Pavot d’Islande, Pavot nudicaule

Pavot d’Islande, Pavot nudicaule, Papaver nudicaule

Botanique

Nom latin  : Papaver nudicaule
Synonymes  : Papaver croceum, Papaver miyabeanum, Papaver amurense, Papaver macounii
Famille  : Papavéracées
Origine  : Amérique du nord, Asie
Période de floraison : fin mai à juillet
Couleur des fleurs  : orange, rouge, jaune, blanc, rose
Type de plante : plante de rocaille, plante alpine
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 45 à 60 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, -40°C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : léger et drainant
Acidité du sol  : légèrement acide à légèrement alcalin
Humidité du sol  : normal
Utilisation : massif, rocaille chaude, potée
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis

Le pavot d’Islande, Papaver nudicaule est une plante vivace de la famille des Papavéracées. Ce pavot est originaire des régions aux étés frais d’Amérique du nord et d’Asie. Son port est particulièrement gracieux, sa floraison vive et légère, est durable. C’est une plante de choix dans les jardins, d’autant qu’avec quelques précautions sa culture est assez aisée.

Description du pavot d’Islande

Papaver nudicaule est un pavot de faible développement. Ses racines s’organisent autour d’une racine pivotante qui lui permette d’aller en profondeur dans le sol. Les feuilles sont disposées en rosettes basales qui s’étoffent avec le temps, s’étalant au plus sur 20 cm. Les feuilles sont allongées et dentelées plus ou moins profondément. Bleutées, elles sont parsemées de longs poils.

A partir de mai, les hampes florales velues émergent en grand nombre de la base, non ramifiées, et sans la moindre bractée, elles s’élèvent jusqu’à 60 cm de hauteur. D’abord harmonieusement ployées en col de cygne, elles se redressent au moment où éclate le bouton floral. Les fleurs de coquelicot, grandes par rapport au reste de la plante montrent de multiple coloris : blanc, jaune, orange, rouge, rose… La couleur dominante étant le blanc. Ces fleurs durent plus longtemps que les coquelicots, près d’une semaine. Elles attirent nombre d’insectes pollinisateurs qui les fécondent. Les fruits sont allongés, lorsqu’ils sont mûrs, ils s’ouvrent sur leur partie supérieure, disséminant de nombreuses petites graines rondes dès que la tige est secouée par le vent.

Culture du pavot d’Islande

S’il se cultive comme une vivace au feuillage persistant dans les pays nordiques, Papaver nudicaule a tendance à être considéré comme une annuelle ou une vivace à vie brève si les étés sont chauds et secs. Il préfère en effet les étés un peu frais, qui gardent une humidité atmosphérique assez importante. Le pavot d’Islande aime un sol drainant, mais qui garde un peu de fraicheur en profondeur. Il peut se contenter d’un sol pauvre, mais devient plus grand en sol riche.

Dans les régions aux étés secs, une exposition mi-ombre lui sera plus propice tandis qu’en été frais, il demande le plein soleil. Compte-tenu de sa racine pivotante efficace seulement si elle s’enfonce bien profondément, le pavot d’Islande donne de très bons résultats s’il est semé directement place, ou repiqué de petite taille, car il n’aime pas être transplanté, encore moins divisé. Il peut ainsi être véritablement vivace et refleurir fidèlement plusieurs années. Dans le cas d’une plante achetée de grosse taille, il ne faut surtout pas toucher à la motte de racines et aménager un trou de plantation assez grand avec du terreau. Cette plante demande alors des arrosages dès qu’il fait sec, et sera de vie brève.

Il se plait en rocaille, ou dans un jardin de gravier ou en massif. L’idéal est qu’il se ressème spontanément dans le jardin.

Multiplier le pavot d’Islande

Papaver nudicaule germe facilement à partir de graines fraiches ; les plantes les plus fortes sont celles dont les plantules ont germées à l’automne. Mais le semis de printemps fonctionne aussi.

Le semis est soit direct sur une terre affinée et propre, soit en pot sous châssis froid. Les plantules doivent alors être repiquées en place dès que les feuilles mesurent quelques cm.

Espèces et variétés de Papaver

quelques 50 espèces d’annuelles, de bisannuelles ou vivaces
Papaver orientale, le pavot d’orient
Papaver alpinum, une espèce alpine
Papaver rhoeas, le coquelicot
Papaver sommiferum, le pavot à opium

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Le pavot d'Islande Le pavot d'Islande

Bernard BUREAU des pépinières HORTIFLOR nous présente le pavot d'Islande ou pavot nudicaule Le pavot d'Islande est un pavot fleur qui ressemble à un coquelicot amélioré qui se décline dans de...

Soupe hivernale aux graines de pavot Soupe hivernale aux graines de pavot

Laver et éplucher les légumes. Dans un autocuiseur, mettre les légumes coupés en morceaux, sel et épices. Couvrir d'eau, puis cuire quelques minutes selon les indications inhérentes à...

Lieu Noir à la pistache avec sésame & pavot Lieu Noir à la pistache avec sésame & pavot

Préchauffer une poêle avec un peu de graissage. Fariner le poisson et le faire dorer 5 minutes. Retourner délicatement les morceaux puis arroser de vin blanc. Assaisonner à souhait, et déposer les...

La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Dany (Beslé sur Vilaine)
    Merci de bien vouloir m'expliquer pourquoi les pétales de mes pavots d'Islande sont entièrement mangés
    Répondre à Dany
    Le 03/06/2017 à 20:24
  • Claudette (Rosemère, Qc)
    Mes pavots ne fleurissent plus. Est-ce que je coupe la grande tige pour l'aider ? Merci.
    Répondre à Claudette
    Le 30/07/2015 à 21:42