Chanterelle noircissante

La Chanterelle noircissante est un champignon peu commun qui n'incite guère à la consommation de part sa chair noircissante à la moindre blessure.

Chanterelle noircissante, Craterellus melanoxeros
Chanterelle noircissante, Craterellus melanoxeros

Botanique

N. scientifique Craterellus melanoxeros
Synonymes Cantharellus melanoxeros, Craterellus cibarius var. ramosus
Famille Cantharellacées
Chapeau jaune terne, noircissant dans les blessures, entre 3 et 9 cm
Hyménium plis gris violacé
Spores sporée pâle, crème à jaunâtre
Anneau absent
Pied jaune crème, noircissant, 3 à 10 cm de haut
Chair mince, blanchâtre
Volve absente
Odeur faiblement fruitée

Habitat et usages

Répartition France, Europe
Périodeaoût à novembre
Habitatforestier, sous feuillus et sous conifères
Confusions possiblesCraterellus ianthinoxanthus, Craterellus lutescens
Toxicitéaucune
Intérêt culinairecomestible
Usagesculinaires
Chanterelle noircissante, Craterellus melanoxeros

La Chanterelle noircissante, Craterellus melanoxeros compte parmi les meilleurs comestibles de sa famille les Cantharellacées. Basidiomycète peu commun, elle n'incite guère à la consommation de part sa chair noircissante à la moindre blessure.

Description de la Chanterelle noircissante

Le chapeau de la Chanterelle noircissante mesure entre 3 et 9 cm, sa couleur peut varier du jaune terne, sale, au jaune citron. De plus, au court de son développement le sporophore peut-être blessé et ces zones abîmées se colorent de teintes grisâtres puis noirâtres. Son chapeau est mince et en forme d'entonnoir irrégulier. La marge est enroulée et se pigmente de brun avec l'âge. L'hyménium, surface inférieure du chapeau, n'est pas composé de lames mais de plis bien formés, décurrents, c'est-à-dire qu'ils descendent sur le pied. Cet hyménium présente une teinte particulière qui évolue du gris violacé pâle au gris jaunâtre. Le pied jaune ochracé se teinte de gris puis de noir, tout comme le chapeau, lorsqu'il est blessé. Il est fin et mesure jusqu'à 10 cm de haut. La chair blanchâtre est mince et friable, elle noircit à la coupe et au séchage. Sa saveur est douce et son odeur légèrement fruitée.

Craterellus melanoxeros est mycorhizique, elle s'associe aux racines des arbres environnants et tisse des liens à bénéfices réciproques.

Détermination de Craterellus melanoxeros

Possédant la caractéristique d'une chair noicissante dans les blessures, il est difficile de confondre Craterellus melanoxeros. Cependant deux espèces de chanterelles peuvent prêter à confusion. La Chanterelle jaune et violette, Craterellus ianthinoxanthus, qui ne noircit pas et dont les plis sont moins marqués. De plus, son pied est plus court et plus trapu que la Chanterelle noircissante. Une autre confusion est possible avec la Chanterelle jaune, Craterellus lutescens qui est en forme de trompette, elle pousse seulement sous les conifères, sa chair ne noircit pas et son chapeau est brun-jaune. S'il est peut probable de confondre Craterellus melanoxeros avec un autre champignon, un manque d'inattention ne sera pas fatal étant donné que les deux chanterelles précédentes sont comestibles.

Milieu de vie

La Chanterelle noircissante est une espèce peu commune qu'il est possible de retrouver de la fin de l'été jusqu'à la fin de l'automne en milieu forestier. On ne lui connaît pas de milieu de développement particulier, si ce n'est qu'elle se développe dans les forêts de feuillus et de conifères de nos régions. Elle est souvent aperçue par petits groupes d'individus. Étant un comestible peu commun, il est préférable de ne toucher cette Chanterelle qu'avec les yeux et de ne pas la cueillir.

Intérêt culinaire

Du fait de sa rareté, cette espèce comestible ne garnit pas les plats. Ainsi, rares sont les recettes associées à la Chanterelle noircissante. Il est cependant probable que sa préparation et sa dégustation se rapproche de celles d'autres Chanterelles plus connues, comme la Trompette-de-la-mort, un excellent comestible.

Usages de la chanterelle noircissante

Les utilisations sont culinaires mais les usages et propriétés de cette espèce ne sont pas référencés.

Espèces et variétés de Craterellus

Toutes les Chanterelles sont comestibles mais certaines sont plus rares que d'autres :

  • Craterellus lutescens f. luteocomus : espèce rare, chapeau en entonnoir, forme complètement jaune à jaune orangé
  • Craterellus ianthinoxanthus : Chanterelle jaune et violette, espèce rare, chapeau en entonnoir, orangé rosâtre puis jaune ochracé
  • Craterellus sinuosus : Chanterelle sinueuse, espèce peu commune, chapeau brun à bords plus clairs
  • Craterellus cinereus : Chanterelle cendrée, espèce peu commune, chapeau en entonnoir percé au centre, noir puis grisâtre
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Chanterelle en tube, Chanterelle en trompette, Girolle grise, Craterellus tubaeformis Chanterelle en tube, Chanterelle en trompette, Girolle grise, Craterellus tubaeformis

Cousine de la trompette des morts, Craterellus tubaeformis, avec son long pied jaune surmonté d'un chapeau en coupe ressemble aussi à une trompette mais la « Chanterelle en tube » garde[...]

Chanterelle sinueuse, Craterelle, Chanterelle ondulée, Craterellus sinuosus Chanterelle sinueuse, Craterelle, Chanterelle ondulée, Craterellus sinuosus

Aussi bon comestible que ses cousines les Girolles et autres Chanterelles, la petite Chanterelle ondulée est un champignon peu commun qui se récoltera et se dégustera avec plaisir non seulement[...]

Chanterelle jaune, Craterelle jaune, Craterellus lutescens Chanterelle jaune, Craterelle jaune, Craterellus lutescens

Petite trompette aux teintes vives, la Chanterelle jaune, Craterellus lutescens, égaie les sous-bois de conifères les jours les plus courts de l'automne. Ce champignon Basidiomycète est un aussi...

Chanterelle violette, Oreille d'âne, Gomphus clavatus Chanterelle violette, Oreille d'âne, Gomphus clavatus

La Chanterelle violette est remarquable par sa forme insolite, sa teinte violette, mais peu savent que ce champignon comestible est protégé et ne peut plus être consommé.

Vos commentairesAjouter un commentaire