juin à aout. Sur chaque branche apicale, une tige haute de 10 à 15 cm porte un capitule jaune d’or de forme arrondie.

De très beaux cultivars sont aujourd’hui à notre disposition :

  • Santolina chamaecyparissus ‘Nana’ belle version plus dense et plus petite

  • Santolina chamaecyparissus ‘Lemon fizz’. son feuillage vert acidulé supporte très bien le plein soleil, elle semble se développer moins que l’espèce type. Paarfois une branche d’un vert normal se développe : il faut l’enlever pour bien garder sa couleur si lumineuse.

  • Santolina chamaecyparissus ‘Edouard Bowles’ possède une belle floraison qui semble parfaitement assortie à son feuillage : ses capitules sont blancs crémeux. C’est une plante qui éclaire vraiment les massifs.

Culture de la santoline petit-cyprès

La santoline est bien rustique, malgré son origine méditerranéenne. On préfère cependant l’installer au printemps dans les régions froides, pour qu’elle ait le temps de s’enraciner avant l’hiver. Elle est très facile de culture, pourvu qu’on la place en plein soleil, dans un sol relativement drainant. Elle supporte la pauvreté du sol, la sécheresse et s’adapte aux différents types de sols où l’eau ne stagne pas.

Lorsque la plante vieillit, la grosse souche peut mourir subitement. Il est conseillé de toujours avoir quelques pieds rajeunis, crée par bouturage.

Taille et entretien

Le feuillage bien dense empêche toute plante de s’établir au-dessous, ce qui limite agréablement l’entretien du point de vue des adventices. C’est un bon couvre-sol.

La santoline est plus belle lorsqu’elle est rajeunie par ne taille chaque année. Si on souhaite bénéficier de sa floraison, la taille intervient juste après celle-ci. Pour un maintien en boule ou en haie basse, la taille se fait au printemps : alors la plante ne fleurit pas. Il faut éviter les tailles en automne qui rende la santoline plus fragile au froid.

Multiplication

Le bouturage est très facile en juillet- aout avec des rameaux à talon, portant des feuilles et une base lignifiée. Toute la base lignifiée est enterrée en pleine terre, la terre tassée modérément autour, et arrosée. Les boutures s’enracinent en 2 semaines. Le taux de réussite est important : environ 7 à 8 boutures sur 10 reprennent.

Le saviez-vous ?

Les rameaux de santoline était utilisés dans le linges comme anti-mite. D’autre part on estime que la plante peut éloigner aussi les insectes au potager, notamment la piéride du chou.

Espèces et variétés de Santolina

Le genre comprenant 18 espèces : Santolina rosmarinifolia, aux feuilles vertes, Santolina pinnata, aux fleurs blanches,
quelques variétés :
Santolina chamaecyparissus ‘Nana’ une forme naine, Santolina chamaecyparissus ‘Lemon fizz’ au feuillage vert anis, Santolina chamaecyparissus ‘Lemon queen’ aux fleurs jaune citron, Santolina chamaecyparissus ‘Edouard Bowles’ aux capitules blancs

Lire aussi
Un petit étang Un petit étang

Une demande de Michelle de la Louvière en Belgique Pourriez-vous me donner une idée d'aménagement d'un petit etang avec la décoration du contour ? Notre proposition d'aménagement Rossano

Optimiser l'espace pour créer un petit jardin Optimiser l'espace pour créer un petit jardin

L'aménagement un espace extérieur perdu ou d’une ancienne cour en jardin est souvent affaire d'organisation et d'optimisation de l'espace. Jouez avec les effets de perspective, les couleurs,...

La santoline La santoline

Laurent BOURGEOIS de la pépinière AROM'ANTIQUE nous présente la santoline Les santolines sont des plantes très intéressantes dans un jardin de plantes aromatiques parce qu'elles sont très...

Un petit jardin en bocal Un petit jardin en bocal

La culture de plantes en terrarium ou en bocaux voire en grandes bouteilles offre des possibilités multiples à intégrer dans la décoration de votre intérieur. Spécificités de la culture sous verre...

Vos commentairesAjouter un commentaire