Herbe à sucre, Chanvre d'eau, Stévia

Herbe à sucre, Stevia rebaudiana
Herbe à sucre, Stevia rebaudiana

Botanique

Nom latin  : Stevia rebaudiana
Origine  : Amérique du sud, Paraguay
Période de floraison : Août
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : plante aromatique
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : jusqu'à 60cm
Toxicité : comestible

Planter et cultiver

Rusticité  : 10 °C
Exposition  : soleil
Type de sol : riche et drainant
Acidité du sol  : neutre, indifférent au calcaire
Humidité du sol  : normal
Utilisation : véranda, jardin, intérieur
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : éclat de souche, bouture, semis
Taille : taille en hiver
Maladies et ravageurs : pucerons, limaces

La Stevia rebaudiana ou plante à sucre est un arbrisseau, originaire d'Amérique du sud, qui pousse spontanément dans les prairies et les hauts plateaux, souvent regroupé avec 2 ou 3 autres plants.

Sous nos latitudes, l'herbe à sucre ne dépasse guère 60 cm. La tige principale, dressée, semi-ligneuse et légèrement duveteuse, porte plusieurs ramifications. Les feuilles lancéolées et dentées, sont légèrement charnues et de couleur vert clair. Au mois d'août, les fleurs apparaissent, petites et blanches. Elles produisent des graines (des akènes) d'environ 3 mm de longueur.

Intérêt de la Stévia rebaudiana

La stévia n'est pas une plante verte que l'on cultive pour ses qualités esthétiques ; son feuillage et ses fleurs sont plutôt banals. L'intérêt est ailleurs. Si vous observez le développement des feuilles, vous vous apercevrez qu'au fil des semaines, elles s'épaississent et que des nervures se dessinent. Cela signifie qu'elles ont fabriqué des glycosides naturels spécifiques, substances particulièrement plus sucrantes que le sucre blanc. Une fois séchées, les feuilles peuvent être utilisées comme édulcorant.

Plutôt qu'à l'intérieur d'un massif, la stévia trouve davantage sa place auprès des aromatiques

Culture et entretien

Si dans son milieu naturel, la stévia rebaudiana est sans conteste une vivace, les régions à hiver froid peuvent vous contraindre à la cultiver comme une annuelle. En effet, elle n'apprécie guère des températures descendant en dessous de 10°C. Pour qu'elle se développe correctement, l'idéal est de la maintenir dans un environnement où la température ambiante se situe entre 15 et 26°C ; en dessous, sa croissance est ralentie.

Côté substrat, la stévia n'est pas très exigeante quand à la nature du sol sur lequel elle pousse. Cependant, elle garde une préférence pour les terres riches. Si vous habitez des régions bien chaudes (Nice), la culture peut se faire en pleine terre. Une température minimale de 5°C est nécessaire pour qu'il y ait repousse l’année suivante. Prenez soin cependant de l'installer à l'abri du vent et ajoutez une pelleté de compost lors de la plantation. Une protection hivernale est également souhaitable (voile ou paillage).

Pour les autres, optez pour la culture en pot. Un contenant de 15 à 20 cm de diamètre sur 20 à 30 cm de hauteur, semble être la bonne dimension pour une plante adulte. N'oubliez pas d'installer une zone de drainage au fond du pot (graviers ou billes d'argiles), puis remplissez-le avec un mélange de terre et de compost bien mûr. L'hiver, rentrez le pot.

L'entretien de la stévia consiste à ne pas laisser la terre s'assécher (arrosages deux à trois fois par semaine). Pour les cultures en pot, videz la coupelle ½ heure après l'arrosage. L'eau stagnante pourrait entrainer le pourrissement des racines.

Si vous cultivez la plante pour utiliser son pouvoir sucrant, supprimez les boutons floraux lorsqu'ils apparaissent ; la floraison épuise la plante qui réduit la production de ses feuilles.

Enfin, si vous voulez multiplier vos pieds de stévia, optez plutôt pour la division de souche ; c'est de loin la solution la plus facile. Procédez à partir de juin et tout l'été.

Comment consomme-t-on la Stévia ?

Les feuilles se cueillent toute l'année (pour une plante installée à l'intérieur) au fur et à mesure des besoins, si vous les consommez fraîches.

Pour les consommer sèches, faites une seule récolte à la fin de l’été et mettez-les à sécher au soleil. Une fois sèches, réduisez-les en poudre (supprimez les morceaux de nervures et de tiges, plus amers). Conservez la poudre dans une boite. Hermétique. Une petite quantité de feuilles suffisent à sucrer un plat (coupez fin et saupoudrez) ou une boisson (laissez infuser).

Espèces et variétés de Stevia

L'espèce type

Lire aussi
L'herbe à sucre, Stevia rebaudiana L'herbe à sucre, Stevia rebaudiana

Laurent BOURGEOIS de la pépinière AROM'ANTIQUE nous parle de l'herbe à sucre L'herbe à sucre ou Stevia rebaudiana est originaire du Paraguay. Elle a un très fort pouvoir sucrant qui est même...

La stévia, un sucre zéro calorie La stévia, un sucre zéro calorie

La stévia est appréciée aux Etats-Unis, en Amérique du sud depuis de nombreuses années et au Japon depuis plus de 20 ans. La stévia est une plante ultra sucrante, sans arrière goût et surtout sans...

La faucille, du blé à l'herbe La faucille, du blé à l'herbe

La faucille, un outil qui rend encore de bons services au jardin L'apparition de la faucille remonte au néolithique. Les premiers agriculteurs inventent un instrument composé de plusieurs lames de...

L'herbe à chat L'herbe à chat

Le terme « herbe à chat » regroupe plusieurs plantes n'ayant pas toutes les mêmes effets sur nos chats. Elles offrent un alternative aux plantes vertes pour les chats d'appartement trop souvent...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Noisette (Haut de france)
    Cela m'a bien plus plus encore. Merci pour votre présentation très intéressante !
    Répondre à Noisette
    Le 19/03/2016 à 13:34