Arbre aux papillons, Buddléia du père David

Arbre aux papillons, Buddléia du père David, Buddleia davidii
Arbre aux papillons, Buddléia du père David, Buddleia davidii

Botanique

Nom latin  : Buddleia davidii
Synonymes  : Buddleja davidii
Famille  : Scrophulariacées
Origine  : Chine
Période de floraison : été
Couleur des fleurs  : blanc, rose, violet, bleu
Type de plante : arbuste à floraison estivale
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : jusqu'à 6 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique
Exposition  : soleil
Type de sol : ordinaire, légers, même secs ou rocailleux
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : normal, voir calcaire
Utilisation : isolé, haie libre, bac dans sa forme naine
Plantation, rempotage : automne
Méthode de multiplication : boutures à talon prélevées en août et plantées dans un mélange de sable et de terreau par moitié
Taille : Pour éviter qu'il ne prenne trop d'ampleur et pour obtenir de plus belles fleurs, rabattez-le entre novembre et mars en laissant deux ou trois yeux à la base (environ 20 cm du sol).
Maladies et ravageurs : Il ne craint aucun parasite particulier.

Chez la plupart des espèces, les feuilles sont opposées, entières, avec des nervures bien apparentes. Le buddléia du père David (Buddleja davidii), plus connu sous le charmant nom d'arbre aux papillons forme un buisson généreux, très touffu aux longues branches florifères.

Grande vedette parmi les arbustes à floraison estivale, le Buddleja davidii, est aussi appelé " lilas d'été " en raison de la forme de ses fleurs ou " arbre aux papillons ". Il doit ce nom poétique, à ses fleurs parfumées qui attirent irrésistiblement les papillons qui viennent les butiner. On dit que c'est une plante mellifère. De nombreux papillons viennent en permanence sur les fleurs, notamment les " petites tortues " (Aglais urticae), les vulcains (Vanessa atalanta) et les paons de jour (Inachis io) qui semblent ne pas pouvoir se passer des fleurs du buddléia. Si vous aimez observer les lépidoptères, plantez aussi des Sedum spectabile qui sont tout aussi attractifs.

Par sa croissance rapide et généreuse, le buddléia forme un écran de végétation d'aspect très naturel.

Ce sont des arbustes assez imposants qui doivent être installés à l'arrière plan des grands massifs d'arbustes. Ils conviennent idéalement aux haies vives et aux jardins naturels, en raison de leur silhouette anticonformiste, très décontractée. Il vaut mieux éviter de les planter en isolé, car ils sont peu garnis à la base.

Vous pouvez renforcer l'intensité de la floraison estivale des buddléias en les mariant avec des althéas (Hibiscus syriacus) qui fleurissent au même moment. La légèreté d'un Desmodium est également appréciable pour accentuer le côté "nature" d'une composition. Un Hydrangea paniculata 'Tardiva' fleurira aussi à la même époque. La présence d'un Caryopteris, un peu plus tardif, permet d'allonger l'intérêt décoratif du massif.

Dans les haies libres vous pouvez les associer sur le même plan avec des lilas, du noisetier pourpre (dans ce cas, utilisez un buddléia blanc pour créer un beau contraste).

Pour une terrasse, les formes classiques sont beaucoup trop imposantes. Utilisez en revanche la forme naine 'Nanho Blue', beaucoup plus compacte et très florifère ou même 'Lochinch' pour un bac de 40 cm de profondeur.

Les inflorescences de buddléia peuvent être coupées et mises en vase. Les grands épis s'associent joliment aux ombelles des berces et de l'ammi ainsi qu'aux fleurs nuageuses du gypsophile ou de la rue des prés (Thalictrum delavayi), pour composer des bouquets champêtres. On peut également l'associer dans des bouquets plus prestigieux avec les lis jaunes ou tigrés et des agapanthes.

Faut-il tailler le buddléia chaque année ?

Oui, car sans une coupe sévère, le buddléia se dégarnit rapidement de la base, en formant une touffe ligneuse peu esthétique, mais aussi et surtout il vit beaucoup moins longtemps (moins de dix ans) et fleurit de façon éparse s'il est laissé à l'abandon.

Une plante envahissante

Le buddléia est considéré comme espèce envahissante et peut devenir très gênant dans les espaces naturels non entretenus (en dehors des jardins, donc). Il concurrence et remplace les autres espèces locales, provoquant une perte de biodiversité. Ces problèmes sont localisés mais s'étendent constamment et ajoutés aux nombreuses autres espèces exotiques "sévissant", il convient d'y être attentif.

Le saviez-vous ?

Le buddléia du père David a été trouvé au centre de la Chine en 1869 par ce dernier, qui fut le premier à le décrire. Mais la plante resta inconnue jusqu'à ce que le docteur Augustine Henry (1857 - 1930), botaniste anglais la redécouvre en 1890 dans la province de Se-Tchouan. Les premières graines parvinrent en Europe en 1893. Le premier sujet " français " a été semé en France en 1895 à Verrières-le-Buisson, dans la propriété de la famille Vilmorin. Auguste Louis Maurice de Vilmorin (1849 - 1918) en avait reçu des graines de l'abbé Soulié (1858 - 1905) qui travaillait pour les Missions étrangères. La plante s'est démocratisée à partir de 1916. Buddleja davidii est une grande plante buissonnante pouvant atteindre 5 m de hauteur, dont les branches s'étalent largement. L'arbuste fleurit de juillet à septembre, sur des pousses de l'année, dans les tons bleu, violet, lilas, blanc, selon les variétés et les cultivars.

Buddleja globosa a été la première espèce connue. La plante a été découverte au Pérou par Joseph de Jussieu (1704 - 1779), botaniste de l'expédition de La Condamine. Bernard de Jussieu (1699 - 1777), frère de Joseph, reçut les graines en 1774 et les planta au jardin du Roi (Jardin des Plantes).

Le Buddleja a longtemps été intégré dans la famille des Loganiacées, qui regroupe essentiellement des plantes tropicales, dont les Strychnos, arbres redoutables dont on extrait la strychnine et le curare. Le buddléia est lui aussi une plante toxique, contenant de l'aucubine.

Les Buddléiacées se distinguent des Loganiacées par un nombre d'étamines inférieur aux lobes de la corolle. Cette famille, créée par Karl Wilhelm (1848 - 1933) compte dix genres et environ 150 espèces, originaires des régions chaudes.

Le nom Buddleja est dédié au révérend Adam Buddle, un médecin pasteur et botaniste amateur anglais (1660 - 1715). Il a été attribué à la plante par le naturaliste suédois Karl von Linné (1707 - 1778).

L'espèce Buddleja davidii a été nommée par le botaniste français, Adrien René Franchet (1834 - 1900). Le buddléia du père David est dédié à ce célèbre missionnaire français (1826 - 1900), naturaliste de grand talent qui a découvert de nombreuses espèces du plus grand intérêt dont le grand panda et le cerf du père David.

Le Buddleja a été aussi nommé Chilianthus par John William Burchell (1781 - 1863) et Nicodemia par Michele Tenore (1780 - 1861), mais en botanique, c'est toujours la première dénomination qui est officiellement reconnue.

Espèces et variétés de Buddleia

Le genre comprend 100 espèces

  • 'Royal red' aux fleurs rouges
  • 'Empire blue' aux fleurs bleues fonçées
  • 'Pink' aux fleurs roses
  • 'White profusion ' aux fleurs blanches
  • Buddleja alternifolia se caractérise par ses feuilles alternes de 3 à 10 cm de long, d'un vert grisâtre et ses rameaux retombants de 2 à 4 m de long, forme 'Argentea', dont les feuilles sont couvertes d'un duvet très dense, qui lui donne un aspect argenté
  • Dans le Midi, on pourra aussi cultiver le Buddleja globosa
Lire aussi
Tailler et entretenir l'arbre à papillons Tailler et entretenir l'arbre à papillons

Le Buddleia est un arbuste surprenant par sa floraison abondante et de longue durée exhalant un doux parfum de miel. Pour fleurir avec opulence, cette plante qui attire les papillons, a besoin de...

Les lépidoptères ou papillons Les lépidoptères ou papillons

Les lépidoptères plus communément appelés papillons sont caractérisés par des pièces buccales en trompe, enroulée en spirale pour collecter le nectar, deux paires d'ailes recouvertes d'écailles...

La dévitalisation d'une souche d'arbre La dévitalisation d'une souche d'arbre

Il est parfois difficile de se débarrasser d'une souche d'arbre. La nature reprenant bien vite ses droits, vous verrez apparaître de nombreuses pousses dès le printemps, réduisant votre travail à...

Interview de Patrick Dujardin, président de l'Arbre en pot Rouen Interview de Patrick Dujardin, président de l'Arbre en pot Rouen

Patrick Dujardin, président de l'Arbre en pot Rouen répond à nos questions. Pouvez-vous présenter votre association "Arbre en pot Rouen" et ses objectifs ? L'Arbre en Pot existe depuis 8 ans et...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • J3V (Belgique)
    Le Buddléia est une plante nocive pour les papillons et pour les autres plantes. Car les chenilles ne savent manger les feuilles de Buddléias et cette plante envahissante empêche les autres plantes de pousser. Une crasse !
    Répondre à J3V
    Le 07/10/2016 à 18:07
  • La fouine (Ile de France)
    J'ai planté 3 arbres à papillons de couleurs différentes en triangle et le résultat est magnifique, ça fait un arbre tricolore. Je voudrais savoir s'il faut couper les fleurs fanées au fur et à mesure ou bien les laisser sur l'arbre ?
    Répondre à La fouine
    Le 23/08/2016 à 11:10
  • Gege (Mai e et loire)
    Cette plante est toxique pour les papillons et totalement envahissante. Svp arrêtez de planter ça !
    Répondre à Gege
    Le 17/10/2015 à 11:38
  • Gene La Picarde
    Pour le moment je viens de les recevoir et ceux ci mesurent 30 cm , il faut combien de temps pour qu'ils soient grand
    Répondre à Gene La Picarde
    Le 11/04/2013 à 20:48
  • Bahnhof Gosig
    She's got you high
    Répondre à Bahnhof Gosig
    Le 21/11/2012 à 20:08
  • France Lavallée
    Et bien l'an prochain printemps 2013, j'aurai dans ma cour un Buddléia et plein plein amis papillons, j'ai des fleurs artificielles présentement dans mes plates bandes et des papillons qui viennent me voir IMMAGINÉ l'été 2013, que de belles photos à venir....
    Répondre à France Lavallée
    Le 23/08/2012 à 02:43
  • Matinyoupi (Région parisienne)
    Dans mon précédent jardin, j'avais un arbre à papillons énorme (un arbre en fait). C'est une vraie plaie !! Il faisait des rejets partout, poussait bien trop vite. C'est impossible de s'en débarrasser. C'est très envahissant (d'ailleurs j'ai remarqué qu'on en voit plein sur le bord des chemins de fer). Je ne le conseillerais VRAIMENT pas.
    Répondre à Matinyoupi
    Le 13/10/2008 à 21:37
  • Jürgend (Picardie)
    Nous avons emmenagé deux ans plus tôt dans notre nouvelle maison, laquelle comporte dans son jardin un magnifique Buddleia aux fleurs mauve clair haut de plusieurs mètres. Laissé à l'abandon par les propriétaires précédents, nous l'avons taillé de manière sévère en mars 2006 et avons eu l'agréable surprise de le voir reprendre à nouveau à tel point qu'il nous a offert des fleurs de près de 55 cm de long cet été. Toute la journée, les papillons se relaient sur ce Buddleia(machaons, paons du jour, moro-sphinx, vulcains, etc.). C'est un ballet continuel de papillons. C'est un arbre tout simplement magnifique. Nous avons été tellement séduits que nous avons depuis planté 3 autres Buddleias (un rouge, un bleu et un mauve foncé). Nous envisageons l'achat d'un nouveau Buddleai blanc.
    Répondre à Jürgend
    Le 22/08/2006 à 13:10