Grémil diffus

Grémil diffus, Lithodora diffusa

Botanique

N. scientifique Lithodora diffusa
Synonyme Lithospermum diffusum
Origine Europe du sud
Floraison mai à juin
Fleurs bleu
Typeplante de rocaille
Végétationsous-arbrisseau
Feuillage persistant
Hauteur10 à 20 cm

Planter et cultiver

Rusticité rustique, -19°C
Exposition soleil à mi-ombre
Soldrainant et non calcaire
Acidité acide à légèrement acide
Humidité normal, supporte les périodes de sécheresse
Utilisationrocaille, talus, bordure, potée
Plantationprintemps
Multiplicationboutures, semis
Grémil diffus, Lithodora diffusa

Le grémil diffus, Lithodora diffusa est un sous-arbrisseau de la famille des Boraginacées. D’origine européenne, il se rencontre à l’état sauvage dans les Pyrénées, en Espagne et même au Maroc où il pousse en moyenne altitude, il est donc bien rustique.

Lithodora diffusa est une petite plante vivace basse qui trouve sa place en rocaille ou en bordure de massif. Il est facile de culture dès que l’on tient compte de ses quelques exigences.

Description du grémil diffus

Lithodora diffusa est un petit arbuste aux branches ramifiées qui s’allonge à partir d’un unique tronc, enraciné en profondeur. L’arbuste s’étale sur 50 cm et ne dépasse guère les 20 cm de hauteur, prostré contre la terre, surtout pour les variétés ‘Heavenly blue’ et ‘Grace Ward’, plus basse que le type. Les petites feuilles, assez denses sur les branches, sont étroites et allongées, un peu coriaces, vert foncée, velues et persistantes. Elle fond un bel écrin à la multitude de petites fleurs bleu gentiane qui apparaissent en grand nombre en mai, puis plus sporadiquement le reste de l’été. La variété ‘Star’ montre des fleurs blanches marquées d’une étoile bleue et ‘Peter’s Favorite’ est admirablement lumineuse avec ses fleurs blanc pur.

Culture de Lithodora diffusa

Le grémil diffus se cultive dans un sol relativement acide, surtout sans calcaire. Son exposition doit être ensoleillée au moins la moitié de la journée pour avoir une floraison dense. Le sol doit être également assez drainant, d’ailleurs un grémil diffus bien enraciné est capable de supporter des périodes de sécheresse.

Il est installé au printemps, en mélangeant à la terre du jardin un peu de gravier fin non calcaire, de terre de bruyère, et de terreau ou compost pour enrichir. Durant le premier été, il faut copieusement arroser Lithodora diffusa afin que ses racines s’enfoncent en profondeur.

Une terre calcaire ou un manque de richesse du sol amène la plante à faire de médiocres feuilles jaunes : c’est la chlorose (manque de fer). Pour la pauvreté du sol, la solution consiste à lui offrir une couche de compost en surface au printemps.

Au bout de quelques années, la plante peut devenir dégingandée ou devenir dégarnie en son centre. Une petite taille de rafraichissement se fait alors juste après la période de forte floraison. On peut de plus en profiter pour tenter de faire quelques boutures. Une taille légère tous les ans à la même période, oblige l’arbrisseau à se ramifier davantage, et à fleurir plus l’année suivante.

Multiplier Lithodora diffusa

Lithodora diffusa se bouture avec de petits rameaux non lignifiés, de 3 à 6 cm de longueur. Un peu d’hormone d’enracinement peu aider. Il ne faut pas oublier d’en secouer l’excèdent de poudre, sinon l’effet est contraire. Les boutures sont enterrées au 2 tiers dans du sable humide non calcaire et couvertes d’un plastique. Les racines apparaissent en 1 à 2 semaines environ à 20°C. Après 2 semaines, elles sont repiquées individuellement dans des pots. Pincer le bourgeon terminal oblige le pied de Lithodora diffusa à se ramifier. Les grémils diffus sont ensuite mis en place au jardin au printemps.

Certaines variétés sont protégées par un brevet.

Espèces et variétés de Lithodora

environ 7 espèces dans ce genre
Lithodora diffusa ‘Star’, aux fleurs blanches et bleues
Lithodora diffusa ‘Peter’s favorite’ blanc
Lithodora diffusa ‘Heavenly Blue’, très bleu et plus prostré

Lire aussi
Orme champêtre et l'orme diffus : fiche botanique Orme champêtre et l'orme diffus : fiche botanique

Fiche botanique de l'orme champêtre et de l'orme diffus

Véronique prostrée, Veronica prostrata Véronique prostrée, Veronica prostrata

L'une des représentantes les plus célèbres d'un genre qui compte près de 250 espèces, Veronica prostrata ou plus communément la véronique prostrée est une vivace qui forme des tapis avec[...]

Cornouiller des pagodes, cornouiller discuté, Cornus controversa Cornouiller des pagodes, cornouiller discuté, Cornus controversa

Ce cornouiller des pagodes est atypique, c'est l'un des plus grands d'un genre comptant plus de 45 espèces. C'est un magnifique petit arbre, au port globuleux, remarquable surtout par ses[...]

Peyote, Peyotl, Lophophora williamsii Peyote, Peyotl, Lophophora williamsii

Le peyotl est un cactus célèbre, en raison des substances hallucinogènes que contiennent les pieds âgés. Pour les cactophiles, son attrait réside dans sa rareté et son aspect cotonneux sans[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Alexandra (Rhône-Alpes / Lyon)
    Bonjour, J'ai acheté un lithodora bleue début septembre, sans fleurs mais au beau feuillage vert foncé. Rempoté sur mon balcon par la suite et placé en plein soleil (6e étage, plein sud), celui-ci a petit à petit "cramé". Les feuilles vertes se sont asséchées, elles sont devenues marrons, recroquevillées et cassantes. Aujourd'hui l'intégralité du plan est sec,"fané". J'ai pourtant lu que cette plante n'aimait pas trop être arrosée... Que faire pour que celui-ci reparte de plus belle ?
    Répondre à Alexandra
    Le 06/11/2014 à 13:57
    Sophia (Centre)
    Un jeune plant a toujours besoin d'être arrosé le temps que ses racines se développent. Vous ne dites pas à quelle saison votre plant s'est abîmé. Le mien, l'hiver en terre il est marron et semble mort, la première année j'ai failli l'arraché, heureusement que j'ai patienté. au printemps il a produit de nouvelles pousses sur des tiges qui semblaient morts. Donc peut être juste un peu de patience.
    Répondre à Sophia
    Le 02/05/2015 à 12:15