A LA UNE »
L'extraction du miel

Chanterelle sinueuse, Craterelle, Chanterelle ondulée

Chanterelle sinueuse, Craterelle, Chanterelle ondulée, Craterellus sinuosus
Chanterelle sinueuse, Craterelle, Chanterelle ondulée, Craterellus sinuosus

Aussi bon comestible que ses cousines les Girolles et autres Chanterelles, la petite Chanterelle ondulée est un champignon peu commun qui se récoltera et se dégustera avec plaisir non seulement l'été mais aussi toute la belle saison d'automne. 

Botanique

Nom latin  : Craterellus sinuosus
Synonyme  : Pseudocraterellus undulatus
Famille  : Cantharellacées
Chapeau : léger entonnoir, gris à brun, 1 à 4 cm
Hyménium  : lisse, plis mal formés, blanchâtre
Spores  : sporée blanchâtre
Anneau  : absent
Pied : gris-blanc, fin, flexueux, 2 à 7 cm
Chair : mince, souple
Volve  : absente
Odeur : faible, fruitée

Habitat et usages

Répartition  : Hémisphère Nord
Periode : été, automne
Habitat : forestier,  sous feuillus
Confusions possibles : Craterellus cinereus
Toxicité : aucune
Intérêt culinaire : bon comestible
Usages : culinaire

Généralités

Discrète, pâle, la petite Chanterelle ondulée, Craterellus sinuosus, n'est guère remarquable, souvent oubliée de la panoplie de nos paniers. Aussi bon comestible que ses cousines les Girolles et autres Chanterelles de leur famille les Cantharellacées, ce Basidiomycète peu commun se récoltera et se dégustera avec plaisir non seulement l'été mais aussi toute la belle saison d'automne. 

Description de la Chanterelle sinueuse

La Chanterelle sinueuse montre une petite silhouette au chapeau plat se creusant légèrement en entonnoir, un pied long, fin et flexueux. Trompette plutôt grisâtre, de chapeau comme de pied, elle se caractérise par ses variations de couleur selon l'humidité, et peut ainsi  tendre vers le brun foncé. Son hyménium lisse se ride faiblement et reste clair, de blanchâtre à gris pâle. La marge se lobe irrégulièrement, si découpée parfois qu'elle semble friser, et donne alors lieu à une nouvelle appellation pour ce champignon si variable : Craterellus sinuosus var.crispus. Souple, flexible, le chapeau présente une chair très fine, beige pâle, tendre sous la dent.Sa saveur est douce, son odeur légère et fruitée.

Le mycélium, partie végétative cachée, se répand dans le sol en fins filaments blancs en contacts étroits avec les racines des feuillus environnants.

Détermination de Craterellus sinuosus

Proche de la Chanterelle cendrée, Craterellus cinereus,  la Chanterelle sinueuse s'en distingue par ses couleurs plus ternes, grisâtres, son hyménium clair mal formé et peu plissé. Les confusions essentielles portent sur des variétés de Craterellus sinuosus, var.crispus, var.luteoalbus... Les variations de cette espèce peuvent être parfois difficiles à classifier. Cependant, elles sont toutes comestibles...

Le milieu de vie

Peu commune, Craterellus sinuosus apprécie surtout les sous-bois de feuillus. Les sols à tendance calcaire accueillent ses sporophores, souvent  regroupés en colonies. Champignon mycorhyzique comme toutes les espèces de Cantharellacées, Craterellus sinuosus développe une symbiose, association à bénéfices réciproques, avec les feuillus  environnants.

Intérêt culinaire

Tendre, fruitée, la Chanterelle ondulée agrémente les sauces. Excellente simplement poêlée, elle se mélange avec bonheur avec ses cousines, Trompette-des-morts, Craterellus cornucopioides, Chanterelle en tube, Craterellus tubaeformis, Chanterelle jaune, Craterellus lutescens...

Usages de Craterellus sinuosus

Craterellus sinuosus se conserve très bien séchée, comme toutes les Chanterelles qui retrouvent leurs qualités gustatives après réhydratation. Et présente en plus l'intérêt non négligeable d'être non véreuse.

Espèces et variétés de Craterellus

Craterellus regroupe 70 espèces comestibles réparties sur tout l'Hémisphère Nord, dont 8 en Europe.

  • Craterellus cornucopioides : Trompette-des-morts, espèce type
  • Craterellus cinereus : Chanterelle cendrée, noire, plis bien formés
  • Craterellus ianthinoxanthus : Chanterelle jaune et violette, charnue, chapeau brun et pied jaune
  • Craterellus konradii : Trompette jaune
  • Craterellus lutescens : Chanterelle jaune
  • Craterellus tubaeformis var.lutescens : chapeau et hyménium jaune
  • Craterellus tubaeformis :  Chanterelle en tube, pied jaune, chapeau gris
  • Craterellus melanoxeros : Chanterelle  noircissante, noircit au-niveau des blessures
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Girolle, Jaunette, Chanterelle, Cantharellus cibarius Girolle, Jaunette, Chanterelle, Cantharellus cibarius

en entonnoir, jaune, 3 à 10 cmDès juin, parfois mai, au premier orage, rendez-vous est pris : le moment est venu pour une petite visite au coin des Girolles. Fidèle, renommé, en jolie forme de...

Girolle ferrugineuse, Chanterelle, Cantharellus ferruginascens Girolle ferrugineuse, Chanterelle, Cantharellus ferruginascens

convexe puis en entonnoir, couleur variable, 2 à 6 cmNotre fameuse Girolle, jaunette, roussotte, selon les régions, se dote de nombreuses cousines dans la famille des Cantharellacées, toutes...

Chanterelle jaune, Craterelle jaune, Craterellus lutescens Chanterelle jaune, Craterelle jaune, Craterellus lutescens

Petite trompette aux teintes vives, la Chanterelle jaune, Craterellus lutescens, égaie les sous-bois de conifères les jours les plus courts de l'automne. Ce champignon Basidiomycète est un aussi...

Chanterelle en tube, Chanterelle en trompette, Girolle grise, Craterellus tubaeformis Chanterelle en tube, Chanterelle en trompette, Girolle grise, Craterellus tubaeformis

en entonnoir, grisâtre, 2 à 6 cmTrompette-des-morts. Nom réputé mais inquiétant pour cet excellent champignon de la Toussaint. Sa cousine Craterellus tubaeformis, avec son long pied jaune surmonté...

Vos commentairesAjouter un commentaire