Comment organiser un grand jardin ?

Annecé nous explique comment doit-on s'y prendre pour organiser les parcelles du jardin, afin que le jardinier et la biodiversité soient dans une relation gagnant – gagnant.

Je m'abonne 

Le jardin d'ornement et la prairie

S'occuper d'un jardin de grande superficie peut s'avérer compliqué et chronophage. Afin de se simplifier la tâche et d'optimiser l'espace et le temps de travail, Annecé a fait le choix de diviser sa grande parcelle de 4 000 m2 en deux parties : d'un côté, une prairie a été semée, et de l'autre, le jardin d'agrément a été installé.

Pourquoi mettre en place une prairie ?

Il y a trois raisons majeures qui peuvent pousser le jardinier à transformer une partie de son jardin en prairie.

  • Premièrement, un grand jardin demande beaucoup d'entretien. Transformer une partie de celui-ci en prairie, dans laquelle les plantes vont se développer sans aucune intervention une fois semées, permet d'alléger la charge de travail du jardinier (pas de taille, pas de rempotage, pas de binage...).

  • Deuxièmement, la prairie semée comprend de nombreuses plantes mellifères, comme la phacélie, le bleuet, ou encore le trèfle. Ces plantes permettent de nourrir les abeilles des ruches installées dans le jardin afin de favoriser la biodiversité et la pollinisation des plantes cultivées.

  • Troisièmement, la prairie sert à accueillir des animaux 'de la ferme'. Deux moutons sont hébergés sur le site. Ils permettent de s'affranchir du travail de fauchage ou de tonte de la prairie, tout en s'alimentant, seuls. Ils viennent rejoindre un petit groupe de dix poules qui, de leur côté, fournissent les œufs. Une cabane installée à l'ombre d'un pommier sert d'abri aux moutons et au poulailler.

Le jardin d'ornement

D'inspiration permacole, avec le souci du respect du vivant, le jardin, cultivé en bio, se devait d'être, également, esthétique. Ainsi, différentes zones de taille et de formes diverses ont été créées. Des fleurs, intéressantes pour les auxiliaires, ont été semées sur toutes les bordures du jardin. Elles vont attirer papillons et abeilles nécessaires à la pollinisation des fleurs et des légumes cultivés et rendre le site plus joli durant le printemps et l'été.

Ce qu'il faut retenir...

Diviser en deux espaces votre parcelle vous permet de profiter d'un jardin d'agrément en famille et de laisser, également, la nature profiter de votre jardin.

Lire aussi
Comment débuter sa ruche au jardin ? Comment débuter sa ruche au jardin ?

André LETORT et Gérard BOURGES d'Au Jardin des Cistes nous explique comment débuter sa ruche au jardin.

Organiser son potager Organiser son potager

Un potager, tout comme un jardin ornemental, reflète souvent la personnalité de son propriétaire. Que votre style soit créatif, fantaisiste ou classique, une bonne organisation de l'ensemble du...

Comment réussir son jardin de tulipes ? Comment réussir son jardin de tulipes ?

Un jardin sans Tulipes n'est pas un vrai jardin de printemps ! Le large choix des coloris et des formes est si riche que la Tulipe se marie avec tous[...]

Le grand nettoyage de printemps du bassin Le grand nettoyage de printemps du bassin

Les beaux jours reviennent et avec eux, la hausse des températures qui sonne le réveil du bassin d'ornement. C'est la période idéale pour procéder à un grand nettoyage de printemps[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Jacques (Sudpresse)
    Très mauvaise organisation qui exigera beaucoup trop de travail. Exemple : pourquoi un espace de plantation légèrement surélevé et entouré de planches de bois (à durée éphémère) et qui va poser des problèmes d'arrosage trop réguliers. La logique réside en une plate bande à même le sol. Les moutons et la volaille ne font pas bon ménage dans une cohabitation. Où est la parcelle d'agrément ? Attention, les moutons grignotent l'écorce des fruitiers.
    Répondre à Jacques
    Le 09/05/2020 à 11:05
    ColineMV (Boischaud/cher)
    Avis d'expérience ou de principe ? Nous avons 11600m2... une partie prairie qui se débrouille très bien toute seule, une petite zone "famille" entourée d'arbres (fraîcheur) et de fleurs vivaces (moins de boulot) en bande surélevée (un parpaing), qui évite de les tondre, les piétiner... ainsi qu'un potager en plate bande... légèrement surélevées (1 parpaing) surmontée de planches entourant la plate bande. TRÈS PRATIQUE : je peux "m'assoir" sur la planche quand je travaille sur la zone (largeur prévue pour ne pas avoir a marcher dedans), permet de tendre dessus un voile protégeant les semis, un filet protégeant des oiseaux...) la plus ancienne (1er essai) a maintenant 15 ans, jamais de problème de sècheresse ou autre, les planches (pour coffrage de béton, bien passées à l'huile de lin avant usage) tiennent très bien. (J'avais prévu de les re-huiler, mais n'ai pas eu le temps pour le moment.) Je nettoie une fois l'an à l'automne (avec un petit croc, je destabilise puis enlève les éventuelle adventices) le sol est TOUJOURS largement couvert d'une bonne couche de foin (protège du froid, de l'évaporation, du tassement de la pluie et nourri la terre en se décomposant). Je laisse ponctuellement les poules y faire un tour, elles nettoient très bien les allées, et ne vont guère dans les plate-bandes surélevées... J'ai une amie qui a dans son champs attenant à sa maison des moutons qui cohabitent très bien avec ses poules, oies et canards qui y vont comme ils le veulent...
    Répondre à ColineMV
    Le 25/05/2020 à 16:24