Polypode commun, réglisse des bois

Polypode commun, réglisse des bois, Polypodium vulgare

Botanique

Nom latin  : Polypodium vulgare
Famille  : Polypodiacées
Origine  : Europe, Afrique, Est de l'Asie et plus généralement dans les régions septentrionales et montagneuses
Période de floraison : Août pour les spores
Couleur des fleurs  : Spores jaunes
Type de plante : Fougère
Type de végétation : Vivace
Type de feuillage  : Persistant
Hauteur : 30 cm environ
Toxicité : Pas de toxicité connue

Planter et cultiver

Rusticité  : Excellente, -20°C voire -25°C sans problème
Exposition  : De la mi-ombre à l'ombre complète
Type de sol : Tous sols, même pauvres, pierreux voire directement sur la roche si celle-ci est recouverte d'une fine couche d'humus
Acidité du sol  : Acide à neutre ; supporte les sols légèrement calcaires
Humidité du sol  : Toujours frais voire humide, surtout le temps de l'installation. Ensuite la tolérance à la sécheresse est bonne
Utilisation : En rocaille, muret, fissures ou autres interstices mais également dans des massifs d'ombre avec des vivaces
Plantation, rempotage : De l'automne au printemps et même en hiver, hormis durant les périodes de gel
Méthode de multiplication : Dès maturité des spores en août on peut opter pour le semis qui donne de très bons résultats. Attention à la température, elle ne doit pas être trop importante (de préférence entre 15°C et 20°C) ; c'est pourquoi dans les régions chaudes il vaut mieux attendre septembre voire octobre. La division des touffes est également une bonne option et peut se pratiquer toute l'année même si mai et juin sont à privilégier mis à part pour les régions froides où l'on préférera août.
Taille : A la fin de l'hiver les frondes de l'année précédente brunissent alors que les nouvelles apparaissent ; il faut alors supprimer les anciennes à leur base
Maladies et ravageurs : Aucun

Cette fougère que l'on trouve dans toute l'Europe, se caractérise par une très faible exigence au niveau des conditions de culture. On la trouve d'ailleurs installée dans les endroits les plus singuliers : dunes côtières, versants nord des landes vallonnées, remblais boisés, en épiphyte sur les arbres, sur les tapis de mousse dans les forêts d'altitude ou directement sur une paroi rocheuse si celle-ci est recouverte d'une fine couche humifère.

Les frondes du Polypode commun sont glabres, unipennées, vert foncé dessus, plus pâles dessous, lancéolées, oblongues ; elles mesurent généralement entre 20cm et 40cm de long mais cela varie en fonction du milieu : elles ne dépassent pas 5cm dans les creux des dunes alors qu'elles peuvent atteindre 60cm dans les crevasses rocheuses humides.

Les pennes sont pointues à obtuses, oblongues ou linéaires. Les sores, jaunes et de forme arrondie, sont très visibles et alignés sur deux rangées le long des nervures. Le polypode commun se développe grâce à des rhizomes rampants. Il forme aussi rapidement des tapis verts composés de frondes solitaires mais très rapprochées, légèrement inclinées. Les nouvelles frondes apparaissent alors que les anciennes sont toujours là.

Il faut bien différencier le Polypodium vulgare du Polypodium interjectum, très proche mais toutefois un peu plus grand et tardif dans sa pousse. Celui-ci possède de nombreux cultivars et sous-espèces que l'on attribue souvent mais à tort au Polypodium vulgare. Parmi ceux-ci on trouve : Polypodium interjectum 'Cambricum', Polypodium interjectum 'Congestum', Polypodium interjectum 'Cornubiense', Polypodium interjectum 'Hadwinii', Polypodium interjectum 'Laciniatum', Polypodium interjectum 'Omnilacerum', Polypodium interjectum 'Pulcherrinum', Polypodium interjectum 'Semilacerum'.

Conseils de culture

Cette fougère se satisfait pratiquement de toutes les situations. Elle pousse là où bien des végétaux ont du mal à se développer, tant que le substrat n'est pas excessivement calcaire et qu'il reste toujours frais. Elle se porte bien de façon générale à l'ombre et la mi-ombre et dans des sols pas trop secs. Si vous voulez installer votre Polypode dans un muret, une fissure il faut juste faire un suivi en eau avec des pulvérisations régulières le temps qu'il s'acclimate.

Où et avec quoi planter mon Polypodium vulgare ?

Elle sera belle seule dans des murets, crevasses ou rocailles de mi-ombre. En massifs ombragés on mélangera le Polypode commun à Vinca minor et ses fleurs d'un bleu violet intense ou des lierres à faible développement. On pourra aussi l'associer à Haberlea rhodopensis dont les fleurs mauve bleuté sont du plus bel effet à mi-ombre, avec Meconopsis cambrica dont le feuillage vert tendre de pavot et les fleurs jaunes à orangé se marieront parfaitement avec cette petite fougère. En fissures on l'associera avec Campanula garganica 'Dickson's Gold' au feuillage doré et fleurs bleu violet ou Saxifraga  x arendsii et ses fleurs allant du blanc rosé au rose soutenu.

Etymologie…

Polupodion désigne une fougère en grec. Ce mot vient lui-même de Polus qui signifie "nombreux" et Podion, "petit pied", en allusion à son rhizome à nombreuses racines émettant beaucoup de frondes.

Le saviez-vous ?

Son surnom de "réglisse des bois" lui vient de la saveur sucrée de ses rhizomes. En fait ils ont un goût amer et sucré. On l'utilisait jadis pour aromatiser des confiseries comme le nougat. En 1971 a été découvert dans son rhizome une saponine, l'osladine, au pouvoir sucrant intense (plus de 500 fois celui du sucre).

D'un point de vue médicinal, le rhizome séché serait depuis plus de 2 000 ans utilisé comme vermifuge, cholagogue, laxatif et expectorant.

Espèces et variétés de Polypodium

Le genre possède plus de 70 espèces dont on compte principalement deux cultivars :
Polypodium vulgare 'Bifido Multifidum' également nommé 'Bifido Grandiceps', qui est une variété stérile qui développe de longues frondes unipennées de 45cm de long assez étroites. L'apex de la penne est multifurqué ce qui forme une houppe. Le limbe, coriace et parcheminé, est d'un vert tendre.
Polypodium vulgare 'Ramosum' est une variété à croissance plus trapue que celle de l'espèce. Elle se distingue par des frondes divisées en deux, parfois dès le niveau du pétiole. Il est rare que le limbe soit segmenté, si bien que les frondes peuvent atteindre 20cm de large. C'est une variété stérile.

Lire aussi
La terrasse en bois La terrasse en bois

Quoi de plus agréable qu’une terrasse en bois pour prendre le temps de vivre pleinement dans son jardin ? Esthétique, assez facile à mettre en œuvre, c’est une option intéressante...

Le lombric, ver de terre commun Le lombric, ver de terre commun

Le ver de terre commun ou lombric commun (embranchement des annélides, famille des Lumbricidés) est un grand travailleur, il joue un rôle fondamental dans la biologie de notre sol. Un grand...

Les jardins du bois des Moutiers (76) Les jardins du bois des Moutiers (76)

Si vous vous promenez en Normandie dans la région de Dieppe, arrêtez-vous à Varengeville-sur-Mer pour visiter un parc merveilleux, le Bois des Moutiers, très influencé par les jardins anglais. Le...

Le crapaud commun, un batracien utile pour votre jardin Le crapaud commun, un batracien utile pour votre jardin

Le printemps approche, lentement mais sûrement, et, pour certains, il est pour demain, après-demain; seules la température, l'humidité et la luminosité déclencheront le réveil après 3 à 4 mois de...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • PRETTYY (59)
    Franchement c'est bien pour les gens qui font des recherches ! Merci
    Répondre à PRETTYY
    Le 26/05/2015 à 17:32
  • Swag (Deux-Sèvres)
    Bien mais pas assez d'image
    Répondre à Swag
    Le 07/12/2014 à 12:18
  • Lea (Charente- maritime )
    Cool
    Répondre à Lea
    Le 07/12/2014 à 12:16