Viorne à grosses têtes, Boule de neige chinoise

Viorne à grosses têtes, Boule de neige chinoise, Viburnum macrocephalum

La viorne à grosses têtes, Viburnum macrocephalum est un petit arbuste décoratif solide et florifère, sans entretien. Rappelant les hortensias à fleurs blanches, il existe en culture sous 2 formes : stérile et en ‘boule de neige’ ou fertile avec une fructification décorative.

Botanique

Nom latin  : Viburnum macrocephalum
Famille  : Caprifoliacées
Période de floraison : avril-mai
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : arbuste à fleurs
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 2,50 à 4 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, jusqu'à -17 °C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : assez riche, humifère
Acidité du sol  : moyennement acide à neutre
Humidité du sol  : normal à frais et un peu drainant
Utilisation : arbuste isolé, massif, haie libre
Plantation, rempotage : automne et printemps
Méthode de multiplication : bouture, marcottage

Généralités

Viburnum macrocephalum, la viorne à grosse tête est un arbuste au feuillage caduc appartenant à la famille des Adoxacées, comme les sureaux (genre Sambucus). Ce genre compte 150 espèces dont beaucoup sont intéressantes et dont pourtant peu sont couramment cultivées. La viorne à grosses têtes, originaire du centre de la Chine, fait partie des espèces peu connues. La première forme apportée en horticulture était la boule de neige chinoise, une forme stérile, à ne pas confondre avec les boules de neige de Viburnum opulus. Aujourd’hui la forme sauvage, qui a d’autres attraits peut aussi être trouvée chez les producteurs.

Description de la viorne à grosses têtes

Viburnum macrocephalum forme un arbuste très ramifié de forme globalement souple et arrondie qui se limite entre 2 et 4 m de hauteur. L’arbuste est caduc, dévoilant en hiver ses jeunes rameaux de couleur claire. Ses feuilles sont opposées, ovales à elliptiques, longues de 5 à 11 cm, blanc grisâtre au sortir de bourgeon, vertes en été, et rougeoyantes à l’automne.

Les fleurs apparaissent après les feuilles, à chaque bout de ramilles ; très nombreuses. Elles sont rassemblées en cimes ombelliformes larges de 8 à 18 cm. Chaque cime comporte 2 types de fleurs : des fleurs centrales fertiles, petites, à la corolle verdâtres, entourées de fleurs stériles, mais très voyantes, à 5 pétales plats qui deviennent blanc pur, larges de 2 à 4 cm chacune. Mellifères et pollinisées par les insectes, elles ne tardent à produire de petites drupes rouges, murissant en noir.

La forme la plus couramment cultivée, horticole, est Viburnum macrocephalum var. macrocephalum, dont toutes les fleurs de la cime sont stériles et décoratives, appelée Boule de neige chinoise. Ses buissons sont souvent plus trapus, plus larges que haut.

Variétés de viorne à grosses têtes

  • Viburnum macrocephalum f. keteleeri est le nom de la forme sauvage de l’espèce, fertile, aux panicules étalées produisant ensuite les fruits rouges.
  • Viburnum macrocephalum ‘Happy Fortuna’, est la forme stérile améliorée de Viburnum macrocephalum var macrocephalum, aux énormes inflorescences et de forme compacte.
  • Viburnum x ‘Nantucket’ est un croisement de Viburnum macrocephalum f. keteleeri avec V. x ‘Esquimau’, ses panicules intéressantes comportent les deux types de fleurs.
  • Viburnum x carlcephalum est un croisement de V. carlesii et V. macrocephalum f. keteleeri

Comment cultiver la viorne à grosses têtes ?

Viburnum macrocephalum se plaît dans un sol assez riche, de type humifère, à tendance acide. Point de vue humidité, la terre doit normale à fraîche, mais non gorgée d’eau. La viorne à grosses têtes a besoin d’une exposition en plein soleil ou au moins à mi-ombre.

Ces conditions de culture, assez larges et sans excès, en font un arbuste facile à réussir et à utiliser en isolé, dans une haie non taillée, ou encore en fond de massif.

L’arbuste est installé d’octobre à avril dans une large et profonde fosse de plantation où la terre est mélangée avec du terreau de plantation.

Comment multiplier la viorne à grosses têtes ?

Les boutures sont de reprise malaisée, mais possible avec des hormones en juin/juillet à partir de bois vert et en automne à partir de tiges lignifiées.

Les marcottes demandent près d’une année, mais l’enracinement est presque systématique.

Les graines de la forme fertile sont semées en automne pour germer l’année suivante.

Espèces et variétés de Viburnum

Plus 150 espèces d’arbustes dans le genre

  • Viburnum tinus, le laurier thym
  • Viburnum plicatum, aux inflorescences plates,
  • Viburnum x bodnantense, de superbes hybrides parfumés
  • Viburnum opulus, une espèce indigène française, souvent cultivée sous la forme ‘Boules de neige’
  • Viburnum carlesii, la viorne de Corée
  • Viburnum carlcephalum, la viorne carlcephalum
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Les bienfaits de la neige au jardin Les bienfaits de la neige au jardin

Dans certaines régions, les chutes de neige n'ont rien d'exceptionnel en hiver. Elles couvrent alors chaque année le jardin d'un épais manteau blanc. Considérée comme une calamité par la plupart...

Le jardin après la neige Le jardin après la neige

Parure immaculée aux notes féeriques, la neige apporte une ambiance feutrée au jardin qui semble soudain figé dans l'immobilisme et le silence. Une fois les derniers flocons tombés, il sera temps...

Le hamster russe, une boule de poils craquante Le hamster russe, une boule de poils craquante

Petite boule de poil à la bouille craquante, le hamster russe fait partie de ces animaux achetés sur un coup de cœur, mais attention il requiert des soins bien spécifiques et une attention...

Le Cavalier King Charles, une boule d'énergie Le Cavalier King Charles, une boule d'énergie

Petite boule d'énergie, le Cavalier King Charles Spaniel inspire la joie et la bonne humeur. Espiègle, joueur, il est le compagnon parfait pour les enfants et pour les maîtres sportifs qui pourront...

Vos commentairesAjouter un commentaire