Bolet bai

Le bolet bai est un champignon à la saveur douce, agréable, souvent comparée à celle du Cèpe de Bordeaux.

Bolet bai, Imleria badia
Bolet bai, Imleria badia

Botanique

N. scientifique Imleria badia
Synonymes Xerocomus badius, Boletus badius, Suillus badius
Famille Boletacées
Chapeau convexe puis aplani, diam. 3 à 15 cm
Hyménium pores et tubes  jaunâtres
Spores Sporée brun-verdâtre
Anneau absent
Pied cylindrique, brun, jaune, roussâtre; H. 4 à 12 cm, diam. 1,5 à 4 cm
Chair blanchâtre, bleuissant légèrement
Volve absente
Odeur légère

Habitat et usages

Répartition Europe, Amérique du Nord
Périodeseptembre à novembre
Habitatforestier, conifères, parfois feuillus, sur sols non calcaires
Confusions possiblesBoletus badiorufus
Toxicitéaucune
Intérêt culinairebon comestible
Usagesculinaire
Bolet bai, Imleria badia

Sous son beau chapeau brun-rouge, le Bolet bai, Imleria badia, abrite des pores jaunes se teintant fortement de bleu au toucher. Classé de fait dans les Bolets bleuissants, ce Basidiomycète de la famille des Bolétacées se voit régulièrement exclu des récoltes. Malgré une saveur douce, agréable, souvent comparée à celle du Cèpe de Bordeaux.

Description du Bolet bai

Plus petit que le Cèpe de Bordeaux, le Bolet bai se couvre d'une cuticule non pas brun-sombre comme son cousin, mais brune-baie, châtain parfois. Sèche voire pulvérulente, elle prend un aspect visqueux avec l'humidité. Le  chapeau convexe jeune s'aplanit avec l'âge pour s'incurver vers le haut, la marge relevée laissant alors apparaître les pores serrés, de teinte jaunâtre. Tubes et pores, du même jaune olivâtre, bleuissent nettement au toucher. La chair, blanchâtre et ferme, s'amollissant progressivement, bleuit légèrement. Sa saveur est douce. Le pied, cylindrique en général, parfois un peu ventru, peut s'amenuiser vers la base. Lisse ou légèrement sillonné verticalement, il alterne des teintes brunes, jaunâtres, ochracées. L'odeur du Bolet est légère, difficile à distinguée, parfois dite de Cèpe.

Détermination d'Imleria badia

Le Bolet bai n'a pas vraiment de cousin lui ressemblant, les risques de confusion sont extrêmement limités. Variable, il présenterait une forme à pores non bleuissants, parfois nommée  Boletus badiorufus, mais la frontière entre espèces semble floue...

Le milieu de vie du bolet bai

Imleria badia affectionne les milieux forestiers de préférence sur sols non calcaires, les conifères  ayant sa préférence. Le mycélium, partie végétative pérenne, forme une mycorhize, symbiose permettant des échanges nutritifs, de protections, avec quelques essences forestières, pins en particulier. Se développant de septembre à novembre, les sporophores, parties reproductives, du Bolet bai, sont groupés par 4 ou 5 individus, mais peuvent aussi rester solitaires.

Intérêt culinaire

Le Bolet est reconnu comme bon comestible, certains amateurs n'hésitant pas à le comparer au Cèpe de Bordeaux, Boletus edulis. Il est préférable de le consommer jeune, encore ferme, même s'il devient verreux tardivement.

Usages du bolet bai

La cuisine des Cèpes s'applique tout aussi bien au Bolet bai, y compris les techniques de conservation, séchage et congélation.

Le saviez-vous ?

Le Bolet bai est l'un des seuls organismes vivants avec le thé à contenir de la théanine, acide aminé donnant un goût umami. L'umami étant l'une des 5 saveurs de base, avec le sucré, le salé, l'amer et l'acide.

Espèces et variétés de Imleria

Le genre Imleria, créé en 2014, regroupe 5 espèces, dont :

  • Imleria subalpina, Imleria obscurebrunnea, Imleria parva, Imleria heteroderma, regroupées suite à des analyses moléculaires.

La famille des Boletacées, extrêmement diversifiée, à la classification complexe, nous offre nos meilleurs comestibles, dont les fameux 4 Cèpes :

  • Boletus edulis, le Cèpe de Bordeaux,
  • Boletus aereus, le Cèpe à tête noire,
  • Boletus aestivalis, le Cèpe d'été,
  • Boletus pinophilus, le Cèpe des pins.

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Bolet rude, Bolet raboteux, Leccinum scabrum Bolet rude, Bolet raboteux, Leccinum scabrum

Voici sous un chapeau de Bolet classique, en coussin, s'élance un pied non ventru, raboteux. Un Bolet rude. Apprenez à le reconnaître.

Bolet amer, Chicotin, Bolet de fiel, Tylopilus felleus Bolet amer, Chicotin, Bolet de fiel, Tylopilus felleus

Mésaventure fréquente si par mégarde on a récolté le Bolet amer, Bolet de fiel, si amer qu'un seul de ses sporophores, gâche tout un plat. Apprenez à le reconnaître !

Bolet royal, Butyriboletus regius Bolet royal, Butyriboletus regius

Le Bolet royal est Le Bolet dont on ne peut oublier la rencontre. Rare, de belle allure avec son chapeau rouge, sa chair et son pied jaune vif, ce champignon[...]

Bolet élégant, Suillus grevillei Bolet élégant, Suillus grevillei

Un Bolet de belle couleur, jaune-orangé vif, très visqueux et portant un anneau ? Et appréciant particulièrement les mélèzes ? Nul besoin d'éplucher les livres de détermination pour identifier le...

Vos commentairesAjouter un commentaire